Leral.net | S'informer en temps réel

EN DIRECT - Coronavirus en France : 83 décès en 24 heures

Rédigé par la rédaction le 21 Mai 2020 à 18:44

Trump optimiste sur la tenue du G7 en juin à la Maison Blanche

Le président américain Donald Trump s'est dit ce jeudi 21 mai optimiste sur la tenue en juin à la Maison Blanche du sommet du G7, en dépit des contraintes liées à la pandémie de coronavirus.

«Il semble que le G7 aura lieu», a déclaré Trump depuis Washington. Le président américain a ajouté que le sommet aurait lieu «essentiellement à la Maison Blanche», même si certaines rencontres pourraient être organisées dans la résidence présidentielle de Camp David, dans l'Etat voisin du Maryland.

Coronavirus: le bilan de l'épidémie dépasse les 93.000 morts aux USA

Les Centres américains pour la prévention et le contrôle des maladies (CDC) ont annoncé jeudi 1.397 décès supplémentaires liés au coronavirus en 24 heures, portant le nombre total à 93.061 morts depuis le début de l'épidémie. Les CDC font par ailleurs état de 22.860 nouvelles contaminations au SARS-CoV-2, soit un total de 1.551.095 cas. Les statistiques quotidiennes des CDC sont arrêtées à partir de données obtenues la veille et diffèrent donc des bilans communiqués Etat par Etat.

Royaume-Uni: Les soignants étrangers exemptés d'une taxe sur les soins de santé

 

Le gouvernement britannique a annoncé jeudi que les soignants étrangers seraient exemptés d'une taxe annuelle de plusieurs centaines de livres destinée à financer le service public de santé (NHS), face au tollé que cette mesure a suscité en pleine pandémie.

Comme la plupart des étrangers non-UE, ces soignants doivent s'acquitter d'une taxe de 400 livres (environ 447 euros) pour accéder aux soins, autrement gratuits, du service public de santé qui les emploie. Cette décision marque une volte-face pour le gouvernement du Premier ministre Boris Johnson, qui avait jusqu'ici exclu de les exonérer malgré leur contribution à la lutte contre la pandémie de nouveau coronavirus et leur nouveau statut de héros, applaudis tous les jeudi soir par la population. Ce refus avait suscité une levée de boucliers jusque dans les rangs des conservateurs au pouvoir.

Coronavirus: 83 décès en France en 24 heures, la baisse continue en réanimation

Selon le bilan français quotidien, 83 personnes sont mortes du coronavirus ces dernières 24 heures. Depuis le 1er mars, 28.215 décès ont été enregistrés. 17.583 personnes sont toujours hospitalisées en France contre 17.941 mercredi. Parmi eux, 1745 cas graves atteints de covid-19 sont traités en réanimation contre 1794 mercredi.
 

Le nombre total de contaminations confirmées au coronavirus est passé lui à 144.163 cas, soit une progression de 318 en 24 heures, indique de son côté l'agence Santé publique France. «Depuis le 1er mars, nous déplorons 28.215 décès liés au Covid-19: 17.870 décès dans les hôpitaux et 10.345 décès dans les établissements sociaux et médico-sociaux (ndlr, dont les EHPAD)», précise la DGS. Le nombre de patients hospitalisés en raison d'une infection Covid-19 continue de décroître, avec 17.583 personnes encore concernées ce jeudi, un chiffre en recul de 358 par rapport à la veille.

Les formes graves nécessitant une hospitalisation dans des services de réanimation est également en recul, à 1.745 contre 1.794 la veille, soit 49 lits occupés de moins en 24 heures. La Direction générale de la santé précise que l'épidémie reste active et que le virus circule toujours en France. «En ce long week-end (ndlr, de l'Ascension), nous devons redoubler de vigilance et respecter l’ensemble des mesures barrières, notamment le port du masque grand public, lorsque la distance physique minimale d’un mètre ne peut être respectée», ajoute-t-elle, préconisant aux personnes à risque d'être encore plus prudentes.

 

Les Seychelles interdisent les bateaux de croisière jusqu’à fin 2021

Pour endiguer la propagation du Covid-19, les autorités des Seychelles ont décidé d’interdire les bateaux de croisière sur les eaux de l’archipel et ce jusqu’à la fin 2021, rapporte la chaine américaine CNN, d’après le journal local Seychelles Nation.  Pendant un peu plus d’un an et demi, toutes les escales des navires de croisière et autres paquebots sont dont totalement prohibées notamment au port de Victoria, capitale des Seychelles.
 
