leral.net | S'informer en temps réel
Mercredi 13 Avril 2011

Dossier : Assassinat d'Alaadji KONATE, Bakélois, levez-vous et réclamez justice !


" Et qui pardonne un crime en devient complice " disait Voltaire. Alaadji KONATE a été tué , Bakélois, levez-vous et réclamez justice ! Les preuves évidentes sont là. A vous de juger, chers frères et sœurs.



Photo Réel
Photo Réel
Depuis le 29 Mars 2011, les populations vivent avec l'amertume. Un des leurs est décédé dans des circonstances tout à fait sombres et scandaleuses. Alaadji KONATE est mort noyé après son arrestation à Koughany. De source sure, il a été cueilli par les limiers entre une heure et deux heures du matin chez lui et conduit dare dare vers les berges du fleuve Sénégal. Il a été retrouvé quatre jours plus tard, sans vie, menotté, tout nu, sans aucun signalement de sa noyade à sa famille.


Que s'est-il passé réellement ? Comment il a été appréhendé ? Qui l'a balancé aux flics ? Pourquoi prendre la route du fleuve lors son extradition surtout en cette période de saison sèche où toutes les voies routières du département sont très praticables ? Quelle est la version du piroguier qui l'a retrouvé dans un état déplorable, tout nu comme un ver et menotté comme un meurtrier ? Que montre la photo du corps après repêchage ? Que doivent faire les Bakélois pour élucider les conditions de disparition d'Alaadji ?

De nature bouillante avec un physique d'athlète, Alaadji KONATE était un jeune Bakélois d'une vingtaine d'années. Il se distinguait par son style atypique et ses délires de jeunesse. Appelé affectueusement "2 PAC" par les jeunes de sa génération, du fait de son goût du style vestimentaire américain et des accessoires de mode urbain ( Foulard, Pendatif aux signes ghetto Youth, casquettes...), Alaadji était un jeune plein de vie incarnant le " Thug Life " à la Bakeloise. Basketteur à ses heures perdues, il était discret et menait une vie paisible de mareyeur aux années fastes de la commercialisation du poisson "Yaye Boye" à Bakel.

On lui prêtait des activités délictuelles. On le présentait souvent comme le pourvoyeur phare de chanvre indien des villages environnants. Des délations qui lui ont values plusieurs ennuis avec les gendarmes de la brigade de Bakel. Ainsi, il sema les limiers lors d'une embuscade à hauteur de Gouniang alors que tous ses autres complices ont été cueillis et envoyés au gnouf. Alaadji entamait alors une cavale qui dura presque 3 ans, snobant forces de l'ordre et envoyant plusieurs au tapis en corps à corps lors des interpellations surprises. Il avait élu domicile à Koughany et voyageait très souvent dans les autres villages du goye supérieur. Il a été assassiné...


Fiché au grand banditisme Bakélois, plusieurs forces de l'ordre avaient nourri une haine viscérale contre Alaadji Yaye Boye. " Coffrer " Alaadji était devenu une priorité pour deux principales raisons : Permettre le jugement de ses complices en geôle, l'appréhender et le brandir comme un trophée de guerre après une bonne correction en guise de vengeance. S'il devait répondre comme tout citoyen à des délits qu'il aurait commis, nul n'avait le droit de le brutaliser ou de le torturer à fortiori le tuer, sauf pour des raisons de légitime défense. Et encore, il faudrait qu'il y ait une agression physique et injustifiée. Tout ce que l'on sait, Alaadji a été appréhendé et s'est donné la mort. De fausses informations distillées à la population. La photo funèbre montre totalement le contraire.



Il avait été cueilli à Kounghany à son domicile en pleine nuit suite à un renseignement anonyme. " Je ne serai jamais menotté et extradé comme un vulgaire bandit dans ma ville natale, Bakel " aurait-il dit. Ainsi, lors de son arrestation, Alaadji s'est suicidé en se jettant dans l'eau, menottes aux mains, invraisemblablement à bord d'une pirogue. Une histoire à faire dormir debout. Admettons ! Dans pareille circonstance, que faire ? Une tentative de sauvetage par diverses manières s'impose. Même si les gendarmes à bord avaient la phobie de l'eau, alerter les populations locales notamment les pêcheurs et piroguiers était indispensable. De coutume, en cas de noyade, les villages environnants sont très vite alerter pour sauver la personne ou repêcher son corps au plus vite. Encore, ne fallait-il pas informé la famille de la disparition de leur fils en précisant les circonstances ? Rien de tout ça n'a été fait. Silence mortuaire ! Que cachaient-ils ?

