leral.net | S'informer en temps réel

ELECTIONS TERRITORIALES DU 23 JANVIER 2022: Un nouveau chapitre pour Benno

En mars 2012, après que le deuxième tour fut imposé par la volonté populaire au candidat sortant de l’élection présidentielle, la plus grande coalition électorale de l’histoire de notre pays émergea sous le nom prometteur de Benno Bokk Yakaar.


Rédigé par leral.net le Lundi 6 Septembre 2021 à 21:07 | | 0 commentaire(s)|

ELECTIONS TERRITORIALES DU 23 JANVIER 2022: Un nouveau chapitre pour Benno
Dans la grande marche de notre peuple, cette séquence est cruciale par l’ampleur de l’espoir suscité. C'est que cette nouvelle réalité politique traduisait admirablement, l'élan national et démocratique. Mais, car il y a avait bien un mais, dans l’intimité des uns et des autres, une telle coalition, bien que victorieuse, suscita des doutes. La coalition Benno Bokk Yakaar n'allait-elle pas succomber aux chocs des intérêts et des égo, au vu de ses composantes?

L’histoire est aussi capable de miracle si la volonté des sujets, c’est-à-dire des acteurs, imprime une direction aux événements. Malgré les péripéties, la différence des trajectoires, les intérêts divers et les malaises probables, Benno Bokk Yakaar reste debout, forte de son unité et riche de sa diversité. Les familles socialistes, libérales ainsi que celle plurielle de la gauche, du Parti africain de l'indépendance aux courants nés des salves de mai 1968, ont su se surpasser pour construire ensemble, une capacité politique exemplaire à se rassembler dans la durée et à gouverner dans l'union.

Mon ami Abdou Fall, dont l’expérience politique est peu commune, parle de « leadership fédérateur du Président Macky Sall » qui, poursuit-il, a réussi " la prouesse de la conduite d'une gouvernance collective en contexte démocratique multipartisan". Le Sénégal présente, sous ce rapport, un modèle tout à fait original où, en dehors de la Présidence de la République, toutes les institutions représentatives sont dirigées par des alliés.

La dialectique de la diversité dans l’unité ou de l’unité dans la diversité est un os vieux comme le monde. En politique, elle exige l’esprit de compromis, la capacité de gestion des divergences et des différends, l’aptitude à se hisser au-delà de ses propres intérêts, l’esprit de partage et la fidélité à la cause commune. C’est la base éthique de la dynamique trans-idéologique qui anime Benno Bokk Yakaar, socle de son unité et de sa trajectoire victorieuse depuis 2012. Benno Bokk Yakaar est aux antipodes des alliances circonstancielles, mues uniquement par l’instinct de destruction ou de survie, sous le sceau d’un « contre » aussi puéril que condamné politiquement dans les marges. Toute notre histoire politique le prouve sans ambages.

A la négativité pure, sans contenu, Bby oppose le projet politique affirmatif de l’unité nationale face aux périls qui menacent le monde, notre sous région en particulier, de l’engagement gouvernemental autour de politiques publiques porteuses de croissance et de bien-être. La grande coalition qui s’élargit chaque jour davantage est, ainsi, l’instrument politique par excellence pour neutraliser tous les extrémismes violents que d’ailleurs, le peuple sénégalais a toujours rejetés avec fermeté.

C’est au regard de ces considérations que nous devons aborder les prochaines élections territoriales qui charrient des enjeux de gouvernance, d’accentuation et d'accélération des politiques publiques soucieuses de la vie des populations, d’unité nationale, de paix et de stabilité. Bby est nourrie d’une culture, riche de dix années de déploiement sur le terrain, qui est la base de la gestion et de la résolution des différends, et sera, cette fois-ci encore, le socle du consensus autour de listes et de têtes de listes victorieuses.

Le Président de la grande coalition présidentielle, M. Macky Sall, et les leaders ont donné des assurances que les "investitures seront faites sur la base de critères rigoureux et objectifs, inspirés uniquement par notre commune volonté de sortir victorieux des prochaines échéances. Les intérêts politiques de la grande coalition seront préservés de même que ceux des composantes sociologiques de la majorité présidentielle, c'est-à-dire les femmes, les jeunes, entre autres".

Nous partons certes confiants à ces échéances, au regard de notre hégémonie dans les collectivités territoriales, les acquis incontestables dans la mise en œuvre des politiques publiques, surtout dans le domaine social, l'aspiration largement partagée de la continuité de gouvernance des niveaux territorial et central. Mais, il nous faut faire nôtres, dans toutes les localités, les principes et valeurs qui fondent la puissance politique de Benno Bokk Yakaar et que les leaders ont rappelés lors de leur dernière Conférence du 25 août 2021: "Le sens l’intérêt général, l’unité et la cohésion dans nos rangs , la discipline et la mobilisation".

Parce que notre dynamique est porteuse de l'intérêt national, « nous devons nous faire confiance, renforcer la solidarité qui est gage des grandes victoires, faire prévaloir l'esprit de consensus et cultiver, contre les vents contraires, le sens de l'intérêt général », comme l'a dit le président de la grande coalition invitée, encore une fois, à marquer d'un nouveau chapitre, le grand livre de gloire de notre peuple.

En effet, les prochaines échéances nous offrent une nouvelle opportunité de nous concentrer encore plus sur nos priorités de solidarité nationale et de développement à l'échelle de nos territoires. Les équipes issues de ces élections auront, en effet, un rôle capital à jouer dans la sauvegarde de tous nos acquis sociaux, menacés par la crise sanitaire sans précédent du Covid-19 intervenue dans un contexte où notre pays était en plein essor économique.

Il revient, ainsi, à tous les membres de notre coalition, de prendre toute la mesure de nos responsabilités partagées dans la consolidation et l'approfondissement des reformes engagées par notre majorité pour le renforcement des pouvoirs à l'échelle de nos territoires. Ces pouvoirs sont appelés à jouer de plus en plus un grand rôle dans la mise en oeuvre de nos politiques publiques, notamment le PAP2A et la promotion d'une authentique démocratie participative, qui place le citoyen au coeur de la gouvernance de nos terroirs.

Les échéances du 23 janvier 2022 constituent ainsi la "répétition générale" pour préparer des victoires encore plus éclatantes sur le chemin des conquêtes à venir et conforter notre peuple dans le seul combat qui vaille la peine d'être mené: L'émergence qui offre à chaque Sénégalaise et chaque Sénégalais, les moyens de vivre dignement et décemment.






El Hadj Hamidou Kassé
Ministre, Conseiller à la Présidence de la République



Cliquez-ici pour regarder plus de videos
Titre de votre page Titre de votre page