leral.net | S'informer en temps réel
Lundi 1 Octobre 2018

Karim Wade isole Abdoulaye Wade de plus en plus


Il ne se passe un jour sans que des nouvelles de plus en plus inquiétantes du PDS ne nous parviennent de Doha.

Doha, au Qatar où réside Karim Wade, ex détenu-ministre et candidat du PDS à la présidentielle de 2019 rejoint depuis quelques semaines par son père Abdoulaye Wade et sa mère Viviane Vert-Wade.



En effet, Karim Wade le candidat choisi par le PDS pour se présenter à l'élection présidentielle de 2018 qui s'était déjà illustré lors de son passage au ministère de la Coopération et des Transports, en écartant toutes les bonnes volontés autour de son père, ainsi que tous ceux qui l'ont soutenu lors de son accession à la magistrature suprême est en train de refaire les mêmes erreurs.

Après avoir accusé Adama Sène, l'ex assistante de Maitre Wade d'être la taupe de Macky Sall au sein du cabinet d'Abdoulaye Wade et la virer après plus de vingt ans de bons et loyaux services.

Après avoir "séparé" Samuel Sarr, le Wadiste éternel, tel qu'il aimait à se définir, revoilà que Karim Wade se manifeste à nouveau à travers une lettre, attribuée à Me Madické Niang. Le prochain sur la liste sera à n'en pas douter, c'est Oumar Sarr sans oublié Lamine Faye qui est presque en faillite.

Ce dernier qui était en contact téléphonique permanent avec Me Wade lorsqu'il était à Versailles (France) est également sous l'oeil de Karim Wade. Sinon, comment comprendre que Me Abdoulaye Wade n'ait pas pris son téléphone pour appeler Me Madické Niang et résoudre un problème qui en fait n'en était pas un.

Toujours selon nos sources, tout cela est l'oeuvre de Karim Wade dans le but de faire le ménage autour de Abdoulaye Wade, avec l'aide de son assistante Elisabeth Feliho, de Mamadou Ndiaye (qui avait quitté le Sénégal pour l'Allemagne à la perte du pouvoir) et de Bro (son aide de camp) ainsi que Abdoulaye Diène.

Tout ceci est un remake de ce qui s'est passé lorsque Wade a perdu le pouvoir, Karim Wade faisait le tri sur les contacts du président Abdoulaye Wade et choisissait ceux avec qui, il doit s'entourer et avait fini par se prendre pour le chef de l'Etat en personne.

Déjà depuis la prison de Rebeuss, Karim Wade donnait selon nos sources l'ordre à Elisabeth Feliho de dire à Abdoulaye Wade de couper toute relation avec Samuel Sarr. Car, il dilapidait tous les biens du Président Abdoulaye Wade jusqu'à ce que ce dernier, se retrouve à vendre des bijoux de famille. Sans compter tous ceux qui ont gelé leurs activités au sein du PDS du fait de leur divergence avec Karim Wade. Sans parler des nombreux transhumants.

L'amour d'un père pour son fils n'a pas de limites. L'histoire semble inlassablement se répéter au PDS

Leral.net
La rédaction de leral.net



Titre de votre page Titre de votre page