 
Une décision qui peut être lourde de conséquences économiques puisque selon la Banque mondiale, le tourisme est la deuxième source de revenus du pays situé dans l’Océan Indien, derrière la pêche commerciale. La mesure, déjà rentrée en vigueur sur le territoire a été annoncé par Didier Dogley, le ministre du Tourisme, de l’Aviation civile, des ports et de la Marine au début du mois de mai. Afin de préserver le secteur touristique, le ministre a assuré la garantie des salaires jusqu’au mois de juin et annoncé d’autres mesures à plus long terme comme des prêts bonifiés ou des congés fiscaux.

USA: selon des chercheurs, plus de 35.000 morts auraient pu être évitées en confinant plus tôt

 

Plus de 35.000 morts du coronavirus auraient pu être évitées aux Etats-Unis si les mesures de confinement avaient été appliquées ne serait-ce qu'une semaine plus tôt, selon de nouvelles estimations de chercheurs de l'université new-yorkaise Columbia.

Selon leurs simulations, effectuées avec divers modèles et publiées sur le site scientifique medRxiv, 61% des cas de contagion - soit plus de 700.000 cas - et 55% des plus de 65.000 décès - soit plus de 35.000 morts - enregistrés au 3 mai 2020 «auraient pu être évités» si les mesures de distanciation sociale et autres outils de contrôle de l'épidémie avaient été mis en place «juste une semaine plus tôt».

Ces simulations confirment aussi selon les chercheurs le danger d'un assouplissement des mesures de confinement, qui a commencé à divers degrés dans tous les Etats américains pour limiter l'impact économique de la pandémie.

Football: les finances de Manchester United, l'un des clubs les plus riches du monde, affectées par le Covid-19

 

Manchester United a publié jeudi des résultats pour le troisième trimestre 2019/2020 lourdement affectés par l'épidémie de Covid-19 qui a interrompu la saison, avec notamment 15 M GBP (16,7 M EUR) de manque à gagner sur les droits télé. «Les revenus de diffusion pour le trimestre ont atteint 26 M GBP (28,9 M EUR) en baisse de 51,7% par rapport à l'année précédente, principalement liés a des rabais estimés à 15 M GBP dus aux diffuseurs» du championnat, écrit le club dans son communiqué.

La non-participation à la Ligue des champions et des effets liés au calendrier des matches expliquent le reste de la baisse. Le directeur financier du club, Cliff Baty, a chiffré à 23 M GBP (25,6 M EUR) l'impact total de la pandémie sur le chiffre d'affaires du club depuis qu'elle a mis le football anglais à l'arrêt, le 13 mars. Sur la totalité de leur exercice, Manchester United s'attend à ce que le manque à gagner lié aux droits télé grimpe à 20 M GBP (22,2 M EUR) au total sur la saison.

La Premier League, qui vient d'autoriser la reprise des entraînements en petits groupes et en maintenant une certaine distanciation sociale, travaille pour reprendre la compétition dans la seconde moitié de juin. Les 92 matches restants seraient disputés à huis-clos pour s'achever fin juillet, alors que l'Europa League, à laquelle participe Manchester United, se terminerait en août.

Dans les Hauts-de-Seine, les bibliothèques rouvrent en mode drive

 
Il est désormais possible depuis le 19 mai d'emprunter de nouveau des livres dans trois bibliothèques des Hauts-de-Seine, à Courbevoie. Les livres rendus sont mis en quarantaine pour une période de 15 jours, et restent enregistrés sur la carte des lecteurs jusqu’à leur remise en rayon.

  
Avec ce nouveau service, les emprunts sont uniquement possibles sur réservation: il suffit de se rendre sur le site des bibliothèques  (bibliothèque principale ou bibliothèques de quartier Charcot et la Frégate) ou d’envoyer un mail à l’adresse dédiée. Une plage horaire est ensuite communiquée par téléphone pour récupérer les emprunts de livres au drive. 

Après le déconfinement, la Serbie rouvre ses frontières

La Serbie a annoncé jeudi la réouverture de ses frontières, fermées depuis le 15 mars, la justifiant par une amélioration dans la lutte contre la pandémie du nouveau coronavirus. Depuis le début du mois, Belgrade assouplit les mesures restrictives qui avaient été mises en place pour combattre le Covid-19.

