leral.net | S'informer en temps réel

Covid-19 et politique / Pape Coly Faye dit Go Faye, économiste : « La Covid 19 a montré les failles du système économique »

Pape Coly Faye dit Go Faye, économiste de formation, banquier de profession, entrepreneur et président du mouvement « Réaction », a été l’invité de l’émission « Débat du week-end » de Leral Tv. L’économiste, surprenant le monde entier et surtout l’économie des plus grandes démocraties, signale que la Covid-19 a suivi une courbe ascendante. La Covid-19, découvre-t-on, a montré les failles du système économique.


Rédigé par leral.net le Lundi 8 Juin 2020 à 12:22 | | 0 commentaire(s)|

Covid-19 et politique / Pape Coly Faye dit Go Faye, économiste : « La Covid 19 a montré les failles du système économique »
Le Sénégal a enregistré une marge de progression qui s’estime à 4000 et quelques cas pour 45-46 cas décès. L’économiste Pape Coly Faye dit Go Faye estime que c’est quelque chose de normal. « On comprend que le Sénégal a fait moins de dégâts au Sénégal. La Covid-19 est très sérieuse. Dans une situation pareille, il faut un Etat fort. La démarche du Président, appelant à une concertation, n’a pas été suivie. A la place du Président, je prendrais la même décision. Il y avait des prédictions de plusieurs morts en Afrique. Après quelques mois, on se rend compte que la maladie ne se comporte pas de la même manière qu’ailleurs. Et, le confinement total ne serait pas possible au Sénégal », a analysé le président du mouvement « Réaction », Pape Coly Faye.

Ainsi, il précise que l’unique faille serait la distribution des denrées alimentaires. Cette décision semble irréfléchie surtout, du côté du secteur informel. Il aurait suffi de choisir le système de transfert d’argent. « Un gouvernant est là pour écouter son peuple. Ceux qui nous gouvernent ne sont pas plus citoyens, plus instruits etc, que nous. Le Président a fait appel aux citoyens. Répondant à son appel des mouvements citoyens ont confectionné des masques pour les distribuer aux citoyens. Il a été collecté 150 milliards de FCfa (à vérifier). Chacun devait mettre la main à la poche pour apporter une réponse à cette résilience », a-t-il relevé.

Suivant sa logique, il a affiché son désaccord sur la manière de gérer la pandémie. Aux Parcelles Assainies, insiste-t-il, personne n’a reçu une graine de riz. D’après lui, le projet, c’est un fiasco avec la levée des mesures. « Le Président avait tous les prérogatives. Mais, le choix du comité n’est pas bien faite », regrette-t-il.

En tant qu’économiste, il dit comprendre qu’une année blanche, c’est une catastrophe. « S’il n’y a pas d’examen, il n’y aura de places pour ceux qui sont en classe inférieure. Pour le rassemblement des enseignants, je condamne le DG de Dem Dikk. Il y a de la cacophonie. Il faut l’homme qu’il faut à la place qu’il faut.

Chaque semaine, on donne des masques, du riz etc. Le sentiment de patriotisme manque. Certains jeunes attendent qu’il y ait l’argent pour surgir et se partager les dons
», déplore le banquier de profession.

Sous ce registre, il invite la jeunesse à tout recommencer pour une meilleure pratique de la politique. Ceux qui ont des compétences, exhorte-t-il, doivent s’engager davantage dans la politique afin d’éviter que des moins compétents continuent de diriger les destinées du pays.



Cliquez-ici pour regarder plus de videos