leral.net | S'informer en temps réel
Samedi 24 Septembre 2016

Exclusif Leral.net: Imbroglio juridique et micmacs à la Pharmacie Nationale d’Approvisionnement (PNA)





 
C’est une nébuleuse juridique sans précédent qui se passe à la Pharmacie Nationale d’Approvisionnement (PNA) où Serigne Touba Sow, le représentant du personnel et Yaye Fama Bâ, Présidente de la commission consultative d’établissement, nommés par un décret présidentiel (N°2016 – 445)  pourraient être débarqués, via, une «mascarade» d’élection qui contredirait le décret présidentiel sus cité. En face, la Direction de la PNA estime que l’organisation des élections reste légale et réglementaire en application du décret N° 98-702 du 26 août 1998 et de l’arrêté ministériel N° 3166 du 29 avril 1999. Dans ce dossier, Leral.net vous propose, en filigrane, des documents confidentiels.
 
Serigne Bamba Sow, le représentant du personnel est convaincu que la Direction veut juste se débarrasser de personnes qui sur le plan syndical et de la revendication des droits des travailleurs dérangent. «L’Etat du Sénégal, par le biais de son chef supérieur de la magistrature et des forces armées, en l’occurrence, le Président de la République, suite au décret N°2016-445 fixe la composition des membres du Conseil d’Administration de la PNA. Dans son Article 1er, les personnes désignées ci-après sont nommés membres du Conseil d’Administration pour une période de trois ans. Sur la liste, il existe deux Administrateurs : Yaye Fama Bâ, Présidente de la commission consultative d’établissement et Serigne Touba Sow, Représentant du Personnel. Ce décret est signé depuis le 14 Avril 2016, mais, la Direction fait fi du décret et s’empresse à vouloir organiser des élections dont toutes les conditions ne sont pas réunies uniquement dans le but débarquer la Présidente de la CCE et le Représentant du personnel pour leurs positions qui consiste à condamner certains actes de gestion que nous considérons comme des dérives que la Direction prend souvent et qui ne vont pas dans l’intérêt général tels que la baisse sur les salaires des fonctionnaire que la direction a eu à  opérer une mesure que nous avons condamnée et que nous considérons comme arbitraire et impopulaire. Le favoritisme noté sur la formation du personnel, le choix qui se fait de manière discriminatoire sur les missions à l’étranger des Agents, la crise née de la volonté manifeste de la direction de remettre en cause la gestion démocratique du personnel par des nominations relevant du népotisme, un organigramme contourné pour satisfaire des proches», estime le camp qui crie à l’arbitraire à la PNA.
 
Toutefois, la Direction de la PNA a tenu à apporter sa version dans cette affaire. «En application du décret N° 98-702 du 26 août 1998 portant organisation administrative et financière des établissements publics de santé (EPS) et de l’arrêté ministériel N° 3166 du 29 avril 1999 fixant le mode de désignation du Représentant du personnel au sein du CA, l’organisation des élections du Représentant du personnel est une obligation réglementaire dans les EPS. L’article 4 du décret N° 98-702 du 26 août 1998 sus-visé dispose que : «le Représentant du personnel au sein du CA est désigné par voie d’élection par ses pairs » et la durée de son mandat est de trois (03) ans», a précisé la Direction.
 
Pour cette même direction de la PNA, «la dernière élection du Représentant du personnel et du Président de la Commission Consultative d’Etablissement de la PNA, ayant eu lieu le 13 août 2013, le mandat de ces derniers est arrivé à son terme à la date du 13 août 2016. Conformément aux dispositions réglementaires, le Représentant du personnel et le Président de la Commission Consultative d’Etablissement au sein du Conseil d’Administration, seront ceux élus à l’issue des élections. Au regard de ce qui précède, la Direction de la PNA, en organisant les élections du 20 septembre 2016, entend se conformer strictement au cadre législatif et réglementaire en vigueur. Dans un souci de transparence, toutes les dispositions administratives ont été prises pour le bon déroulement et la tenue à bonne date des élections», a précisé la Direction. Affaire à suivre…
 
Massène DIOP leral.net.
 






Titre de votre page Titre de votre page