Dans un premier temps, les ressortissants serbes revenant de l'étranger avaient dû montrer un test négatif de moins de 72 heures ou se placer à l'isolement pendant 14 jours. Les autres devaient obtenir une autorisation spéciale d'une commission gouvernementale via les ambassades de Serbie à l'étranger, en plus de se faire tester. Mais en raison de l'amélioration de la situation, le comité de gestion de la crise sanitaire a recommandé aux autorités la réouverture des frontières à partir de vendredi.

Le gouvernement a en conséquence décidé «de rouvrir les postes frontières et de permettre l'entrée libre de tous en République de Serbie, sans tests obligatoires du coronavirus ni feu vert de la commission», selon un communiqué officiel. Belgrade avait décrété l'état d'urgence et un couvre-feu la nuit et le weekend, fermé les bars et restaurants et les écoles. Ces mesures ont également été levées. La Serbie a recensé près de 11.000 contaminations et 237 décès. Plus de 200.000 personnes ont été testées.

Le bilan quotidien du coronavirus reste stable en Italie

Le nombre quotidien de décès liés au coronavirus est resté stable jeudi en Italie, avec 156 morts recensés en l'espace de 24 heures contre 162 et 161 au cours des deux journées précédentes, a annoncé l'Agence de la protection civile italienne. Le nombre de nouveaux cas de contamination apparus dans le même laps de temps a légèrement reflué, à 642 après être passé de 813 mardi à 665 mercredi.

Depuis le début de l'épidémie, quelque 32.486 personnes sont mortes en Italie, troisième pays le plus endeuillé par le virus après les Etats-Unis et la Grande-Bretagne. Le nombre total de cas confirmés s'élève désormais à 228.006 contaminations au SARS-CoV-2 enregistrées depuis le 21 février, date d'apparition de l'épidémie dans le nord du pays. La diminution du nombre de patients placés en soins intensifs se poursuit aussi, avec 640 malades encore concernés jeudi contre 676 la veille et 716 mardi.

L'économie US «touchera le fond» au deuxième trimestre avant une reprise «gigantesque»

 

L'économie américaine va «toucher le fond» en ce deuxième trimestre mais commencera à se redresser au troisième avant une «progression gigantesque» au quatrième trimestre, a estimé jeudi le secrétaire américain au Trésor, Steven Mnuchin. «Nous allons avoir des progressions très, très fortes, je pense que nous allons observer une reprise très forte - on peut dire gigantesque - au quatrième trimestre», a dit Mnuchin, qui s'exprimait lors d'un colloque organisé en ligne par le quotidien The Hill.

Coronavirus: N'Golo Kanté, inquiet pour sa santé, exempté d'entraînement

 
Inquiet des risques de contagion du coronavirus, N’Golo Kanté a été autorisé par Chelsea à ne pas assister à la séance collective organisée ce mercredi. Comme le révèle The Telegraph, le milieu de terrain, inquiet des risques de contagion du coronavirus, aurait demandé l’autorisation de ne pas participer à l’entraînement. Une volonté à laquelle aurait accédé les dirigeants des Blues, dont Frank Lampard, le technicien. Pour le moment, on ne connaît pas la durée de son absence.
 
 
D’après le quotidien britannique, l’international français et champion du monde durant l'été 2018 avec les Bleus serait particulièrement vigilant en ce qui concerne les risques liés à la pandémie. Sa prudence s’expliquerait par un antécédent familial de problème cardiaque et par le malaise - sans gravité - dont il avait été victime au mois de mars 2018. Ce jour-là, selon le Daily Telegraph, l’ancien joueur de Leicester avait perdu connaissance après une séance d’entraînement. Les tests effectués n’avaient rien décelé et il avait été autorisé à jouer contre Manchester City deux jours plus tard. Néanmoins, il n’avait pas disputé la rencontre. 
 
 

Arrivée en Russie des respirateurs donnés par les Etats-Unis

 

Un avion militaire américain est arrivé jeudi après-midi à Moscou avec cinquante respirateurs devant être déployés dans des établissements traitant des malades du nouveau coronavirus, quelques semaines après l'envoi de matériel russe similaire à New York. Il s'agit là «de la première partie d'un don humanitaire à la Russie de 200 respirateurs fabriqués aux Etats-Unis» et d'une valeur de 5,6 millions de dollars, a indiqué l'ambassade américaine à Moscou dans un communiqué.