Quatre jours plus tard, un corps nu comme un ver de terre, portant de nombreuses tuméfactions fût repêché par un piroguier de la ville de Bakel, à hauteur du quartier Guidimpalé. Selon son témoignage, le corps a été retrouvé nu, les mains menottées, en état de décomposition avancée ( voir Photo ). Après avoir relaté ces faits à la radio Djida FM Bakel, il fût invité à aller informer les limiers de sa trouvaille funèbre. Mis au parfum par le témoin, les gendarmes font passer un véritable interrogatoire à ce dernier.


-C'est un homme que tu as repêché dans le fleuve? demanda le gendarme. --Oui leur répondit-il

-Ce dernier était il tressé? Oui, affirma le piroguier.



" Sunu Waadji leu , ana thiabi menottes yi " ( C'est notre homme là, où sont les menottes ? ) s'écrie un des gendarmes. Illico presto, les gendarmes se rendent sur place, enlèvent les menottes et envoient le corps au district de Bakel. Quelques heures après, le corps en état de décomposition avancée fût enterré en catimini sans la moindre autopsie.

Il est clair qu'au vu de ces éléments, nous sommes déjà devant une " Non assistance à une personne en danger ou en péril " et "une dissimulation de preuves voire une entrave à la justice". Des délits sévèrement punis par la loi. Tous les gendarmes présents et autres témoins de la noyade doivent être poursuivis pour ce motif d'entrée. De plus, une question qui taraude plus d'un : Comment un trafiquant, activement recherché, peut se soustraire à la vigilance des gendarmes, fût ce " Barracuda ". Alaadji peut-il avoir le temps de murir le plan de sauter à l'eau avec les mains menottées sans aucun soupçon ou une intervention des forces de l'ordre ? Il y a aucun doute qu'il y ait anguille sous roche. Cette affaire est plus que louche. Une version que toute personne dotée d'un bon sens ne peut gober sans sourciller. Les habitants du village de Koughany disent qu' Alaadji a été amené direct au fleuve après son arrestation et après plus de nouvelles jusqu'à la découverte funèbre. Que s'est-il passé après ? Où avaient-ils laissés leur voiture, ces limiers ? Pourquoi descendre au fleuve à cette heure avancée de la nuit alors que l'urgence était de rallier au plus vite les geôles Bakéloises ? Ça sentait mauvais déjà !

Alaadji a été victime d'une bavure mortelle tout simplement. Les Bakelois croient en âme et conscience que leur fils et frère fût victime de maltraitance ayant entraîné sa mort en témoignent les tuméfactions sur son corps. Son visage portait des traces flagrantes de coups et blessures profondes. Tout porte à croire qu'il était déjà mort avant d'être balancé au fleuve pour masquer le meurtre. Rien qu'à voir la photo, le doute est vite levé. Les gendarmes ont tout simplement masqué le meurtre.

Comment peut-on expliquer qu'il soit retrouvé tout nu, menotté et présentant de nombreux dégâts corporels ?

Pourquoi les policiers n'avaient t-il pas alerté les membres de sa famille de son suicide, gardant le silence pendant quatre jours ?

Un suicidé aurait-il une bouche écrasée d'une telle manière ?


Des interrogations sans réponse qui font croire à une homicide volontaire. Les gendarmes ont tout simplement masqué son assassinant en le balançant les mains menottées, le corps nu, dans l'eau. Alaadji ne s'est pas suicidé. C'est une hérésie cette histoire. Cette affaire ne peut être enterrée de la sorte. Oui à la condamnation pénale des délinquants mais non à leur assassinat. Alaadji était certes dealer mais pas meurtrier. On me dira, il nuisait à l'économie et à la santé de la contrée. Affirmatif, mais la loi prévoit-elle la liquidation pure et simple des dealers. Des sanctions pénales sont prévues mais jamais une sanction irréversible, la tombe. Les Bakelois doivent demander justice. Le crime masqué d'un des leurs ne doit pas rester impuni, au risque de légitimer tout abus des forces de l'ordre. Regardez la photo, il n y a aucun doute.

