leral.net | S'informer en temps réel
Mardi 27 Février 2018

Edito : L’homosexualité, l’avortement et la liberté sexuelle légalisés de fait au Sénégal : Qui est Philippe Charuel, le souteneur de BG ?




Philippe CHARUEL, Grand Maître a rappelé la spécificité de la Grande Loge de France et les fondamentaux du Rite Ecossais Ancien et Accepté : tradition, humaniste et spiritualiste sont les mots clés qui définissent cet Ordre. Il a également fait part de l’importance des valeurs portées par la GLDF. Son communiqué de presse, condamnant les « marchés aux esclaves » en Lybie, démontre que la Grande Loge de France réagit et fait entendre sa voix lorsque de graves atteintes sont portées aux libertés fondamentales, à la dignité et aux Droits de l'Homme.
Philippe CHARUEL, Grand Maître a rappelé la spécificité de la Grande Loge de France et les fondamentaux du Rite Ecossais Ancien et Accepté : tradition, humaniste et spiritualiste sont les mots clés qui définissent cet Ordre. Il a également fait part de l’importance des valeurs portées par la GLDF. Son communiqué de presse, condamnant les « marchés aux esclaves » en Lybie, démontre que la Grande Loge de France réagit et fait entendre sa voix lorsque de graves atteintes sont portées aux libertés fondamentales, à la dignité et aux Droits de l'Homme.
Philippe CHARUEL, Grand Maître a rappelé la spécificité de la Grande Loge de France et les fondamentaux du Rite Ecossais Ancien et Accepté : tradition, humaniste et spiritualiste sont les mots clés qui définissent cet Ordre. Il a également fait part de l’importance des valeurs portées par la GLDF. 
 

Philippe Charuel, 60 ans, agent commercial à Annecy, a été élu Grand Maître de la Grande Loge de France (GLDF), le 20 juin 2015, au second jour du Convent annuel organisé à Paris. Il a fallu deux tours de scrutin pour départager les quatre candidats: Philippe CharuelJean-Marie DoumbéJean-Raphaël Notton et Jean-Pierre Testori. Charuel a affronté au second tour Jean-Pierre Testori et a obtenu 56,8% des suffrages. Au 1er tour, Charuel a réalisé le score de 35,1%, Testori 33,1%, Notton 25% et Doumbé 6,8%.

 

CHARUEL Philippe FB

La majorité des délégués du Convent ont voulu inscrire leur obédience dans la continuité du mandat du Grand Maître précédent, Marc Henry (2012-2015). Même si Charuel aurait pu reprendre le slogan giscardien : le changement dans la continuité. Car Charuel n’a pas hésité à faire valoir son droit d’inventaire, soulignant que la Déclaration de Bâle de 2012  aurait dû être traitée de manière plus énergique et plus réactive. Il souhaite aussi améliorer l’image et la communication de son obédience : il aura fort à faire. En commençant par se faire connaître.
 

Qui connaît Philippe Charuel ? Qui est Philippe Charuel ? J’ai posé la question à l’intéressé. Voici sa réponse.

Philippe Charuel, candidat à la Grande Maîtrise

Philippe Charuel

« Né le 2 août 1954 à Lyon 3e,  je vis depuis 32 années avec Annie.  Nous avons deux filles : Sophie, 34 ans, ingénieur en Suisse, née d’une première union, Marie, 20 ans, étudiante, qui habite encore avec nous.

Après un Baccalauréat scientifique, j’ai fait une école de commerce à Lyon.  J’ai effectué mon service militaire à Djibouti.  J’ai ensuite travaillé durant quatre années dans une entreprise nationale agroalimentaire comme commercial, puis j’ai pris le statut de VRP multicartes en 1982 afin de racheter et de gérer un portefeuille commercial (entreprises diverses) pour les départements de Savoie et de Haute-Savoie. J’ai donc quitté alors la ville de Lyon pour m’installer à Annecy, ville où j’habite depuis 33 années. Ma compagne exerce la même profession que moi-même.

Sur le plan maçonnique, j’ai été initié le 5 octobre 1984 à Annecy (Loge «La Voûte Etoilée»), j’en ai été le Vénérable Maître de 1993 à 1996. J’ai été membre fondateur de deux Loges à Annecy (Les Frères Maçons de Saint Jean en 1996 et l’Homme Debout en 2014).  J’ai été l’un des «géniteurs» de la région «EST» créée à partir de 4 anciennes régions. Je suis à l’origine des Journées d’Eveil des Apprentis de la région «EST» à Auberive, des Journées d’Essor des Compagnons de la région «EST» à Arbois et des Rencontres Européennes des Maîtres à Ungersheim.

J’ai été déjà trois fois Conseiller Fédéral (1998-2001, 2003-2006, 2010-2013). J’ai notamment été cinq années, Grand Orateur de la Grande Loge de France durant ces mandats. Durant mes neuf années de Conseil Fédéral, j’ai servi cinq Grands Maîtres (Jean-Claude BOUSQUET, Yves-Max VITON, Alain POZARNIK, Alain-Noël DUBART et Marc HENRY).»

Le président français Macron était venu au Sénégal pour y coprésider avec son homologue Macky, une levée de fonds pour l’expansion du modèle d’éducation occidentale au détriment de celui que prêche et pratique les confréries sénégalaises.

Car, pour l’impérialisme occidental, l’enseignement confrérique formate des fondamentalistes, voire des jihadistes potentiels, et favorise par conséquent l’obscurantisme. Et s’ils ne prennent pas le taureau par les cornes avec les fanatiques que produisent les « daaras », le Sénégal sera un autre Afghanistan. Ce qui constitue une menace aux yeux de l’Occident.

Mais dans sa volonté d’imposer également sa pensée unique, l’Occident a instruit ses organisations et représentations présentes en Afrique, particulièrement au Sénégal, à travailler pour l’effectivité des « droits sexuels et reproductifs », ainsi que l’ancien président Obama l’avait requis auprès de Macky Sall lors de son unique visite au Sénégal.

En clair, des Ong comme Plan International Sénégal sont instruits d’œuvrer pour la liberté sexuelle des lesbiennes, des homosexuels, bisexuels, transgenres et des intersexués. Et c’est comme qui dirait que Macky les a entendus et à commencer à leur déblayer le terrain, en créant un ministère du « genre », habilement logé dans le département de la Femme.

L’Occident entend également œuvrer pour la légalisation de l’avortement et l’éducation sexuelle. Bref il faut dynamiter les convictions religieuses et les valeurs culturelles sénégalaises. Un plan satanique qui interpelle au premier plan le Président Sall, qui a fait le serment de défendre les Sénégalais, leurs biens et valeurs ; mais surtout les chefs religieux, qui doivent être vigilants. Car tel un gâteau, le Sénégal est largement entamé par l’Occident.


avec xibar.net
La rédaction de leral.net



Titre de votre page Titre de votre page