leral.net | S'informer en temps réel

LONDRES EN FAVEUR DE DP WORLD – DJIBOUTI FORCÉ DE PAYER 54 MILLIONS DE DOLLARS AU GEANT PORTUAIRE ET CHINA MERCHANTS OBLIGÉ DE SE DEFENDRE À HONG KONG POUR UN PROCES DE PLUSIEURS MILLIARDS DE DOLLARS


Rédigé par leral.net le Lundi 24 Janvier 2022 à 14:18 | | 0 commentaire(s)|

Ce 24 janvier, le tribunal de la Cour d'arbitrage international de Londres (LCIA) a accordé après plusieurs jours de suspense, au géant portuaire DP World, 200 752 000 USD de dommages-intérêts provisoires ainsi qu’à la joint-venture Doraleh Container Terminal, à cause de leur exclusion du Terminal de Doroleh, à Djibouti. Cette décision de la LCIA et de la Haute Cour d'Angleterre et du Pays de Galles est la quatrième dont le verdict est en faveur de DP World.
LONDRES EN FAVEUR DE DP WORLD – DJIBOUTI FORCÉ DE PAYER 54 MILLIONS DE DOLLARS AU GEANT PORTUAIRE ET CHINA MERCHANTS OBLIGÉ DE SE DEFENDRE À HONG KONG POUR UN PROCES DE PLUSIEURS MILLIARDS DE DOLLARS
Cette lourde sanction est dûe au fait qu’en février 2018, le gouvernement Djiboutien avait saisi de manière totalement illégale le terminal de Doroleh. Cette saisie avait entrainé une perte de dividendes, de frais de gestion et d'intérêts de DP World, pour un montant de 164 594 955 USD, ainsi que l'indemnisation des soldes de trésorerie illégalement prise par le Djiboutien valant une somme de 36 158 028 USD.

Toutefois, jusqu’à ce jour, l’État de Djibouti continue son mutisme, tout en ignorant la concession restante valide et toujours en vigueur selon la loi anglaise.
 
Pendant ce temps, plus précisément le 14 janvier de cette année, l’appel déposé par China Merchants a été rejeté par la Cour d’appel de Hong Kong. Cette décision confirme la décision que la poursuite de DP World contre China Merchants devrait sans conteste être entendue devant les tribunaux Hongkongais. Décision déplaisante pour China Merchants, car ils souhaitent contre toute attente, que l’affaire soit entendue devant les tribunaux djiboutiens, en sachant que Hong Kong est sa juridiction d’origine. La raison de ces poursuites revient à DP World, qui réclame plusieurs milliards de dollars à China Merchants, déclarant que ce dernier a incité le gouvernement djiboutien à expulser DP World et la joint-venture Doraleh Container, du terminal de Doraleh, afin qu’il puisse le posséder.
 
Cette affaire, bien que retardée par China Merchants depuis près de trois ans maintenant, est sur le point de toucher à sa fin, ou d’être entamée, car la Cour d’appel de Hong Kong a exigé d’elle de déposer sa défense d’ici le 11 février et de payer ses frais de justice, après avoir entendu et accepté les arguments avancés par DP World.
 
Malgré la victoire de DP World sur le gouvernement djiboutien avec les 54 millions de dollars qu’il recevra annuellement, DP World tente toujours de reprendre possession du terminal à conteneurs de Doroleh. Car ce terminal est la plus grande source de revenus du pays et comme l’a mentionné le tribunal anglais, la gestion du port sous la direction de DP World fut un « grand succès ».
 
Bien que DP World et le gouvernement djiboutien soient dans une situation délicate, il est impossible d’ignorer la contribution importante de l’arrivée et de l’investissement de DP World pour l’État Djiboutien.
 
Le contrat de concession a été signé en 2006 puis le terminal lancé en 2009. L’accord était que DP World devait posséder 33.34% du terminal qui l’aura lui-même bâtit et géré après avoir investi plusieurs millions de dollars dans le pays et fait grimper de 12% son PIB, faisons ainsi du terminal de Doroleh la compagnie employant le plus de personnes à Djibouti et le terminal à conteneurs le plus avancé de la côte est de l'Afrique.
 
 
 



Source : https://www.lejecos.com/LONDRES-EN-FAVEUR-DE-DP-WO...

La rédaction

Titre de votre page Titre de votre page