Accepter ce suicide avec ces nombreuses zones d'ombre est une erreur monumentale pour ne pas dire tout simplement une lâcheté. La famille de la victime doit porter plainte et demander une élucidation du décès de leur fils. Son oncle qui avait été sommé de récupérer le corps pour l'enterrer après de nombreuses tracasseries administratives et des frais de procédure aurait renoncé de porter plainte. Intimidation ou manque de moyens ! A vrai dire, le ping pong auquel il avait assisté lors de la remise du corps en état de décomposition l'aurait dissuadé de porter l'affaire plus loin. Comme on dit en Soninké " Seere do fankaa ti gajaana " ( On peut entrer en conflit avec l'ETAT, on serait toujours perdant ). Rappelons nous du meurtre de Seydou Diatourou par les militaires lors des " Tout va mal " 1997; un crime toujours impuni. Il y a d'ailleurs prescription ( 1997-2007 : plus de10 ans déjà ). Le meurtrier vit paisiblement de nos jours sans aucune tracasserie judiciaire. Et Seydou, où est-il ? Et Alaadji ? A qui le tour demain ?

Les Bakélois doivent se sentir concernés par cette histoire. Aujoud'hui, c'est Alaadji, demain , à qui le tour ? Laisser cette histoire sans poursuite est la porte ouverte à tout sorte d'abus. Tout le monde sait que les forces de l'ordre de nos localités sont aux antipodes de la légalité. Tout se règle à leur façon, après on pense à la procédure. Face à cette injustice, les Bakélois doivent porter plainte contre tous les gendarmes ayant participé à son arrestation et porter l'affaire devant le garde des sceaux. Tout Bakélois doit demander justice sur cette affaire criminelle. La justice doit faire son travail en toute transparence et élucider les conditions du décès. Les fils du département de Bakel ne sont pas du bétail. Quelque soit le grade et le titre d'un officier ou commandant de gendarmerie, il n'a et n'aura jamais le droit d'ôter une vie. Les auteurs doivent être sévèrement punis.

Demandons justice pour notre frère, ami, cousin et fils. Bakélois, ne soyez plus des citoyens de seconde zone ! Faites vous respecter ! Combattez les injustices ! Dans tous les cas, la justice de Dieu sera impitoyable.

Un homme épris de justice.

Source : www.bakelinfo.com

Dossier : Assassinat d'Alaadji KONATE, Bakélois, levez-vous et réclamez justice !
(Plus d'informations demain sur leral .net)




1.Posté par nojati le 13/04/2011 20:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Péééééééééééééééé yal na ko yal yereum

2.Posté par noums le 13/04/2011 20:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

ON NE PEUT COMPRENDRE LA VIOLENCE QU'A CONNU LE SENEGAL DEPUIS L'ALTERNANCE.
CES TYPES DE CRIMES N'ONT JAMAIS EXISTER AVANT L'ARRIVE DE WADE AU POUVOIR.

3.Posté par galaye le 13/04/2011 21:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

il faut arreter c assassins c des salop

4.Posté par kanediallo le 13/04/2011 21:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

franchement un article comme ça et personne n'intervient (ils sont ou les pe, deusssssss, et troisss), et comme par hasard l'article est pûblié 24 ans jours pour jours apres la radiation des policiers c'est un signe les hommes de loi revenez dans le droit chemin vous n'avez aucun droit d'oter la vie d'une personne quelque soit ce qu'il a fait car la justice est là pour ça , tous les hommes , épris de justice et de paix doivent se lever et dire que vraiment ça suffit , cheikh tidiane sy toi qui voit des coups d'etat partout voilà un vrai meutre cette fois de l'etat car les gendarmes représentent l'etat , cette fois ci mettons la politique de coté svp et regardons ou va notre pays car si ça continue j'ai bien peure qu'on arrive à un point de nos .Y'en a marre d'entendre à chaque fois , au pays de serigne touba , de maodo malick , de limamoulaye , de baye niasse , de boucounta ndiassane , de elhaj omar , de yacinthe thiandoum etc.....tous ces hommes de dieu n'ont jamais accepté l'injustice mais trouver toujours des excuses à leur nom y'en a vraiment marre , il faut que justice soit faite car la police et la gendarmerie ne peuvent pas continuer à tuer impunément , la vie d'un civile n'est pas moindre que celle d'un homme de tenue

5.Posté par galaye le 13/04/2011 21:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

population senegalaise reveillez vous pendant kil es encore temps cela peut arriver animporte qui

