leral.net | S'informer en temps réel

Keur Massar: Trois individus armés braquent un magasin et emportent 2 millions FCFA

Certes, les inondations semblent les avoir relégués au second plan, mais c’est une apparence seulement. En effet, les braquages continuent de semer la terreur à Dakar et sa banlieue, où il ne se passe pas un jour sans qu’un vol particulièrement audacieux ne soit signalé. Les malfaiteurs s’enhardissent d’ailleurs et n’hésitent même plus à tuer pour atteindre leur objectif. Le gardien Bachir Guèye ne nous dira pas le contraire, lui qui s’est vu menacé avec une arme à feu. Pris de peur, il a laissé les voleurs cambrioler le magasin dont il avait en charge la sécurité, emportant les deux millions de francs qui se trouvaient dans la caisse de la boutique.


Rédigé par leral.net le Vendredi 13 Septembre 2019 à 13:40 | | 0 commentaire(s)|

Keur Massar: Trois individus armés braquent un magasin et emportent 2 millions FCFA
La commerçante Awa Ly Dia, domicilié à Keur Massar, a été victime d’un vol avec effraction. Sa boutique d’alimentation générale sise au marché Gueule-Tapée a été attaquée et les malfaiteurs ont emporté une somme de 2 millions de francs. Les faits se sont déroulés dans la nuit du 07 septembre dernier.

«Samedi dernier à 20 heures, avant de quitter mon magasin, le gardien du nom de Bachir Guèye s’était déjà présenté pour prendre service comme cela se fait tous les jours. Le lendemain matin, à ma grande surprise, lorsque je suis venue au travail, j’ai constaté que la porte du magasin a été défoncée et les cadenas avaient été enlevés. une fois à l’intérieur, la caisse où je mettais mon argent avait disparu, alors qu’elle contenait la somme de deux millions de francs Cfa», a expliqué la malheureuse à la police.

Poursuivant, Mme Awa ly Dia confie qu’après avoir constaté les faits, elle a aussitôt interpellé son gardien qui lui a raconté que trois individus armés jusqu’aux dents, se seraient présentés au magasin la nuit précédente et l’ont menacé avec un pistolet et des armes blanches. Il a soutenu que n’eut été les gris-gris qu’il portait et qui avaient des vertus protectrices ‘’toul’, les malfrats l’auraient assassiné avant de commettre leur forfait.

A en croire Bachir Guèye, c’est sous la menace du pistolet qu’il a été obligé de laisser les voleurs défoncer la porte et emporter les recettes. Lorsque la commerçante lui a demandé pourquoi il ne l’a pas avisée à temps, il a soutenu avoir appelé le chef des gardiens pour l’informer de la situation, mais ce dernier était injoignable. « Et pourtant, il pouvait m’aviser, car je suis la propriétaire des lieux, mais le gardien Bachir Guèye a voulu se taire, chose qui m’inquiète. Etant très perplexe par rapport aux déclarations du sieur Guèye, je pense que les choses ne se sont pas déroulées ainsi qu’il les a racontées. il y a beaucoup de zones d’ombre dans cette histoire», a confié la commerçante Awa Ly Dia aux hommes du commissaire Daouda Mbodj des Parcelles Assainies.
 

De son côté, le gardien Bachir Guèye s’est lavé à grande eau et accuse les trois malfaiteurs armés d’être les seuls responsables du braquage. D’après lui, ces trois malfrats ont débarqué sur les lieux à bord d’un 4x4. L’un détenait un pistolet et les deux autres des armes blanches. ils ont réussi à le neutraliser et l’un d’entre eux aurait essayé de le poignarder mais le couteau n’a pas pu pénétrer, car il portait un gris-gris qui a des vertus protectrices ou ‘’toul’’. «Mais lorsqu’ils m’ont pointé le pistolet, j’ai eu une peur bleue et c’est en ce moment que les malfaiteurs ont réussi leur coup. ils ont défoncé la porte du magasin et ont emporté la caisse qui contenait de l’argent. Je ne suis ni de près, ni de loin, mêlé à cette affaire».

Le gardien a été déféré au parquet, tandis que les trois braqueurs ont disparu dans la nature.






Le Témoin



Cliquez-ici pour regarder plus de videos