La porte-parole de la représentation diplomatique américaine a souligné sur Twitter «qu'en temps de crise, les Etats-Unis et la Russie doivent travailler ensemble pour sauver des vies». D'autres équipements doivent arriver la semaine prochaine des Etats-Unis. Ce don fait suite à l'envoi par la Russie le 1er avril de respirateurs à New York. Les présidents Donald Trump et Vladimir Poutine ont tous les deux mis en avant cette aide réciproque.

 

Le FMI débloque quelque 396 millions de dollars pour la Jordanie

 

Le Fonds monétaire international a annoncé jeudi avoir approuvé une aide financière d'urgence d'environ 396 millions de dollars en faveur de la Jordanie pour lutter contre l'impact de la pandémie de Covid-19. «Cette aide financière d'urgence aidera à répondre aux besoins» du pays qui voit ses dépenses de santé augmenter. Elle contribuera également à aider les ménages et les entreprises les plus touchés par la crise, a précisé le FMI dans un communiqué. Le Conseil d'administration du Fonds a approuvé le déboursement de ces fonds par le biais de son Instrument de financement rapide, qui permet d'accélérer le versement de fonds par rapport à d'autres moyens du FMI.

Football: 13.000 supporters fantômes pour un match de Bundesliga

Pour sa prochaine rencontre contre Leverkusen samedi, le Mönchengladbach a installé 13.000 effigies de supporters en carton dans les tribunes de son stade. Se montrer inventif malgré la crise. Près de 13.000 effigies de supporters en carton sont déjà installées dans les tribunes du stade de Mönchengladbach, qui accueillera samedi (15h30) un match à huis clos de la 27e journée de Bundesliga contre Leverkusen.
 
à 15:16

Coronavirus: moins de 50 décès en 24 heures en Espagne, une première en deux mois

L'Espagne a annoncé jeudi avoir recensé 48 décès supplémentaires liés à l'épidémie du coronavirus en l'espace de 24 heures. C'est la première fois depuis le 16 mars dernier que le bilan quotidien est inférieur à 50 morts. Au total, l'épidémie de coronavirus a fait 27.940 morts en Espagne pour un total de 233.037 cas confirmés de contamination au SARS-CoV-2 (soit 482 nouveaux cas en 24 heures), a précisé le ministère de la Santé.

à 15:14

USA: les ventes de logements anciens dévissent en avril à cause du confinement

 

Les reventes de logements aux Etats-Unis ont chuté de 17,8% en avril par rapport à mars, en raison de la crise du Covid-19, selon les données de l'Association nationale des agents immobiliers américains (NAR) publiées jeudi. Au total, 4,33 millions de maisons et appartements déjà construits ont été revendus aux Etats-Unis en avril. «Le confinement qui a commencé à la mi-mars et a duré pendant tout le mois d'avril dans la plupart des Etats a temporairement détraqué les ventes de logement», a souligné Lawrence Yun, le chef économiste de la NAR.

«Mais les logements qui sont listés continuent à attirer des acheteurs ce qui fait monter le prix des logements», a souligné M. Yun, cité dans un communiqué. Le prix médian pour les logements existants était de 286.800 dollars, soit une progression de 7,4% par rapport à avril 2019. Cette hausse marque le 98ème mois d'affilée de progression des prix, note la NAR. Les ventes en avril étaient à leur plus faible niveau, et ont enregistré la plus forte baisse d'un mois sur l'autre, depuis juillet 2010.

L'Europe doit s'attendre à une deuxième vague

 

L'Europe doit se préparer à une deuxième vague du nouveau coronavirus, a prévenu la directrice du Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC), Andrea Ammon, au moment où de nombreux pays ont amorcé un déconfinement. La question n'est pas de savoir s'il y aura une nouvelle vague de contaminations, mais «quand et de quelle ampleur», a affirmé Andrea Ammon dans un entretien jeudi au quotidien britannique The Guardian.

«Le virus est autour de nous, circulant beaucoup plus qu'en janvier et février», a-t-elle ajouté, soulignant que les chiffres concernant l'immunité de la population n'étaient pas encourageants: «85% à 90%» restent exposés à la maladie Covid-19.  «Je ne veux pas dresser une image catastrophique mais je pense que nous devons être réalistes. Ce n'est pas le moment, maintenant, de se relâcher complètement», a-t-elle ajouté.  L'Europe est le continent le plus touché par la pandémie, avec près de 2 millions de cas, dont 169.932 mortels, principalement au Royaume-Uni, en Italie, en France et en Espagne, selon un comptage jeudi de l'AFP. Au total, la planète a franchi le cap des cinq millions de cas, parmi lesquels 328.220 décès.

