Leral.net - S'informer en temps réel

Chaque robot peut détruire "six à sept emplois" selon des économistes américains

Rédigé par leral.net le Vendredi 31 Mars 2017 à 16:31 | | 0 commentaire(s)|

Ils pensaient dans un premier temps que la robotique créerait plus d'emplois qu'elle n'en détruirait, leurs travaux les ont fait changer d'avis. Deux économistes alertent sur les dangers futurs pour le marché du travail.


Un robot introduit dans une industrie détruit entre 6,5 et 7 emplois. Non seulement il remplace numériquement des travailleurs, mais il entraîne aussi une légère baisse des salaires. C'est la conclusion d'une étude publiée par le National Bureau of Economic Research  le 27 mars, rapporte Le New York Times.   

 

Les recherches, menées par deux économistes, Daron Acemoglu du Massachusetts Institute of Technology (MIT) et Pascual Restrepo de l'Université de Boston, portent sur l'évolution du marché du travail du travail dans les secteurs robotisés aux États-Unis, entre 1990 et 2007. 

La robotisation détruit plus d'emplois qu'elle n'en crée

Selon eux, la robotisation d'un secteur d'activité a un autre effet pervers: elle entraîne aussi, la plupart du temps, une baisse des salaires. D'après leurs calculs, dans un secteur où l'on compte un robot pour 1000 travailleurs, les salaires sont réduits de 0,25 à 0,50%. 

 

Des résultats d'autant plus intéressants qu'ils vont à rebours de ce que les chercheurs avaient précédemment établi. En mai 2016, ils avaient publié leur modèle théorique, qui avait fait grand bruit. Il démontrait que les nouvelles technologies créaient plus d'emplois qu'elles n'en détruisaient. 

Le pire à venir?

Sauf qu'en tentant de vérifier cette théorie par des observations chiffrées -ce qu'ils ont fait avec leur récente étude sur la robotisation- ils ont réalisé qu'ils se trompaient. Sur le long terme, les robots détruisent plus d'emplois qu'ils n'en créent. En tout, la robotique a détruit 670 000 emplois aux États-Unis en 17 ans, indiquent les deux économistes.  

Daron Acemoglu et Pascual Restrepo rappellent aussi que 50% des emplois pourraient être robotisés d'ici 2020 et que la robotisation du marché du travail devrait être multipliée par quatre d'ici 2025. 

L'étude a pris uniquement en compte la robotique industrielle , et pas les distributeurs de billets, ni les intelligences artificielles , qui conduisent presque parfaitement  et diagnostiquent le cancer de la peau aussi bien que des dermatologues . Les intelligences artificielles devraient occuper une place de plus en plus importante dans le marché du travail. 



Titre de votre page