leral.net | S'informer en temps réel
Mardi 10 Août 2010

DECLENCHEMENT D’UNE PROCEDURE JUDICIAIRE CONTRE L’HOMME D’AFFAIRES FRANÇAIS : La Douane traque Pierre Aïm


Le contentieux entre l’homme d’affaires français et la Douane sénégalaise vire sur le terrain judiciaire. Pour forcer Pierre Aïm à respecter ses engagements financiers, la Douane a déclenché une procédure judiciaire qui, à la longue, devrait conduire à la saisine des biens identifiés comme étant la propriété de l’ex-patron d’Ais.



DECLENCHEMENT D’UNE PROCEDURE JUDICIAIRE CONTRE L’HOMME D’AFFAIRES FRANÇAIS  :  La Douane traque Pierre Aïm
« L’As » avait vu venir. Depuis la semaine dernière, la Douane sénégalaise a entamé une procédure judiciaire contre l’homme d’affaires français, Pierre Aïm. Objectif : recouvrer les fonds que l’ex-propriétaire d’Ais Brasseries s’était engagé à verser dans les caisses du Trésor. Pris dans une affaire de fraude sur le sucre, Pierre Aïm avait vivement contesté les faits avant de transiger, suite à son défèrement devant le procureur de la République, en même temps que son adjoint Franck Bavard. À l’époque, l’homme d’affaires français qui avait trouvé un compris avec la Douane, s’était engagé à lui payer 1,03 milliard de Fcfa. Après avoir lâché une avance de 100 millions de Fcfa, il était convenu qu’Aim verse mensuellement la somme de 50 millions de Fcfa aux soldats de l’Economie.

Entre temps, Pierre Aïm avait introduit un recours auprès du ministre d’Etat, ministre de l’Economie et des Finances, Abdoulaye Diop. Ce, pour contester encore les faits qui lui étaient reprochés. Mais jusqu’à ce jour, l’argentier de l’Etat n’a pas répondu à cette missive. Un « non » diplomatique comme cela a été interprété à la Douane. Aïm et son second étant absents du Sénégal, la Douane, lasse d’attendre, a ouvert une procédure qui, à la longue, devrait conduire à la saisie des biens identifiés de l’homme d’affaires français, dans le collimateur aussi de la Division des investigations criminelles (Dic).

Jadis proche du régime, Pierre Aïm n’a plus la côte au Palais. À deux reprises, le chef de l’Etat a reçu Cheikh Tall Dioum qui lui avait cédé les Nouvelles brasseries africaines (Nba). Il semble que ce dernier compte saisir la Justice pour faire casser cette vente. Mais des sources autorisées assurent que Cheikh Tall Dioum a fait des décharges en bonne et due forme, jalousement gardées par le vieux briscard qu’est Pierre Aïm.

Cheikh Mbacké GUISSE l'asquotidien

(Plus d'informations demain sur leral .net)



Titre de votre page Titre de votre page