leral.net | S'informer en temps réel

Dionne, un technocrate devant les députés ( En direct sur Youtube et Facebook )

Dionne a toujours réussi ses passages devant les députés. «Jamais un Premier ministre n’a autant été en face de l’Assemblée nationale, c’est un exercice qu’il a toujours réussi. Sa force et son talent, c’est qu’il ne fuit aucune question. Il est prêt sur tous les sujets et donne des réponses de technicien en défendant son chef, le Président de la République et sa politique à la tête du pays».Cet homme effacé et discret, reste un bon débatteur et a le discours politique nécessaire devant une assemblée nationale.


Rédigé par leral.net le Mardi 5 Décembre 2017 à 12:05 | | 0 commentaire(s)|

Tête de liste lors des élections législatives, il a surpris son monde en enchaînant plusieurs semaines de campagne, raillant l’opposition avec des phrases et réparties « asassines ». Dans le camp de l’opposition, nul n’a osé lui apporter la réplique, tant Dionne a un parcours lisse et reste un homme d’Etat sans excès, à l’image de Macky Sall. Ce dernier d’ailleurs, le félicitera en bureau politique en saluant ses qualités le qualifiant, d’homme «raisonnable et raisonné ». Le Président Sall apprécie particulièrement les qualités de celui qui est devenu au fil des années, un de ses principaux bras droit. «Dionne est une sorte de relais et de porte-voix de Macky Sall. C’est un Premier ministre qui ne cherche pas à briller à la place de son patron. Tout ce qu’il veut, c’est la réussite des actions du Chef de l’Etat ».

Cet homme né le 22 septembre 1959 à Gossas est devenu Premier ministre du Sénégal le 6 juillet 2014. Diplômé en 1983 de l'Institut d'informatique d'entreprise (IIE, alors rattaché au Conservatoire national des arts et métiers), grande école d'ingénieurs devenue l'École nationale supérieure d'informatique pour l'industrie et l'entreprise (EN- SIIE, rattachée aux Mines- Télécoms), il est également titulaire d'un diplôme de troisième cycle en économie internationale et globalisation, spécialité Politiques économiques et sociales de l'université de Grenoble.

Il a participé à de nombreuses formations organisées conjointement par la Banque centrale des États de l'Afrique de l'Ouest (BCEAO) et l'Institut du Fonds monétaire international.

Mahammed Dionne a également suivi des formations délivrées par l'Institut de la Banque mondiale en particulier sur le financement des infrastructures et leur accès par les plus pauvres.

Mahammed Dionne a commencé sa carrière professionnelle en 1983, à la compagnie IBM France (division des opérations extérieures), en qualité d'ingénieur technico-commercial, avant de rejoindre en 1986, la Banque centrale des États de l'Afrique de l'Ouest (BCEAO). il a occupé successivement au sein de la banque, les fonctions de fondé de pouvoir, sous-directeur, puis directeur.
En 1997, il a été détaché par la BCEAO auprès du gouvernement du Sénégal.

Dans le cadre de son détachement, Mahammed Dionne a occupé de 1997 à 2003, les fonctions de directeur de l'Industrie au ministère chargé de l'Industrie, puis de chef du Bureau économique du Sénégal à Paris avec rang de ministre-conseiller, de 2003 à 2005, et enfin, de Directeur de Cabinet du Premier ministre Macky Sall de 2005 à 2007.

Après l'élection de Macky Sall à la présidence de l'Assemblée nationale du Sénégal, Mahammed Dionne devient don directeur de cabinet de 2007 à 2008.

Par la suite il est nommé représentant de l'ONUDI en Algérie jusqu'en décembre 2010. De 2011 à mars 2014, il exerce les fonctions de coordinateur sénior de la coopération industrielle Sud-Sud puis, comme chef du programme de l'ONUDI pour l'Afrique et les pays les moins avancés, au siège de l'ONUDI à Vienne.

C’est cet homme au long parcours qui fera face donc aux députés ce mardi, pour présenter le programme économique et politique du Président Sall.



LE PREMIER QUOTIDIEN NUMERIQUE SENEGALAIS
LE SOIR




Cliquez-ici pour regarder plus de videos