6.Posté par vous avez mon soutien le 13/04/2011 21:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

encore un crime de plus.Les gendarmes sont de plus en plus violents.chaque jour qui passe les gendarmes commettent des crimes: sur la circulation, dans leurs locaux.je me suis de ce gendarme qui a failli être écrasé par notre véhicule alors que l'apprenti lui avait balancé un billet de 1000F à partir d'un car ndiaga ndiaye.c'est dire toute l'ignominie qui accompagne les gendarmes.
je salue tout d'abord l'article de Bakel info.
Je dois avouer qu'il sera difficile de porter l'affaire plus loin:Bakel est enclavé mais aussi c'est difficile d'accéder à internet à Bakel parce que internet pourrait constituer un élément important pour dénoncer le comportement des gendarmes qui ne sont autres que des assassins.
il urge aujourd'hui de créer une structure indépendante qui sera chargée de lutter et dénoncer le comportement des gendarmes.Amnesty, Raddho, ect... sont des structures inaccessibles et un peu dépassé.Une structure moderne et qui peut etre plus accessible mais plus courageuse devra être mise sur pied pour dénoncer les violences que subissent les populations dans les commissariats.

7.Posté par Bakelois le 13/04/2011 21:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Salam

Oui, ce crime a bien été commis et masqué par les gendarmes... Bakel, enclavé, les populations ont souvent peur d'avoir à faire avec ces limiers d'oû l'impunité grandissante. Cette victime n'a pas tué de personnes. Il a commis un forfait comme on en voit tous les jours au Sénégal... Mais, on l'a tué...
Justice !!!

8.Posté par kanediallo le 13/04/2011 21:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

comme l'etat ne fait rien , nous allons publié toutes ces dérives sur internet , car on ne peut pas continuer à tuer les civiles de cette maniere , ce qui me fait le plus mal c'est que je sais que l'oncle du défunt a été menacé , c'est pourquoi je dis souvent que nous sommes dans le meme bateau les hommes de tenue s'en foutent que l'innoncent soit de son éthnie ou pas il défendra toujours son collégue , les gars unissons nous sinon takk derr yi dinagnou diékhal dé.

9.Posté par Naar le 13/04/2011 21:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Les gendarmes ne respectenbt meme pas les civils comme is les appellent.
Il faut que JUSTICE soit faite

10.Posté par dioulkara nayni le 13/04/2011 21:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

il a vécu de façon violente ,défiant toutes les lois,il est mort de façon violente!

11.Posté par kanediallo le 13/04/2011 23:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

franchement dioukara nayni , quelque soit ce qui a fait , il ne mérite pas ça

12.Posté par bouna le 13/04/2011 23:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

dioulkara toute personne merite l reste mé nos homme n respectes personne comme l di l'autre celui qui n'a pa d'argument intellectuelle s refugie dans la violence manam diangougnou, fare passé cette article dan lé sites sociaux avec des commentaires pour que l'état réagisse

13.Posté par hadamareme le 14/04/2011 00:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

un énergumène du genre de dioulkara nayni qui n'a pas une once d'intelligence ne peut etre qu'un agité du bocal, ,nous n'avons meme pas fini de pleurer notre cousin toi et ton cynisme, tu ne trouves rien à dire que des énormités pffff

14.Posté par 1er Portail Communautaire Africain le 14/04/2011 00:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

LE BLANC QUI A ARRACHER LES DENTS DE LUMUMBA EN GUISE DE TROPHÉE ET QUI EXULTE

Clickez sur le lien

15.Posté par griiiiiiiiiiiii le 14/04/2011 02:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

si c'etait la police qui l'avait tué il allé le balancé dans l eau sns menotte je pense qu'il est un bandit et il et mort en bandit senegal limoko yake quand il vivait ds chose pas correct et la il est mort tt le monde commence a etre fimista khalate léne séne bope cou déff lou bakhe niou fayela lou bakhe wasalame

16.Posté par Bakelois le 14/04/2011 07:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Salam Grii,
C'est ton opinion. Elle peut être respectée. La liberté d'expression, elle existe. Maintenant, je voudrais bien que tu me dise toutes les hypthèses possibles pour justifier qu'il s'agit d'un suicide. Juridiquement, religieusement, personne ne peut justifier que l'on peut tuer une personne pour des délits de trafic de stupéfiants.
Combien de personnes dans ton entourage sniffent, dealent, volent et violent ? Ont-il été tué ? Alors, de grâce faut savoir garder raison. Nous ne sommes pas ici pour plaisanter mais pour montrer que ce jeune a été lachement assassiné et son meurtre déguisé.

