leral.net | S'informer en temps réel
Samedi 29 Novembre 2008

ENQUETE - Meurtre de la cogérante de Just 4 U : Les auteurs auraient agi pour des raisons bénignes


L’enquête sur l’affaire de la Française retrouvée morte dans sa 4X4 aux Hlm Grand-Yoff, commence à livrer ses quelques secrets. Après la mort par pendaison dans les locaux du Commissariat central de Dakar de Adja Camara, l’une des présumés meurtriers, la lumière commence un peu à jaillir de cette affaire.
Par Mamadou DIALLO LeQuotidien



L’enquête sur l’affaire de la Française, retrouvée morte à bord d’une 4X4 en face du stade Léopold Sédar Senghor, continue de susciter un énorme bruit. L’une des présumés meurtriers, Adja Camara, qui était placée en garde-à-vue, a été retrouvée morte par pendaison dans la nuit du mercredi au jeudi, dans les locaux du commissariat central de Dakar. Pour le moment, on ne connaît pas les raisons de son suicide.


Mais, le mystère demeure toujours sur les raisons qui ont poussé la dame Adja Camara et son époux Ibrahima Bèye à commettre ce forfait. Seulement, selon notre source qui n’a pas voulu entrer dans les détails, c’est pour des raisons bénignes.


Toutefois, la victime française était la cogérante du restaurant bar Just 4 U avec Badou Bèye, le frère de Ibrahima Bèye, l’un des présumés meurtriers. Badou Bèye avait été arrêté en même temps que son frère Ibrahima et son épouse, Adja Camara. Mais, il a été libéré après son interpellation faute de preuve pouvant asseoir son inculper.
L’on nous apprend même qu’il était à l’étranger au moment du meurtre. L’enquête de la Sûreté urbaine avait conduit les éléments de la Police à Badou Bèye, qui assurait la cogestion de Just 4 U avec la victime. Sur les lieux du meurtre, dans le véhicule, les policiers avaient trouvé des papiers sur lesquels figurent des écritures portant l’entête de Just 4 U.


Au sujet des circonstances de la mort de la gérante de Just 4 U, l’on nous signale que ses meurtriers l’avaient empoisonnée avant de la transporter sur le lieu où le corps a été retrouvé. Ils avaient, en effet, administré une injection d’oxygène à la Française, ce qui pourrait conduire à une mort naturelle. C’est après autopsie qu’on a su que la dame a été empoisonnée.


Toutefois, dès l’annonce de l’arrestation de Ibrahima Bèye, sa mère avait tout simplement demandé qu’on lui envoie une salutation de sa part. Mais, quand elle a été informée de l’implication de son autre fils, Badou Bèye, dans cette affaire, elle à juré que Badou n’y est pour rien. D’ailleurs, elle s’est décarcassée à trouver des avocats pour son fils, Badou Bèye.

madiallo@lequotidien.sn
leral .net



Titre de votre page Titre de votre page