leral.net | S'informer en temps réel

Diamil Faye rétabli dans ses droits: “Une décision qui libère toute une population”


Rédigé par leral.net le Mercredi 14 Février 2018 à 11:00 | | 0 commentaire(s)|

Diamil Faye rétabli dans ses droits: “Une décision qui libère toute une population”

Cliquez-ici pour regarder plus de videos
Et c’est finalement Diamil Faye qui gagne. La Chambre des résolutions des conflits de la fédération sénégalaise de football a rendu sa décision. Juste après la conference de presse de Diamil Faye, la direction du GFC a reçu la notification de la Chambre des recours, qui valide l’engagement de Jappo au profit du Guediawaye football club.

C’est une victoire pour Diamil Faye. Dans son differend qui l’oppose à l’association Guediawaye Sa, la chambre nationale des resolutions des litiges de la Fsf a rendu sa decision prise depuis le 9 février. Dans un communiqué publié sur le site du club, la chambre des Recours stipule qu’elle annule la décision de la Fédération Sénégalaise de Football du 23 novembre 2017, tout comme celle de la Chambre nationale de résolution des conflits du 10 janvier 2018, annule l’engagement de l’Association GFC et valide par conséquent, l’engagement de JAPPO au profit du Guédiawaye FC.

Diamil Faye qui a salué cette decision, parle de liberation de toute une ville. « Nous nous réjouissons de la décision de la Chambre qui libère la population de Guédiawaye en souffrance depuis plusieurs mois avec le bâillonnement de son club fanion par les instances du football sénégalais. Je remercie tout le monde, les joueurs, le staff, les membres du comité de gestion et les supporters en particulier qui nous ont donné la force d’aller au bout pour décrocher cette victoire qui restera un revers historique pour la fédération. La direction du club se réunira demain pour se prononcer sur le transfert des points de GFC Pro à Guediawaye FC », a déclaré Diamil Faye. Le Guediawaye Football Club retrouve donc l’elite et devra faire des matchs de rattrapage comme l’Uso recemment intégrée par le Tas.

Il faut rappeler qu’en conférence de presse, Diamil Faye et ses avocats avaient dénoncé la lenteur de la publication de cette décision. « Cette disposition, c’est l’article 4 du protocole qui l’a décrit et elle dit : lorsque à la fin du mandat, il y a un repreneur qui voulait prendre le club, elle devait négocier à la fois avec Jappo en présence de l’Association, et Jappo été chargé de diriger les négociations sur l’intérêt de l’association », a fait savoir Me Ndiaye avocat de la société Jappo Sa.




sportsenegal.com