 

 

 

Les déménagements désormais inclus dans les motifs de déplacements à plus de 100 km

Un huitième motif de déplacements à plus de 100 km de son domicile a fait son apparition ce jeudi sur l'attestation obligatoire. Un arrêté paru au Journal Officiel ce jeudi matin rajoute ce critère.
 
Pour en savoir plus, rendez-vous dans notre article.

Le port du masque imposé au Mont-Saint-Michel

La mairie du Mont-Saint-Michel a décidé d'imposer jeudi le port du masque aux visiteurs dans le village, une mesure prévue les weekends et jours fériés jusqu'au 1er juin. «Il n'y aura pas de verbalisation dans l'immédiat», indique le directeur du site. 

Confiné pendant deux mois, le Mont-Saint-Michel a repris vie doucement avec le retour des visiteurs et la réouverture de ses commerces, hors cafés et restaurants, le 11 mai. En raison de la crise sanitaire, des mesures spécifiques ont été mises en place sur le Mont, avec un sens unique de circulation dans le village, afin d'éviter les croisements de personnes.

 

Au Mont-Saint-Michel, la magie du lieu quelque peu perturbée par les barrières...Damien MEYER / AFP
 

 

Si le Mont reste accessible 24h/24 par navette, via son service de transport, son abbaye reste fermée au public et les équipes du Centre des monuments nationaux espèrent pouvoir rouvrir le monument au cours du mois de juin.

Maroc: 32 cas de Covid-19 détectés dans une usine de Renault

Une campagne de dépistage menée par le groupe Renault a conduit à la détection de 32 cas de Covid-19 dans son usine de Casablanca. La première vague de tests, menée sur 300 collaborateurs, a permis de détecter ces cas «asymptomatiques, écartant l'hypothèse d'une contamination du virus à l'intérieur de l'usine» Somaca, selon un communiqué. Des dépistages sont également en cours sur le site de Tanger, l'objectif étant de tester tous les effectifs présents.

 

 

L’Écosse assouplit prudemment le confinement à partir du 28 mai

L’Écosse va assouplir à partir du 28 mai les mesures de confinement instaurées depuis deux mois.

Entrées ensemble dans le confinement décrété par le premier ministre britannique Boris Johnson le 23 mars, les quatre nations du Royaume-Uni (Angleterre, Ecosse, Pays de Galles et Irlande du Nord) n'abordent pas toutes l'allègement des restrictions au même rythme.

En Écosse, la première phase devrait permettre, à partir de jeudi prochain, la reprise de certaines activités de loisir en extérieur, comme golf, tennis ou pêche, a expliqué la première ministre écossaise Nicola Sturgeon, en présentant son plan. Il sera possible de les pratiquer avec une autre personne d'un autre foyer, tout en respectant la distance de sécurité de deux mètres. Pourront également commencer à reprendre certaines activités professionnelles en extérieur. Les écoles rouvriront à partir du 11 août pour le début de l'année scolaire, mais une partie des enseignements se feront à la maison.

Dans les rues de Glasgow.ANDY BUCHANAN / AFP
 

 

Le Puy du Fou annonce sa réouverture le 11 juin

Le Puy du Fou, parc d'attraction vendéen réputé pour ses fresques historiques, a annoncé jeudi sa réouverture le 11 juin, affirmant avoir été informé d'une décision du président de la République de rouvrir les sites touristiques et parcs à thème en zone verte le 2 juin. Le président du Grand Parc du Puy du Fou, Nicolas de Villiers, assure «que c'est bien le secrétaire d’État au Tourisme Jean-Baptiste Lemoyne, lui-même informé par le président de la République», qui a informé le Puy du Fou. Il salue une «décision qui rétablit l'équité entre les restaurants et les sites de loisirs».

«Le président de la République a décidé en Conseil de Défense la réouverture des sites touristiques et parcs à thème en zone verte, pour le 2 juin prochain - date déjà retenue pour l'ouverture des restaurants, a affirmé le parc dans un communiqué. Compte tenu du délai de préparation logistique impérative qui précède l'ouverture du site, le Puy du Fou accueillera ses visiteurs le jeudi 11 juin prochain, et jusqu'au 1er novembre 2020.»

Philippe de Villiers a remercié dans un tweet le président Emmanuel Macron pour «son message chaleureux».

Il y a une semaine, il fustigeait pourtant le premier ministre Édouard Philippe, qui refusait «la réouverture du Puy du Fou, contrairement à la parole du président».