leral.net | S'informer en temps réel

La leçon de Altiné Diallo, Sg du Sdte, à Pape Diop du Sates: «Le syndicalisme ne donne pas le privilège à un travailleur de…»

Réponse du berger à la bergère. Le secrétaire général du Sdte, Altiné Diallo, n’a pas tardé à répliquer à la sortie de son collègue syndicaliste Pape Diop, patron du Sates/Sen’Eau. Une semaine après la sortie de ce dernier, Altiné Diallo s’est fendu d’un communiqué pour assèner ses quatre vérités à son collègue.


Rédigé par leral.net le Vendredi 22 Octobre 2021 à 09:52 | | 0 commentaire(s)|

La leçon de Altiné Diallo, Sg du Sdte, à Pape Diop du Sates: «Le syndicalisme ne donne pas le privilège à un travailleur de…»
«La déclaration du Sates traduit, si besoin en était, un aveu d’échec et un bilan sombre d’un quart de siècle de défense supposée des intérêts des travailleurs. Loin de vouloir m’opposer à un collègue, non moins secrétaire général d’un syndicat, je viens déconstruire des affirmations infondées, dans la mesure où beaucoup d’améliorations ont été notées, depuis l’avènement de Sen’Eau, il y a presque 22 mois», affirme M. Diallo.

Donnant des leçons de syndicalisme au leader du Sates/Sen’Eau, il déclare : «Le syndicalisme ne donne pas le privilège à un travailleur d’abandonner son poste de travail et de réapparaître quand il veut, pendant des décennies durant, sans créer de valeurs ajoutées et de richesses, encore moins de se soucier de la bonne prise en charge des préoccupations des clients».

Très en verve, Altiné Diallo de lancer à Pape Diop : «Le syndicalisme ne te donne aucunement le droit de prendre en otage le personnel d’une entreprise et d’arrêter les négociations au détriment des travailleurs, pour des convenances personnelles. Le syndicalisme ne te donne pas le droit de défendre les intérêts d’une autre entreprise extérieure contre celle dans laquelle tu travailles. Ce qui ressemble du reste à scier la branche sur à laquelle tu es assis».

Poursuivant son cours, le secrétaire général du Sdte indique qu’un syndicaliste n’est aucunement un représentant d’une quelconque association de consommateurs.

«Le statut de syndicaliste ne te permet pas de remettre en cause tous les acquis des travailleurs, pour l’unique et simple raison que tes privilèges et avantages personnels sont remis en cause, car dénudés d’une quelconque objectivité. Vouloir rempiler à la tête d’une centrale syndicale, à la veille des investitures, ne donne pas le droit à un syndicaliste de s’en prendre arbitrairement à son entreprise», tonne Altiné Diallo qui, par conséquent, invite, les travailleurs à oeuvrer pour une paix sociale durable au sein de l’entreprise.







L’As


Titre de votre page Titre de votre page