Nous tenons par ailleurs à nous excuser pour la violence de l'image. Par respect à sa famille et à son entourage, nous nous excusons. Il faut juste comprendre que cette photo est la seule preuve évidente que nous avons pour indexer du doigt ses meurtriers. Cette photo si elle existait, cette affaire serait passée sous slience. Elle est la seule preuve que nous avons pour éclaircir cet assassinant crapuleux.

17.Posté par hadamareme le 14/04/2011 09:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bakelois, Répondre au coup de pied d'un âne , c'est de se mettre à son niveau !
Je préciserais : Répondre au coup de gueule d'un imbécile , c'est de se mettre à son niveau !
Donc , je conseille le silence , tout simplement ! Les puissants de ce monde dans leurs rapports avec
les faibles, utilisent l’argument de la force et non la force de l’argument
Déclaration stupéfiante d'un piroguier‏
Le piroguier qui a fait la funèbre découverte s'est rendu directement à la radio communautaire pour leur exposer les faits. Sur les conseils des agents de la Radio Djida il a averti le régisseur, ce dernier l'a d'ailleurs accompagné à la brigade de gendarmerie. Il a subi un véritable intérrogatoire a son arrivée:

C'est un homme que tu as repêché dans le fleuve? Oui leur répondit-il

Ce dernier était il tressé? Oui, affirma le piroguier

Sunu wa dji la (c'est notre homme ) dit un des gendarmes et l'autre de s'affairer dans la pièce en disant ana thiabi bi (ou sont les clés... (des menottes???)
Ils ont accompagné le piroguier soit disant pour récupérer le corps mais en ont aussi profité pour enlever les anneaux métalliques qui entravaient encore les mains du corps sans vie de Aladji....
Les habitants du village de Kounghany en savent beaucoup sur cette histoire. le manège des gendarmes quand ils se sont rendu près du corps du jeune homme avec le piroguier n'a pas échappé à certains yeux et un jeune bakélois, témoin occulaire est même prêt a témoigner. A t'il été noyé? Jeté dans le fleuve après avoir été tué d'un coup de feu? Ils nous doivent la vérité! Le médecin du district de Bakel doit aussi dire dans quel état le corps de Aladji était quand il l'a vu!

18.Posté par hadamareme le 14/04/2011 09:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je suis scandalisé! il faut que la lumière sois faite et que l'affaire ne soit pas classée sans suites. D'après certaines informations la descente policiere a eu lieu entre une heure et deux heures du matin. Les habitants ont été reveillés par les hurlements et le bruit des coups qui s'abattaient sur Aladji, et alors qu'ils le trainait vers le fleuve on entendait plus les plaintes de la victime...
Pourquoi vouloir acheminer quelqu'un par voie fluviales alors que la période ne s'y prête pas? Tout laisse a croire qu'ils ont voulu maquiller une bavure policière en suicide.
Les gendarmes ont eu peur qu'on découvre le corps de notre frère dans cet état et n'ont rien trouvé de mieux que le jetter dans le fleuve.Il ne faut pas qu'on se laisse berner par leur histoire a dormir debout, unissons nous et défendons la mémoire de notre frère. il ne méritait pas la mort dans ces conditions quelque soit les délits qu'il a commis de son vivant.

19.Posté par ano le 14/04/2011 09:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Comment peut-on oser montrer une image pareille?

20.Posté par @ Ano le 14/04/2011 10:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ Ano ?

C'est la seule preuve pour justifier au monde entier qu'il s'agit d'un meurtre parce que les gendarmes ont parlé de suicide. Cette image est choquante, hélàs, mais elle est la seule seule preuve existante. Les gendarmes ont menti.

