leral.net | S'informer en temps réel
Samedi 25 Février 2012

Elections Présidentielles 2012 : Le palais concocte des résultats


Comme relayé au travers des médias nationaux Karim Wade et Madické Niang ont tenté de démontrer aux puissances occidentales notamment à la France comment le Président sortant peut bel et bien gagné les élections de Dimanche avec un score qui avoisinerait les 53%.



Elections Présidentielles 2012 : Le palais concocte des résultats
Etant donné que l’histoire ne ment pas comme aimait à le dire feu Joseph Ndiaye de Gorée, il est bien de se rappeler que Macky Sall actuel candidat à la Présidentielle avait annoncé avant les résultats des élections de Février 2007 que son candidat d’alors Abdoulaye Wade gagnerait les élections avec 56% des suffrages exprimées. Les résultats officiels avaient donné à quelques virgules prés, les mêmes résultats. Nous nous souvenons tous de la gueule de bois des sénégalais après ces élections. Personne n’avait compris. D’aucuns avaient même évoqué l’existence de Jin dans ces élections aux résultats surprenants.

Avec le même fichier, le candidat de Fal 2012 préparerait il le même coup ? A la question de savoir pourquoi essayer de convaincre de la probable victoire de Wade avec des chiffres à la clef, nous pensons que le résultat des élections de ce Dimanche ne s’éloigneraient pas de celui brandit par Karim Wade et Madické Niang.

Le fichier est il piégé comme le démontre certains informaticiens ? Les élections présidentielles qui se tiendront probablement ce Dimanche 26 Février 2012 finiront par nous livrer ses secrets.
( Les News )




1.Posté par lamine le 25/02/2012 04:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Nul doute que le M23 est le nid où reposent beaucoup d’espoirs pour un Sénégal nouveau depuis la violation de la constitution par monsieur le président de la République Abdoulaye Wade. Le rassemblement de la quasi totalité des partis politiques de l’opposition que constitue le M23 est la seule solution pour combattre le président Abdoulaye Wade de façon pacifique afin d’éviter de plonger le pays et sa jeunesse dans des violences quotidiennes durant ces élections. Cependant pour qu’un groupe reste soudé, il faut impérativement que les membres respectifs dudit groupe respectent les décisions prises en assemblée. Le M23 s’est fixé d’aller en campagne ensemble les trois premiers jours, ce que tout le monde a respecté sauf Macky Sall.



Leader de l’alliance pour la République, Macky Sall comme pour toujours créer le succès autour de sa personne a été prompt à manquer aux stratégies du M23 en allant faire sa tournée personnelle, arguant comme un enfant dans une kermesse qu’il a payé sa caution pour aller en campagne. Le sieur Macky Sall s’auto proclame membre fondateur du M23, dans les réunions il est comme tous les autres leaders. Il écoute, il donne ses idées, il est d’accord des décisions prises. Une fois dehors il semble faire ce qu’il veut jusqu’à se créer des télescopages et des salamalecs avec le président Abdoulaye Wade, l’ennemi de tout un peuple.
Macky Sall semble être bien engagé dans le M23, mais il n’en fait qu’à sa tête. Ce qui lui a valu d’être qualifié de méche avec le président sortant. Pourtant si on réfléchit bien le deal que tout le monde dit entre ces deux ex alliés peut bien exister.

Il n’y a pas deux mois dans les colonnes du Magazine Jeune Afrique Macky Sall avouait prévoir travailler avec Karim Wade dans une équipe qu’il dirigerait. Quand on sait que tous les opposants de Ousmane Tanor Dieng, Moustapha Niasse, Idrissa Seck, Ibrahima Fall, Cheikh Bamba Diéye pour ne citer que ceux là comptent bien dans leur programme faire des audits sur les plusieurs scandales financiers relatés par la presse et qui n’aient jamais fait objet d’enquête à l’encontre du fils du président et ses collaborateurs. Macky Sall lui prétend oublier tous ces milliards jamais élucidés et travailler avec Karim Wade. Il y a de quoi se poser des questions s’il y a deal ou pas. Si on sait que Macky Sall depuis son éjection à la présidence de l’assemblée nationale n’a jamais été inquiété par le président Abdoulaye Wade et son entourage. Certains disent qu’il s’en est ouvert à feu Omar Bongo qui l’a fait signer un "Pacte de non Agression" avec le président Abdoulaye Wade, devant le médiateur burkinabé de l’époque Djibril Bassolė et d’Ali Bongo dans le courant du mois de Février 2009, pour vivre sans craindre pour sa vie ni poursuites judiciaires.

Et si cette impasse que traverse le président Abdoulaye Wade est le moment pour Macky Sall de remplir sa part de ce pacte dit "Pacte de Libreville" que personne n’ignore maintenant entre les deux soit disant ex alliés. Il faut dire qu’en un coup Macky Sall peut devenir le quatrième président de la république du Sénégal, épargnant et sauvant Karim Wade, Sindiély Wade et les quelques ministres et responsables politiques du parti démocratique sénégalais mêlés dans des scandales financiers qui n’ont en aucun cas fait objet d’enquête. Si on sait d’ailleurs que Macky Sall a beaucoup duré dans le régime pour cautionner une bonne partie de tous ces crimes financiers que les opposants dénoncent dans leur programme. Ce n’est nullement un hasard que Macky Sall soit interpellé sur les fonds taïwanais pour que des ministres actuels tels que Djibo Leity Ka et Babacar Gaye sortent prendre sa défense. Ce n’est nullement un hasard que Moustapha Cissé Lo avoue devant la télévision 2stv que des ministres de la République et des responsables du pds ont sorti de l’argent pour participer à la tenue du congrès d’investiture de Macky Sall.

