leral.net | S'informer en temps réel
Jeudi 23 Septembre 2021

Charlatanisme et escroquerie sur plus d’un million: Ly, le prévenu, accuse le plaignant de marabouter sa petite amie


Le marabout Amadou Ly est dans de beaux draps. Il est poursuivi par Aliou Senghor, pour escroquerie portant sur la somme de 1,7 million FCfa et charlatanisme. Mais, souligne "L'As", pour se tirer d’affaire, il accuse la partie civile de vouloir marabouter sa petite amie afin de l’épouser. En raison de ces révélations, le juge a renvoyé le dossier au 28 septembre prochain, pour une confrontation entre les deux parties.



Charlatanisme et escroquerie sur plus d’un million: Ly, le prévenu, accuse le plaignant de marabouter sa petite amie
Les parties au procès s’accusent mutuellement. Si Aliou Senghor poursuit le marabout Amadou Ly pour escroquerie et charlatanisme, ce dernier ne compte pas se laisser conduire au gibet sans se battre.

En effet, il accuse le plaignant de marabouter sa petite amie pour l’épouser. A la suite de ces révélations, le juge a renvoyé l’affaire pour la comparution de la partie civile A la barre, le marabout Amadou Ly a indiqué qu’Aliou Senghor a sollicité ses services pour qu’il maraboute sa dulcinée.

En effet, Aliou Senghor voulait que le marabout use de ses pouvoirs mystiques, afin que sa petite copine accepte sa demande en mariage. Malheureusement, c’est lui qui sera marabouté. L’homme de l’art divinatoire, qui ne voulait pas perdre au change, a retourné le travail contre Aliou Senghor, qui lui obéissait au doigt et à l’œil. C’est ainsi que ce dernier lui a remis la somme de 1,7 million FCfa. Mais dès qu’il a repris ses esprits, Aliou Senghor a déposé une plainte contre Amadou Ly pour escroquerie et charlatanisme.

Arrêté et placé sous mandat de dépôt le 10 septembre dernier, Amadou Ly a fait face hier devant le tribunal des flagrants délits de Daka,r où il a balayé d’un revers de la main les faits qui lui sont reprochés. «Le plaignant voulait que je maraboute sa petite amie pour qu’elle accepte sa demande en mariage. Je lui ai donné une potion que j’ai concoctée sur la base de la Sourate Yasin. Il m’a donné une avance de 100.000 FCfa, avant de me remettre une autre somme de 100.000 FCfa», a-t-il expliqué.

Toutefois, le juge lui rappelé que ces propos tranchent d’avec ses déclarations à la police. N’empêche, Amadou Ly a persisté dans ses dénégations. Mais comme il a fait de nouvelles révélations, le juge a décidé de renvoyer l’affaire au 28 septembre prochain, pour la comparution de la partie civile qui était absente à la barre.
La rédaction de leral.net



Titre de votre page Titre de votre page