21.Posté par kanediallo le 14/04/2011 10:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

oui que l'image est choquante mais je crois que c'est la seule maniere pour mettre l'etat devant sa responsabilité , c'est vrai que en dehors des grandes villes les hommes de tenue font du n'importe quoi , ils menacent et humilient les citoyens senegalais , je crois que la liberté n'existe que dans dakar et certaines villes ça me rappelle ce qu'un sans papier m'avait dit un jour la france est un pays de liberté si tu as tes papiers

22.Posté par zaal le 14/04/2011 11:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

c'est un mort inutile de plus... mais rappeler vous du fils de adama ba ancien maire de gueule tapee - fass - colobane premiere membre de la generation du concret qui vantait karim wade son fils a poignarde un de ses amis sont pere adama ba a couper le hadj a la mecque pour rentre a dakar il fait sortir sont fils de la prison un passeport diplomatique dakar italie ou il vit paisiblement avec une tres belle voiture encore un mort inutile ce qui me touche au senegal seul pays au monde on decore les assasins

23.Posté par ngor le 14/04/2011 11:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il fallait montrer également la gueule des policiers qu'il tabassait.Le meurtre est à bannir sur toutes ces formes.Mais soyez un peu intelligent.
Comment on peut tuer quelqu'un et laissez des indices aussi évidentes?
Pourquoi ils ne lui ont pas enlevé le menottes après l'assassinat?
Pourquoi quand les policiers l'ont tué ils ne l'ont pas enterré sachant que tous corps étrangère à l'eau est régurgité par l'eau?
Pourquoi l'auteur n'a pas posé les questions ci dessus dans son article?
Nos flics font des bavures certes mais ils nous protègent contre les énergumènes qui veulent détruire nos mœurs. Donc merci


24.Posté par Ngor ? le 14/04/2011 14:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ngor,

Tu as le droit de te poser des questions... C'est ton droit.
Mais as tu vu la photo ? S'est-il lui même écrasé la gueule et ensuite s'est jeté dans l'eau ? Comment peut-il avec des menottes s'infliger de telles blessures sur son visage et puis se foutre dans l'eau ?
D'accord, les gendarmes auraient pu masquer ce meurtre d'une autre manière, mais comment expliquez que ces forces de l'ordre n'aient pas alertés la famille de sa noyade ? Pourquoi attendre que le corps soit repêché quatre jours après pour se signaler ?
Ils auraient pu lui casser la gueule et le balancer dans l'eau avec les menottes pour qu'ils n'est aucun moyen de s'en sortir.
Qu'ils témoignent, qu'ils s'adressent aux journalistes pour parler des conditions de décès de ce jeune ?
C'est eux qui l"ont cueilli tard dans la nuit... Ils étaient 8 hommes... Comment ce jeune homme menotté peux se soustraire de leur vigilance pour se suicider ?
Par la grace de Dieu, y a la photo, même choquante, elle donne des preuves évidentes...


25.Posté par kanediallo le 14/04/2011 14:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

ngor , franchement pour qui vous vous prenez pour nous demander d'etre intelligents , vous avez le droit de défendre votre point de vue mais celà ne veut pas dire vous avez raison .
allons dans votre sens , quand ils l'ont balancé dans l'eau etait il deja mort , ou n'ont ils pas pensé comme ça il n'aura aucune chance de s'en sortir .vous oubliez une chose tres importante quand on sait qu'on a tué en général on n'a plus le temps de réfléchire comme un innoncent l'aurait fait .vous parler de l'enterrer d'accord mais ou , est ce qu'ils avaient des pelles pour creuser ,c'est vrai je n'ai jamais ete à bakel mais je crois que le sol doit etre partout pareil dans cettte zone pas sabloneux comme dans d'autres zones du senegal .dites moi , comment expliquez vous qu'ils ne l'ont pas emmené en voiture alors qu'on est en saison seche car il faut connaitre vraiment ces contrée pour comprendre les périodes ou la fluviale est utilisée .Franchement utiliser le mot énergumene en de pareils circonstances , ça ne vous honore en aucune maniere , je ne dis pas que tous les hommes de tenue sont pareils mais il y a beaucoup de ripoux , en parlant de moeurs je crois que c'est un autre mot que vous auriez du éviter car ce que les hommes de tenue font dans ces ces pires que ça , quelque soit ce que ce jeune homme avait fait , il ne mérite pas ça ,.svp , fermez les yeux un seul instant et revoyez l'image , pensez à ses parents et proches et mettez vous à leur plce . wa salam .Tellement que j'etais horrifié j'avais oublié de présenter mes condoleances à sa famille .que le bon dieu l'accueille dans son paradis et que le tout puissant vous donne la force de pouvoire supporter ces moment difficile , amine ya rabil alla mina. wa salam

