leral.net | S'informer en temps réel

La mort de Samba Lawbé Fall


Rédigé par leral.net le Jeudi 7 Janvier 2016 à 14:00 | | 0 commentaire(s)|

La mort de Samba Lawbé Fall
Le Monde Illustré du 27 novembre 1886 illustre ainsi le combat entre le lieutenant de spahis Chauvet et le damel Samba Lawbé, qui vit la mort de ce dernier la même année près de Tivaouane. Ses relations avec les Français étaient changeantes, comme souvent. Il était accusé de terroriser les traitants et les employés du chemin de fer et même ses propres sujets, et se considérait comme propriétaire de la voie ferrée qui traversait le Cayor. Le 6 octobre, après une tentative de conciliation (vraiment ?) et une proposition de palabre, un affrontement eu lieu entre le damel accompagné d’une centaine de tiédos et un escadron de 22 spahis commandés par le capitaine Spitzer. Après une fuite de 2 km le damel fut rattrapé et tué au sabre par le lieutenant Chauvet. Sa mort eut des conséquences importantes et provoqua des vagues de migration (?) dans tout le Cayor, des trains furent attaqués, des assaillants fusillés, des postes renforcés, des marins réquisitionnés et campés sur des platefomes équipées de canons Hotchkiss et les trains précédés de convois armés. Le journal « Le Temps » compléta le portrait : « au physique, ce monarque africain ne mesurait pas moins de 6 pieds, et au moral c’était une brute. Le dernier des charretiers de France étant sans conteste plus intelligent et plus instruit que ce roi du Cayor dont il est heureux que nous soyons débarassés […]. Gardons-nous de remettre ce royaume sous l’autorité de Lat Dior, qui est notre ennemi héréditaire et dont rien ne pourra assouvir la haine ».

source : Senegalmetis.com

( Les News )

Titre de votre page Titre de votre page