leral.net | S'informer en temps réel

Kédougou / Une bande de 4 orpailleurs mise hors d’état de nuire : La BRS frappe au cœur de la mafia guinéenne

Quatre personnes de nationalité guinéenne ont été interpellées, avant-hier, par la Brigade régionale des stupéfiants (BRS) de Kédougou. Elles avaient par devers elles, une quantité de 7,5 Kg de chanvre indien et 420 comprimés psychotropes. Elle se ravitaillaient entre le Mali et la Guinée Conakry.


Rédigé par leral.net le Dimanche 12 Juin 2022 à 10:39 | | 0 commentaire(s)|

Kédougou / Une bande de 4 orpailleurs mise hors d’état de nuire : La BRS frappe au cœur de la mafia guinéenne
Gros coup de filet de la Brigade régionale des stupéfiants (BRS) de Kédougou, une entité de la Direction de l'office central de répression du trafic illicite des stupéfiants (DOCRTIS) de la région de Kédougou, au sein de la mafia qui y tient le trafic de chanvre indien et de drogue dure. Selon nos informations, les agents de l’entité de lutte contre la drogue ont arrêté 4 ressortissants guinéens pour association de malfaiteurs, détention et trafic international de drogue et exercice illégal de la profession de pharmacien portant sur 7,5 kg de chanvre indien et 420 comprimés psychotropes, dont 390 de Valium et 30 de Tramadol.

D’après nos interlocuteurs, le jeudi 9 juin, vers les coups d’une heure du matin, les éléments de la Brigade régionale des stupéfiants de Kédougou ont procédé à leur arrestation dans le secteur de Tinkontoba, situé à une cinquantaine de kilomètres de la ville de KKédougou. Ils ont été identifiés aux noms d’A. Diallo (âgé de 21 ans), I. Ba (âgé de 19 ans), T. I. Sory (17 ans), T. Sory (17 ans).

Ils sont tous des orpailleurs, précisent nos sources. Qui soulignent que les susnommés étaient à la tête d’un important réseau de trafic de chanvre indien et des produits psychotropes, sous le couvert de leurs activités d’orpailleurs dans cette partie de l’extrême sud-est du pays

Fortes de toutes ces informations, les différentes missions menées ont permis d’interpeller en pleine transaction le quatuor. La perquisition des différents compartiments de leur concession s’est soldée par la découverte de 7,500 kg chanvre indien à la pesée et de 420 comprimés dont 390 de Valium et 30 de Tramadol.

Lors de leurs différentes auditions, dans le régime de garde-à-vue, ils ont reconnu devant les hommes du Commissaire Ndiara Sène, le patron de la DOCRTIS, sans ambages, la paternité des drogues et leur statut de trafiquant. En sus de cela, renseignent nos interlocuteurs, ils ont déclaré avoir acquis le chanvre indien au Mali et les comprimés en Guinée Conakry, sans autre précision.

Au terme de leur période de garde-à-vue, ils seront déférés au parquet, pour les faits d’association de malfaiteurs, détention et trafic international de drogue et exercice illégal de la profession de pharmacien.






EnQuête


Titre de votre page Titre de votre page