Leral.net | S'informer en temps réel

Confidence: « Le recruteur m’a proposé de coucher avec lui pour avoir le poste. »

Rédigé par leral.net le Vendredi 29 Décembre 2017 à 22:47 | | 0 commentaire(s)|

Bonjour, je vous écris pour sensibiliser les recruteurs et les chefs d’entreprise véreux sur certains de leurs actes.


Mon nom est Paulette, je suis une jeune diplômée et je me rends compte que certaines personnes ont sexualisé la recherche d’emploi. Le taux de chômage est assez élevé en Afrique. Ainsi, plusieurs responsables de certaines entreprises profitent de cette situation, pour satisfaire leur envie sexuelle .

Je sais que plusieurs personnes ont déjà vécu ce genre de situations humiliantes et ont accepté de coucher avec leur employeur, parce qu’elles ne voulaient plus être au chômage.

J’ai récemment obtenu mon diplôme et j’étais vraiment heureuse.

J’ai donc déposé plusieurs demandes d’emploi dans différentes entreprises. Un jour, j’ai reçu le coup de fil d’un homme qui me disait que j’avais été sélectionnée pour un entretien d’embauche. Imaginez ma joie, j’étais vraiment sûre de moi, car je suis une grande bosseuse. De plus, j’ai obtenu d’excellentes notes durant mon cursus universitaire. Ma joie fut de courte durée, car quand je suis arrivée à l’endroit indiqué, je me suis retrouvée directement dans un appartement et non dans une entreprise.

Le monsieur m’a reçue chez lui. Je lui ai demandé s’il travaillait depuis son domicile. Il m’a dit qu’il était tombé sous le charme de mon écriture et que ma photo qui était sur mon curriculum vitae, l’avait ensorcelé.

J’étais sous le choc. Il m’a expliqué qu’il avait volontairement retiré mon dossier de candidature et si je voulais intégrer son entreprise, je devais être très gentille avec lui.

Je me suis dit intérieurement, pour qui se prend ce monsieur mais j’avais tellement peur qu’il devienne violent, que je lui ai dit que j’allais réfléchir à son offre.

Quand je suis sortie de chez lui, j’ai couru tellement vite comme si on me poursuivait. J’en ai parlé avec une amie, elle m’a dit que tout le monde le faisait et que je ne devais pas avoir honte sinon j’allais rester au chômage.

Je refuse de faire plaisir à ce genre de personnes. Qu’auriez vous fait à ma place?


afrik.mag