leral.net | S'informer en temps réel

Commercialisation de la noix de cajou: La campagne 2020 jugée très difficile par les acteurs

Outre la pandémie du coronavirus, les difficultés structurelles au niveau du port de Ziguinchor ont impacté négativement la campagne de commercialisation de la noix de cajou dans la région de Casamance.


Rédigé par leral.net le Jeudi 18 Février 2021 à 08:51 | | 0 commentaire(s)|

Commercialisation de la noix de cajou: La campagne 2020 jugée très difficile par les acteurs
Les fleurs n’ont pas tenu toutes leurs promesses. Sur une prévision de 100 000 tonnes pour la campagne 2020 de commercialisation de la noix de cajou, près de 39 000 000 tonnes seulement ont été exportées à partir du port de Ziguinchor en direction principalement de l’Inde et du Vietnam, pour une valeur financière estimée à près de 23 milliards de francs Cfa.

Par contre, le secteur de la transformation a enregistré des avancées significatives. De 200 tonnes en 2019, la production est passée à 519 tonnes en 2020. Cette montée en puissance de la transformation s’explique par l’existence de plus en plus d’unités de transformation de la noix de cajou dans la région.

Selon les acteurs, la campagne 2020 a été ‘’très difficile’’ et a été ‘’sauvée’’ de justesse. Outre l’avènement de la pandémie du coronavirus, les acteurs de la filière anacarde ont énuméré un chapelet de facteurs qui ont gangréné le bon déroulement de la campagne. Il s’agit, entre autres, des lenteurs dans l’octroi de financement et dans la production de documents administratifs.

S’y ajoutent le taux d’intérêt élevé, la cherté du transport maritime et de la location de magasins. Ces écueils ont été relevés lors d’un Comité régional de développement (CRD) tenu vendredi dernier en présence des autorités administratives de la région. Rencontre au cours de laquelle l’étroitesse du port de Ziguinchor ainsi que l’insuffisance du matériel de manutention ont été soulignées.

Les acteurs estiment qu’il faut aménager une zone de stockage à l’extérieur du port, pour accueillir le maximum de containers, en attendant les travaux d’extension et de réhabilitation de celui-ci. La disponibilité à temps de données statistiques fiables sur la filière, pour permettre à l’autorité et aux partenaires techniques et financiers de prendre les bonnes décisions tout comme l’organisation de la chaîne de valeur de la filière, notamment au niveau de la production, font aussi partie des questions évoquées lors de cette rencontre préparatoire de la prochaine campagne de commercialisation de la noix de cajou qui se profile à l’horizon.





Enquête



Cliquez-ici pour regarder plus de videos