leral.net | S'informer en temps réel

Indemnisations des impactés du port minéralier. A Sendou, les populations perdent patience et menacent

Les semaines à venir risquent encore d’être mouvementées dans les communes de Bargny et Sendou. La raison, les impactés des travaux du port minéralier de Bargny Sendou ont décidé de manifester pour une énième fois afin de recevoir leur indemnisation telle que prévue par la loi. Les membres du collectif « Samm Lugnou momm » invitent le chef de l’Etat à prendre lui-même le dossier en main. Ils ont tenu un point de presse samedi pour annoncer leur programme.


Rédigé par leral.net le Lundi 29 Mars 2021 à 13:31 | | 0 commentaire(s)|

Indemnisations des impactés du port minéralier. A Sendou, les populations perdent patience et menacent
Après quatre années d’attente, les populations de Bargny, Miname et Sendou regroupées dans le collectif « Samm lugnou Mom disent ne plus en pouvoir et menacent de descendre dans la rue pour réclamer les indemnisations.

Regroupés autour du collectif Samm Lugnu Momm, ces impactés dénoncent le mutisme et les lenteurs dans le processus d’indemnisation en dépit des nombreuses rencontres et des procès-verbaux de conciliation signés en présence des autorités administratives. C’est pourquoi ils envisagent d’organiser une série de manifestations pour rentrer dans leurs droits.

C’est ainsi qu’ils ont annoncé deux grandes marches pacifiques et invitent toute la jeunesse des trois localités concernées à les rejoindre. « On a prévu une série de manifestations avec une marche les 03 et 10 avril 2021…. Le port a fini de prendre 483 hectares et une bande de 250 m d’extension à Sendou et Miname. Ce qui oblige la délocalisation des populations. Ce qu’on a constaté, c’est qu’il n’y a pas encore de plan d’action à ce niveau. Les gens qui sont impactés ne savent pas sur quel pied danser.

La logique voudrait avant d’entamer ces grands travaux, c’est d’indemniser les impacter de les reloger avec des plans d’actions de réinstallation. Si l’Etat du Sénégal est d’accord pour que les travaux démarrent, c’est qu’il est constant dans son décret et dans sa démarche de déloger les populations sans indemnisation au préalable. Nous appelons la jeunesse de Bargny Sendou Miname qui a tout donné à l’Etat...

Toutes les terres de Bargny sont prises par l’Etat. La centrale est là, Tosyali est là, Le pôle urbain est là donc il ne reste plus de réserve de terre pour les Bargnois. J’appelle les jeunes. Ce combat est le vôtre, soyez debout pour que les études d’impact environnemental soient respectées, soyez debout pour que ces plans d’action de réinstallation soient effectifs » a lancé Issa Gueye, coordonnateur du collectif « Samm Lugnu Mom qui regroupe les impactés du port minéralier et vraquier de Bargny Sendou

Selon les membres du collectif, l’implantation du port, en plus des impacts fonciers sur les populations des communes de Bargny et Sendou, a charrié d’énormes pertes économiques avec la baisse des activités agricoles mais aussi de pêche.

Ce qui affecte le niveau de vie des populations directement riveraines du site du chantier du port, « Il y a quatre ans, le panier de gombo valait 17500 francs CFA. Nous avons été surpris par le bruit des bulldozers qui ont réduit à néant nos récoltes qui étaient arrivées à maturation. Après toutes nos démarches à la préfecture avec la signature des PV de conciliation et la promesse en pleine campagne électorale, rien n’est fait pour notre indemnisation. C’est déplorable. Certains d’entre nous ne sont plus de ce monde » a déploré la dame Aby Diop exploitante agricole.

Un appel est lancé à l’endroit du Chef de l’Etat pour qu’il s’implique personnellement car, malgré ces rappels incessants dont le dernier remonte au mois de février, les services de l’Etat ne montrent aucun empressement à régler le problème.

Sudonline



Cliquez-ici pour regarder plus de videos