leral.net | S'informer en temps réel

Lac Rose, zone de pourvoyeuse de combattants djihadistes ?


Rédigé par leral.net le Mercredi 25 Avril 2018 à 10:54 | | 0 commentaire(s)|

Coïncidence ou réalité ? En tout cas, plusieurs présumés djihadistes morts dans les zones de conflits, disparus ou cités dans le ce procès Imam Ndao et ses co-accusés, sont domiciliés au Lac Rose. Une vague de radicalisations qui, selon l’accusation, a débuté depuis la réunion tenue au Lac Rose, courant 2012, sous la houlette de Matar Diokhané et Moussa Mbaye. C’était à la suite de l’attaque de la mosquée de Diourbel dirigée par l’Imam Abdou Karim Ndour.

Et devant la barre, Ibrahima Ndiaye a cité ces présumés combattants qui ont quitté le quartier Keur Marème du Lac Rose pour rejoindre les rangs des Djihadistes. Il s’agit de Lamine Ndiaye, Sidy Sarr, Adama Bodian, Moussa Mbaye. Et le procureur a rajouté Abdallah Babu.

Il a ajouté que depuis 2014 ces trois noms qu’il a cités, ont disparu, d’ailleurs le dossier souligne qu’Ibrahima Ndiaye avait confirmé que l’imam Moussa Mbaye s’était radicalisé à la suite de l’incident entre les talibés mourides de Diourbel et leur frère « Sunnite » imam Abdou Karim Ndour. Et c’est ainsi qu’il a commencé à appeler les gens à aller soutenir les combattants djihadistes. En plus, il aurait dit que souvent, si une personne se fait rare au Lac Rose où il a résidé entre 2009 et 2012, on soupçonne qu’il a rejoint les rangs des djihadistes. Des propos que l’accusé a démentis.





Vox Populi



Cliquez-ici pour regarder plus de videos