26.Posté par kanediallo le 14/04/2011 14:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

ngor , franchement pour qui vous vous prenez pour nous demander d'etre intelligents , vous avez le droit de défendre votre point de vue mais celà ne veut pas dire vous avez raison .
allons dans votre sens , quand ils l'ont balancé dans l'eau etait il deja mort , ou n'ont ils pas pensé comme ça il n'aura aucune chance de s'en sortir .vous oubliez une chose tres importante quand on sait qu'on a tué en général on n'a plus le temps de réfléchire comme un innoncent l'aurait fait .vous parler de l'enterrer d'accord mais ou , est ce qu'ils avaient des pelles pour creuser ,c'est vrai je n'ai jamais ete à bakel mais je crois que le sol doit etre partout pareil dans cettte zone pas sabloneux comme dans d'autres zones du senegal .dites moi , comment expliquez vous qu'ils ne l'ont pas emmené en voiture alors qu'on est en saison seche car il faut connaitre vraiment ces contrée pour comprendre les périodes ou la fluviale est utilisée .Franchement utiliser le mot énergumene en de pareils circonstances , ça ne vous honore en aucune maniere , je ne dis pas que tous les hommes de tenue sont pareils mais il y a beaucoup de ripoux , en parlant de moeurs je crois que c'est un autre mot que vous auriez du éviter car ce que les hommes de tenue font dans ces ces pires que ça , quelque soit ce que ce jeune homme avait fait , il ne mérite pas ça ,.svp , fermez les yeux un seul instant et revoyez l'image , pensez à ses parents et proches et mettez vous à leur plce . wa salam .Tellement que j'etais horrifié j'avais oublié de présenter mes condoleances à sa famille .que le bon dieu l'accueille dans son paradis et que le tout puissant vous donne la force de pouvoire supporter ces moment difficile , amine ya rabil alla mina. wa salam

27.Posté par Mr looooo le 14/04/2011 16:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

soub hana lah. yala dana fay rey kat yi sen jef. me yal na yala yerem souj mbok mi jou fat

28.Posté par SCANDALISE le 14/04/2011 16:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

les menottes trouvées sur la victime implique totalement les forces de l'ordre qui ont les lui ont passé, ce corps en état de putréfaction avancé les accuse soit d'avoir liquider physiquement un détenu et le jeter dans le fleuve, soit de ne pas l'avoir secouru quand il a tenté de s'échapper dans le fleuve, et dans ce dernier cas de figure pourquoi ils n'ont même pas daigné alerter qui de droit et à temps comme quoi le prisonnier s'est échappé, c'est dire que si le fleuve n'avait pas vomit le corps de ce malheureux il sera considéré comme un "porté disparu" suivant leur jargon trop simpliste, nous avons aussi remarqué que le corps de la victime porte aussi des traces de violences, c'est affaire là NE DOIT PAS RESTER IMPUNI.

29.Posté par balawe le 14/04/2011 20:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je demande aux associations de défense des droits de l'homme et à toutes les bonnes volonté éprises de pais et de justices, d'intervenir pour mettrecette affaire au clair. Si personne n'intervienet, je saurai qu'il existe bel et bien des sénégalais de second ordre qui sont les bakélois et tous les habitants des régions enclavées

30.Posté par daoodasada le 15/04/2011 17:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

avec cette impunité ambiante dans ce fichu pays,les hommes de loi se croient tout permi!! ce serait idiot de taxer leurs actes barbares de bavure!! c'est du "maatey",je fais ce que je veux car jamais je ne serais inquieté!! que chacun se le tienne pour dit,on est des cibles potentiel et on n'est jamais à l'abris avec ces forces du desordre! pour encore une fois ,elles ont frappé et de quelle maniere? à tous les abrutis qui pensent que justice sera faite,vous pouvez dechanter,il n'en sera rien du tout! il n'y'a que la legitime defense qui pourrait amener les gendarmes à oter la vie à ce type,mais vu son etat,il a été sauvagement tué et gratuitement

31.Posté par diams le 20/04/2011 18:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

en ame et conscience nous savons tres bien qu'il a ete assassine par ces hommes de troupes.ces derniers se croyaient superieur , du fait de porter un tenu ils pensent qu'ils ont droit a tout non ils se trompent: "est-ce un malheur si grand que de cesser de vivre?", "la mort cause malheureuse ne cause point d'effrois", "un jour seul ne fait point d'un mortel vertueux,un perfide assassin,un lache incestueux".alors que justice soit faite

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site
Titre de votre page Titre de votre page