Leral.net | S'informer en temps réel

En Sicile, les médecins de famille soignent aussi les morts

Rédigé par leral .net le 16 Novembre 2008 à 18:37

ROME (AFP)-En Sicile, les médecins de famille soignent aussi les morts: tel est le résultat d'une enquête de la police qui a découvert que 51.000 personnes décédées figuraient encore sur les listes des médecins qui touchent à ce titre une indemnité du service public régional de santé.
Quelque 51.287 patients décédés, certains depuis 20 ans, figuraient encore sur ces listes, selon les résultats d'une enquête de la police financière, dont le presse italienne de dimanche se fait l'écho.


En Sicile, les médecins de famille soignent aussi les morts


Le préjudice pour le service de santé public a été évalué à un minimum de 14 millions d'euros mais pourrait s'avérer plus élevé, l'enquête étant toujours en cours.

Les médecins siciliens reçoivent notamment du service de santé une indemnité annuelle d'environ 38 euros par patient.

Les résultats de cette enquête de neuf mois menée dans toutes les filiales du service de santé régional ont été communiqués au parquet mais n'a pour l'instant donné lieu à aucune poursuite.

Les règlements actuels sont en effet très vagues sur l'autorité qui doit signaler le décès d'un patient: la région, la commune, le médecin ou le service de santé lui-même, souligne dimanche l'agence Ansa.

"C'est l'une des nombreuses failles de notre système. Il y a des situations qui confinent à l'infraction mais qui sont aussi le résultat d'une désorganisation", a commenté le conseiller régional chargé de la Santé, Massimo Russo.

Il a notamment estimé que les médecins "peuvent ignorer le décès de leur patient" si celui-ci ne leur a pas été signalé tandis que les communes, de "bonne ou de mauvaise foi", communiquent souvent en retard le décès d'un malade au service concerné, ajoutant qu'il appartient à la justice de décider si ce scandale relève ou non d'une "escroquerie" délibérée.


Plus de Télé
< >