leral.net | S'informer en temps réel

KORITÉ À ZIGUINCHOR : LE RETOUR DE LA PAIX AU COEUR DES SERMONS

(APS) – Le retour de la paix en Casamance et l’immixtion des hommes politiques dans les familles religieuses ont été au cœur des sermons des imams mercredi à Ziguinchor, à l’occasion de la célébration de la Korité.


Rédigé par leral.net le Jeudi 1 Septembre 2011 à 02:59 commentaire(s)|

A la Grande mosquée de Ziguinchor, l’imam El Hadj Karamba Gassama qui a remplacé Shérif Alioune Aidara, alité, a prié pour un retour de la paix en Casamance.

‘’Nous demandons à tout ceux qui sont impliqués dans cette affaire de s’asseoir autour d’une table pour discuter pour que la paix revienne dans cette région et dans le pays’’, a-t-il dit, soulignant que ‘’sans la paix, on ne peut rien faire dans ce pays’’.

La Casamance est en proie à une rébellion depuis 1982 sous la houlette du Mouvement des Forces démocratiques de Casamance (MFDC).

A propos de l’élection présidentielle de 2012, El Hadj Karamba Gassama a invité les Sénégalais à la ‘’prudence’’ afin de ‘’ne pas créer des tensions’’. Ils doivent pouvoir ‘’choisir librement leur candidat’’, selon lui.

A la mosquée Boubacar Sow du quartier Boucotte, le Cadi Mohamed Sow a dénoncé l’immixtion des hommes politiques dans les familles religieuse avec leur ‘’politique du diviser pour mieux régner’’.

‘’Où est la croyance ? Cette croyance a été bafouée, maintenant on ne fait que prier deux prières, trois prières au Sénégal. On ne sait même pas si nous sommes musulmans. On ne croit qu’à la matière’’ a-t-il déploré dans sa prêche.

Selon l’Imam Sow, ‘’les politiciens sont entrés dans les familles religieuses et ont bafoué leurs valeurs fondamentales’’.

‘’Toutes les familles religieuses du Sénégal sont là aujourd’hui à chercher uniquement de l’argent. A quoi sert l’argent ? Le peuple a besoin de la dignité religieuse que nous ont appris le Coran et la Sunna du Prophète Mohammed (PSL)’’ a-t-il martelé.

L’imam Sow, qui dit avoir le ‘’cœur meurtri’’, a invité la communauté musulmane à ne pas être ‘’la risée’’ du monde islamique. ‘’On en est arrivé à prier deux prières, trois prières. On nous a divisé pour mieux régner ‘’ a-t-il insisté.

‘’Le peuple a été divisé et ils sont entrain de régner. Où est ce peuple, ce peuple ne veut absolument rien du tout maintenant’’ a-t-il dit.

Selon lui, ’’le peuple n’a aucune voix pour s’adresser au gouvernement. Le peuple a été laissé en rade. On vit mal, on se soigne mal et on mange mal ici en Casamance’’. ’’C’est une grande honte’’, a poursuivi le Cadi.

L’imam Sow a enfin prié pour le retour de la paix, tout en déplorant la situation de ni paix ni guerre qui prévaut dans cette région méridionale du pays.

PiccMi.Com - La Rédaction


Cliquez-ici pour regarder plus de videos
Titre de votre page