leral.net | S'informer en temps réel

Contre les attaques de l’opposition au Président Macky Sall: La Cojer nationale engage la riposte aux insultes et invectives

Après la publication des résultats des élections locales de janvier 2023, la Cojer nationale a pris à témoin ce mardi, l’opinion nationale et internationale, qu’elle n’acceptera plus qu'une opposition dirigée par une bande de repris de justice (un pédo-violeur, un meurtrier et un voleur de deniers publics), ayant des dossiers pendants devant la justice, dicte leur volonté. La Cojer demande à l'association « And Samm Djiiko Yii » de donner la position officielle de l'opposition, sur la question de l'homosexualité.


Rédigé par leral.net le Mardi 1 Février 2022 à 18:46 | | 0 commentaire(s)|

La COJER se félicite de l’éclatante victoire de la coalition BBY, qui confirme la suprématie politique de la mouvance présidentielle au niveau national et le leadership avéré, incontesté du Président Macky Sall. Elle dénonce et condamne la mauvaise foi d'une certaine opposition inculte, qui a comme unique stratégie politique la manipulation des consciences. Résolument et depuis 2012, face aux succès et brillantes réussites du Président Macky Sall dans tous les domaines.

Ainsi, elle précise que l'opposition mesquine rue dans les brancards et n'a d'autre option que d'entraîner le pays dans une ère de manipulation et de désinformation de masse, pour espérer honteusement bénéficier des voix des Sénégalais.

Pour illustration, l'opposition semble satisfaite du fichier électoral après les élections locales et pourtant, elle a toujours fustigé ce même fichier avant et après les élections de 2019, allant jusqu'à crier au vol. Ceci montre le comportement machiavélique de l'opposition, en termes de manipulation. Et c'est la même méthode qui a été utilisée par une association dirigée par un homme politique qui, de tout temps, à travers sa page Facebook, montre sa haine viscérale envers le Président Macky Sall et la dernière manipulation en date, avait consisté à soumettre à la veille des élections locales, une loi criminalisant l'homosexualité.

Alors que l'homosexualité est déjà réprimée par le code pénal sénégalais en son article 319, qui prévoit une condamnation d'un à cinq ans. Pourquoi légiférer sur une chose déjà réprimée par nos lois ?

Pis, renforce le responsable de la Cojer, Mohammed Rassoul Diouf que cette opposition marchande d'illusions, a exploité sciemment et dangereusement la méconnaissance de certains Sénégalais, pour dire que le Président Macky Sall veut légaliser l'homosexualité malgré la position ferme de ce dernier devant la pression internationale. Et, la Cojer demande à l'association And Samm Djiiko Yii, de donner la position officielle de l'opposition sur la question de l'homosexualité.

Déterminés à mettre un frein aux attaques injustifiées, ces jeunes apéristes, en conférence de presse, préviennent qu’ils ne laisseront plus continuer cette entreprise vile, faite d'insultes et d'invectives sans raison envers le Président Macky Sall et la mouvance présidentielle, de manière générale.

La Cojer nationale promet que désormais, ce sera la loi du talion, « œil pour œil, dent pour dent ». Et, scellant ce pacte du combat de génération, ces jeunes de l’Apr précisent que rien ne sera plus comme avant.



Ousmane Wade

Leral Titre de votre page