leral.net | S'informer en temps réel

Coup d'envoi retardé, Courtois impérial... Le meilleur et le pire de la finale

Un coup d'envoi retardé, un but litigieux refusé par l'arbitrage vidéo... La finale de Ligue des champions remporté samedi par le Real Madrid (1-0) a été émaillée de cafouillages, mais illuminée par les arrêts de Thibaut Courtois et la consécration de Carlo Ancelotti.


Rédigé par leral.net le Dimanche 29 Mai 2022 à 00:53 | | 0 commentaire(s)|


Les tops :
Ancelotti, choix payants et palmarès record

Monsieur Ligue des champions! Déjà deux fois vainqueur de la Ligue des champions comme joueur, Carlo Ancelotti est devenu samedi le premier entraîneur à compter quatre titres de champion d'Europe, deux avec l'AC Milan (2003, 2007) et deux avec le Real (2014, 2022).

Voilà "Carletto" seul au panthéon des entraîneurs européens, devant Bob Paisley et Zinédine Zidane (trois trophées chacun), un mois après être devenu le premier technicien sacré champion dans chacun des cinq grands championnats nationaux.

Et ses choix, comme celui de titulariser Fede Valverde, passeur décisif sur l'ouverture du score, a payé, de même que sa bonhomie si vantée par ses joueurs. Bravo "Mister" !

Courtois, l'infranchissable

Il a écoeuré à lui tout seul les attaquants de Liverpool : le gardien belge Thibaut Courtois a été impressionnant dans la cage madrilène samedi, multipliant les parades réflexes.

Deux arrêts ont particulièrement marqué les esprits : sa manchette pour dévier la frappe de Sadio Mané sur son poteau (21e), et son splendide plongeon à l'horizontale devant Mohamed Salah (64e).

Le résumé d'une saison magistrale pour le Belge, presque aussi décisif par ses arrêts que Karim Benzema par ses buts (15 en Ligue des champions cette saison).

En octobre prochain, l'attaquant français, lauréat de sa cinquième Ligue des champions, fera figure d'immense favori pour le Ballon d'Or, Courtois aura grandement mérité un prix de consolation...


Leral Titre de votre page