Très chers membres du M23, méfiez vous de monsieur Macky Sall. Sachez que le projet monarchique du président Abdoulaye Wade est aux poubelles depuis cette fameuse journée du 23 Juin passé. Le président Abdoulaye Wade fait exprès de complimenter publiquement son fils en plein meeting électoral, mais rappelez vous il clignote à droite pour tourner à gauche. Il veut vous concentrer sur le projet de dévolution monarchique pour vous divertir et recentrer le débat mais il n’a forcé sa candidature que pour aller aux élections et se créer un deuxième tour avec son soit disant ex allié avec qui il est lié par un pacte qui sort de l’amical et qui date depuis longtemps et qui doit s’achever en ces élections, Macky Sall. La candidature de Youssou Ndour a été simplement invalidée car elle vient en retard, elle allait perturber le "sédeulé électoral" d’un fichier qui est déjà truqué depuis des mois. Depuis quelques temps des sondages fabriqués et jamais signés sortent dans la presse et les sites pour classer le président Abdoulaye Wade en tête et Macky Sall en seconde place, le tout pour préparer l’opinion sur un éventuel deuxième tour truqué d’avance et qui n’est l’objet que d’un sauvetage de famille présidentiel qui a peur de finir comme celle Gbagbo ou Khadafi.

Encore une fois chers membres du M23, méfiez vous de monsieur Macky Sall !

2.Posté par lol le 25/02/2012 06:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Wade ne dirigera pas ce pays même s'il gagne nous ne l'accepterons pas car il a violé la constitution

3.Posté par boobac le 25/02/2012 09:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

La caution dont Moustapha Niasse bénéficie de la part des patriotes au dessus de tout soupçon, chantres de la transparence, défenseurs de la bonne gouvernance, défenseurs des droits des citoyens, tels que Abdou Latif Coulibaly, Momar Samb, Penda Mbow, Abdoulaye Bathily, Amath Dansokho, et tant d’autres dirigeants de partis ou organisations de la société civile, ou leurs fidèles collaborateurs, et last but not least la caution de Souleymane Jules Diop, toutes ces cautions donc sont en principe largement suffisantes pour justifier mon choix pour Moustapha Niasse, le choix le plus reposant pour la conscience. Mais au-delà de ces cautions, la posture de Moustapha Niasse me semble la plus rassurante, son profil est le plus conforme à celui de chef d’un Etat comme celui en lambeau que nous laisse le vieux comédien, cleptomane et mythomane dans l’âme, qui a détruit 100 fois plus qu’il n’a bâti.

Moustapha Niasse n’arrivera pas au pouvoir comme un affamé, malgré ses 13 années d’opposition, entrecoupées d’une année en tant que PM du plus grand traître de l’histoire du Sénégal. Homme politique et homme d’affaires prospère, ses bienfaits pour les communautés musulmanes et chrétiennes, pour les paysans, pour les malades, pour les paysans, pour les démunis, et tant d’autres, des bienfaits souvent accomplis dans la plus grande discrétion, ne se sont jamais fait attendre. Des actes rares pour un homme politique loin du pouvoir, des caisses noires et des deniers publics

Moustapha Niasse n’arrivera pas au pouvoir avec la fixation de se bâtir une renommée internationale aux dépends d’une bonne image dans son propre pays. Son nom est déjà une référence à l’international, ce dont nous aurons bien besoin pour inverser l’image de république bananière qui colle désormais à notre pays

Moustapha Niasse arrivera aux commandes avec un programme réalisé par et pour les sénégalais durant les assises nationales qui n’ont ignoré aucun secteur de la société, encore moins les institutions qui ont été le maillon extrêmement faible, car torchonnisé, du régime actuel

Moustapha Niasse a démontré sa cohérence, sa constance et son abnégation durant toutes les tentatives d’unification de l’opposition autour d’une candidature unique ou de l’unité.

Moustapha a toutes les qualités d’un rassembleur. La qualité et le degré d’exigence des membres de la coalition qui ont décidé librement de lui apporter leur soutien, des membres qui agissent dans une cohésion quasi parfaite ne peut qu’être l’œuvre d’un rassembleur.

En glissant dans l’urne le bulletin de Moustapha Niasse, je suis certain de ne pas avoir des remords demain, quelle que soit l’issue des élections car j’aurais donné ma voix au plus méritant, au plus expérimenté, au plus sage, au mieux entouré. Abdoulaye Wade était certes bien entouré en 2000, mais n’avait rien des autres atouts de Moustapha Niasse. Pour ma part je suis fier de ne pas m’être trompé sur le tempérament caché de Wade en Février 2000 et n’avais pas voté pour lui au 1er tour. Je n’ai à ce jour aucun remord de mes choix de 2000 et de 2007. Ma conscience est restée on ne peut plus tranquille, et c’est pour garder la conscience toujours aussi tranquille que je voterai Moustapha Niasse ce Dimanche 26 Février 2012.

MARVEL

marvel@hotmail.fr

4.Posté par ibrahima diene le 25/02/2012 10:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Wade ne doit pas etre candidat
M23 a bataille ferme pour son retrait
Un policier est mort et Alioune Tine a lachement actionne les reseaux pour ne pas assumer sa responsabilite et la police s'acharne sur des enfants de colobane D'autres victimes sont enregistrés.
Un deal entre Macky et Abdoulaye est véhiculé par les staffs des autres candidats . Mais Macky a le merite d'etre constant dans sa démarche .
Coup de theatre Alioune Tine propose un report des elections , un gouvernement d'union nationale et une affectation du ministere de l"interieur a l'opposition
Ho les hommes politiques sont des suppots de satan

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site
Titre de votre page Titre de votre page