leral.net | S'informer en temps réel

« Idrissa Seck a proféré un tissu d’erreurs, et des erreurs très graves. J’en ai relevé au minimum 6 » (Imam Kanté)


Rédigé par leral.net le Mercredi 23 Mai 2018 à 12:27 | | 0 commentaire(s)|

Les sermons des hommes religieux continuent de pleuvoir sur la tête d’Idrissa Seck, après ses propos controversés sur l’Islam. Ahmadou Makhtar Kanté Kanté, Imam de la mosquée du Point E (Dakar), n’est pas non plus resté indifférent à ce sermon de désapprobation.

Dans un entretien à EnQuête paru ce mercredi, l’auteur du livre « Islam, Science et société » déclare que l’ancien Premier ministre raconte des contrevérités. «Je l’ai écouté et réécouté et même écouté sa précision. Il a proférée un tissu d’erreurs, et des erreurs très graves. J’en n’ai relevé au minimum 6 », relève-t-il.

Avant d’expliquer: « Il (Idrissa Seck) a dit que tous les prophètes sont juifs. C’est faux. Noé à vécu bien avant ce qu’on appelle le peuple juif qui est issu d’Isaac, fils d’Abraham.

Ensuite, il a dit que : « Sara, la bonne juive ». Ça aussi, c’est faux. Sara non plus n’est pas juive. Celle-ci est la mère d’Isaac. Or, c’est à partir de ce dernier qu’on parle de fils d’Israël. Ni, Ibrahim, ni Sara ne sont juifs. Il a aussi dit que Ibrahim a chassé Hagar (Hadjara) de sa maison parce qu’il était éperdument amoureux de Sara, ça aussi c’est grave. Cette version est celle qui est véhiculée par les juifs... Il en est de même de l’affirmation selon laquelle Jésus est un rabbin juif : c’est grave ça. Comment on peut traiter un prophète de rabbin. Un prophète ne peut appartenir à un clergé. Il a dit Bacca signifie pleurer. C’est très dangereux d’expliquer le Coran en prenant des mots, comme on le dit, n’ont de sens que dans le contexte où ils sont utilisés. Il faut donc voir l’usage que le Coran en fait. Mais Idrissa Seck semble ignorer cette règle élémentaire ».

Pour Imam Kanté, ce n’est pas parce qu’on sait faire le «Idj » qu’on sait lire le Coran, qu’on devient un savant et qu’on peut se permettre de dire ce qu’on veut. «On ne peut pas se lever un beau jour et s’ériger en spécialiste en Médecine, Chimie… Idrissa Seck est donc sanctionné par son incohérence, ses imprudences… Il est donc non plus assez humble pour se rendre à l'idée qu’il n’est pas ouléma, une référence en matière de sciences islamiques », conseille-t-il.




Cliquez-ici pour regarder plus de videos