leral.net | S'informer en temps réel

[EXCLUSIF LERAL] Accusé de trafic de faux billets: Farba Senghor, ex ministre, cible le délit de cybercriminalité contre son accusateur (Vidéo)

L’ex Ministre Farba Senghor, accroché par Leral, suite à des accusations sur une éventuelle implication dans une affaire de trafic de billets de banque, a exposé sa surprise. Malgré les précisions de la Gendarmerie, Farba Senghor, accusé injustement, a décidé de porter plainte. Et il pense que cette information n’est pas gratuite.


Rédigé par leral.net le Jeudi 21 Mai 2020 à 19:31 | | 0 commentaire(s)|

Après avoir eu la nouvelle, Farba peinait à croire comment de telles accusations avaient pu être portées à son égard. Quelques instants après, il a été contacté par Itv pour une interview. « Dans cette affaire, je ne me suis mêlé ni de près ni de loin. Je ne connais aucune de ces personnes arrêtées. Pape Diop, on ne s’est vu que lors du décès d’un de ses proches, Pala Samb. Mon fils qui travaille en France, a été approché par ses camarades pour l’informer », précise-t-il.

Malgré les précisions de la Gendarmerie, Farba Senghor, accusé injustement, a décidé de porter plainte. Mais, il pense que cette information, n’est pas gratuite. Faisant beaucoup de sorties sur le Covid-19, il croit qu’il y a des gens qui pensent pouvoir lui nuire. Raison pour laquelle, il pense à une orchestration de personnes tapies dans l’ombre. « Depuis des années, je fais de la politique et personne ne m’a jamais reproché quoi que ce soit. Lorsque, j’étais Ministre, c’est François Colin qui a fait l’audit de mon Ministère, il a témoigné. L’autre fait, j’ai travaillé avec Abdoulaye Wade, c’est moi qui distribuait l’argent donné à des militants et autres.... Je connais aussi, le président Pape Diop, il est aussi, une personne intègre », relève-t-il.

L’ex libéral refuse d’indexer qui que ce soit. Peut-être certains, observant les autres politiques, se lancent dans des tentatives de destruction. « Le rédacteur des accusations a dit avoir pris de sources sûres. Ils devraient faire des recoupements. Ce qu’il a fait, c’est une criminalité informatique. Si la loi ne peut pas le poursuivre, elle pourra être modifiée. Je cible le délit de cybercriminalité. Abdoulaye Wade, autant Macky Sall et d’autres ont témoigné favorablement, pour dire que cela ne lui ressemble pas. On est sûr que la vérité va éclater », promet-il.
pad_extrait_farba_senghor.mp4 PAD EXTRAIT FARBA SENGHOR.mp4  (375.29 Mo)




Cliquez-ici pour regarder plus de videos