leral.net | S'informer en temps réel

Délégation à l’Entrepreneuriat rapide et le financement des femmes: Des actes et les chiffres

A la Délégation à l’Entrepreneuriat rapide (DER), du côté des projets et programmes, des résultats significatifs sont enregistrés à travers le volet Genre qui représente une dimension importante. Pour le financement des femmes, voici des actes et des chiffres relevés d’un document officiel visité par Leral.


Rédigé par leral.net le Samedi 25 Décembre 2021 à 09:54 | | 0 commentaire(s)|

Délégation à l’Entrepreneuriat rapide et le financement des femmes: Des actes et les chiffres
Considérés comme les forces motrices et le cœur battant de la nation, les femmes et les jeunes sont les cibles de la Délégation à l’Entrepreneuriat rapide (DER), dont l’objectif est d’asseoir une politique durable et pragmatique de promotion de l'entrepreneuriat et de création d'emplois. A ce titre, elle est chargée de lever les contraintes de financement auxquelles les femmes et les jeunes sont confrontés dans le développement de leurs activités.

Aussi, s’est-elle engagée dans la valorisation des produits locaux à travers le financement d’entrepreneurs agricoles, dans l’économie numérique, à travers le financement de startups tout en incluant la dimension Genre.
Les hommes âgés entre 18 et 40 ans et les femmes sans limite d’âge, sont ciblés et une discrimination positive est également faite à l’endroit des personnes en situation de handicap, pour lesquelles un taux d’intérêt de 0% est appliqué.

Le nombre de bénéficiaires directs est porté à près de 70 000 dont 75% de femmes, renforçant ainsi la mise en oeuvre diligente de la stratégie nationale d'autonomisation économique des femmes.

Ces acquis probants, financés par l’Etat sur un budget initial de 30 milliards FCfa, a valu au Sénégal, la confiance de ses partenaires qui l’accompagnent désormais dans le cadre du Programme d’Appui et de Valorisation des Initiatives Entrepreneuriales (PAVIE), d’un montant de 74 milliards FCfa sur la période 2020-2022.

Sur un autre plan, le Gouvernement veille particulièrement à ce que tous les programmes dédiés aux femmes et aux jeunes, soient toujours mis en oeuvre, en respectant l’équité territoriale et suivant des modalités souples, allégées et adaptées à leurs besoins.

Dans le cadre de la mise en oeuvre du Projet d’Appui et de Valorisation des Initiatives entrepreneuriales (PAVIE), dont les missions sont similaires à celles assignées à la DER, d’importantes réalisations sont notées relativement à l’appui à la création d’emplois pour les jeunes et les femmes en priorité pour la densification du tissu économique des PME. C’est ainsi qu’à Ndiémou, dans la région de Fatick, Marie Diouf (photo) a fait de la production de sel, sa principale source de revenus en doublant sa production annuelle.

Marie Diouf « la reine du sel »

"Par le passé, je produisais environ 896 tonnes de sel par an. Aujourd’hui, grâce au financement de la Délégation générale à l’entrepreneuriat rapide (DER), j’ai pu faire des aménagements dans mon champ de sel, acheter des motopompes et avoir un fonds de roulement. Avec plus de 1 500 tonnes produites cette année, j’ai quasiment doublé ma production. La DER m’a mis en rapport avec ses partenaires qui transforment le sel, afin de m’assurer de pouvoir écouler ma production pour que je n’aie plus à m’inquiéter des invendus."

Également, 269 porteurs de projets sélectionnés par l’Agence nationale de la Promotion de l’Emploi des Jeunes, ont bénéficié de financement d’une enveloppe globale de 500 millions FCfa, pour les projets dans divers secteurs d’activités notamment l’Agriculture, l’Artisanat, les Services, l’Élevage.

Dans le cadre du déploiement à l’échelle nationale du programme nano-crédit, produit financier « révolutionnaire, sans garantie et adapté aux besoins des femmes mareyeuses (grossistes qui achètent sur place les produits de la pêche et les expédient aux marchands de poisson) », plusieurs mareyeuses ont bénéficié de prêts entre 5 000 et 100 000 FCfa pour s’approvisionner en poisson qu’elles commercialiseront. Ces prêts viennent ainsi soulager les femmes qui faisaient face à des usuriers sans pitié et qui exploitaient leurs conditions de vie fragile. L’agence vient ainsi apporter des solutions adaptées à ces différentes cibles.

Après la phase pilote jugée satisfaisante avec le bureau du marché au poisson de Pikine, le modèle de financement est en phase de duplication au niveau national. Concernant le cas de Pikine, à la date du 31 juillet 2021, pour un volume de financement de 1,209 milliard FCfa, 1 494 femmes ont souscrit à ce mode de financement, avec un taux de remboursement de 97,9%.

C’est ainsi qu’à cette date, sur les douze (12) départements où des points nano-crédit ont été ouverts, excepté le marché au poisson de Pikine, 8 297 bénéficiaires ont été enregistrés. A cet effet, la cible globale, calculée à partir des projections de 2021, se situe à 40 741 bénéficiaires. Par rapport aux 8 297 bénéficiaires touchés, il est noté un taux de réalisation de 20% sur la période.

La répartition par département du nano-crédit de janvier à juillet 2021 est présentée dans le tableau ci-après :

Délégation à l’Entrepreneuriat rapide et le financement des femmes: Des actes et les chiffres

Délégation à l’Entrepreneuriat rapide et le financement des femmes: Des actes et les chiffres
En vue de générer une plus grande marge dans leur activité, 35 congélateurs d’une capacité de 700 litres ont été distribués à 24 femmes et 11 hommes du GIE Ravil et Thon.

Ces actions entrent dans le cadre du partenariat entre la DER/FJ et le Port autonome de Dakar (PAD) visant la structuration de la filière pêche, la mise en place d’espaces de stockage ainsi que le développement d’une plateforme e-logistique entre autres objectifs.

En outre, dans le cadre de la mise en oeuvre du programme d’urgence pour l’insertion et l’emploi des jeunes, 823 millions FCFA ont été décaissés au profit de 6 999 bénéficiaires.

Concernant le volet formation, 522 personnes issues en majorité de GIE de femmes, ont bénéficié de sessions de formation en organisation, gestion et comptabilité. Ces activités leur ont permis de disposer d’outils nécessaires au bon suivi de leurs activités en vue d’en assurer la viabilité et la pérennité. S’agissant de l’équité territoriale, trois (03) programmes qui profitent aussi aux femmes sont en cours de mise en oeuvre pour résorber le gap entre le milieu rural et urbain.

Ce faisant, d’importantes réalisations ont été notées à travers la mise en oeuvre du Programme d’Urgence de développement communautaire (PUDC), du programme de Modernisation des Axes et Territoires frontaliers (PUMA) et du Programme de Modernisation des Villes du Sénégal (PROMOVILLE). En 2020, 16 640 ménages vulnérables ont été desservis en eau potable, 20 000 ménages ont bénéficié de l’électricité et 25 infrastructures sociales de base ont été mises à leur disposition.

De même, l’électrification de certaines localités a un impact positif sur le bienêtre des populations, particulièrement chez les femmes où elle a suscité l’espoir d’une vie meilleure comme en attestent les témoignages suivants.

Témoignages

Délégation à l’Entrepreneuriat rapide et le financement des femmes: Des actes et les chiffres


Titre de votre page Titre de votre page