leral.net | S'informer en temps réel

Le Sénégal compte sur son secteur privé pour atteindre les objectifs du PSE (MEFP)

Dans le cadre de la concertation avec le secteur de la micro-finance, le ministre de l’Economie, des Finances et du Plan, Amadou Ba s’engage à prendre en charge à examiner toutes les problématiques qui interpellent le secteur de la micro-finance afin de trouver des solutions idoines pour le renforcement des interventions des SFD en faveur du financement des acteurs économiques. Il s’est prononcé hier (Jeudi), à Dakar, lors de la concertation avec le secteur privé.


Rédigé par leral.net le Vendredi 22 Décembre 2017 à 09:52 | | 0 commentaire(s)|

« Le Sénégal compte beaucoup sur son secteur privé, pour atteindre les objectifs du PSE. A ce titre, le dialogue public-privé doit être davantage renforcé, pour permettre d’instaurer un climat de confiance mutuelle et de faciliter un consensus fort autour des enjeux de développement économique et sociaux. Le Gouvernement a lancé d’importants projets et réformes pour améliorer l’environnement des affaires et libérer le potentiel de croissance. Le vaste programme d’investissements initié a mis l’accent sur les infrastructures, l’habitat social, l’industrie, l’Agriculture, l’énergie et le tourisme.

Au plan budgétaire, cet élan d’investissement est soutenu par une réforme profonde de la structure de la dépense publique, avec la rationalisation des dépenses de fonctionnement au profit des investissements prioritaires porteurs de croissance et à caractère inclusif. En outre, le système de planification national a été renforcé avec la mise en place d’un dispositif rigoureux de sélection des projets.

A la faveur de tous ces efforts, le Sénégal est aujourd’hui sur un nouveau palier de croissance autour de 6,5% l’an, dans un contexte de faible inflation et de réduction significative du déficit public et de celui du compte courant de la balance des paiements. Pour maintenir ce nouvel élan de croissance, le secteur privé en général et plus particulièrement le privé national, a un rôle extrêmement important à jouer.

L’atteinte des objectifs de croissance découle d’une meilleure maîtrise des sources de financement de l’économie. A côté des efforts de l’Etat et l’appui des PTF pour accompagner les investissements publics, le financement de l’investissement privé reste une préoccupation réelle du Gouvernement.

C’est pourquoi, il me plaît, de saluer l’opportunité qui m’est offerte de m’adresser aux acteurs de la micro-finance, dont l’engagement contribue, sans nul doute, à l’atteinte des objectifs d’approfondissement du secteur financier et de renforcement de l’inclusion financière au Sénégal, inscrits au rang des fondamentaux du Plan Sénégal Emergent », a dit le ministre dans son allocution.




Thierno Malick Ndiaye



Cliquez-ici pour regarder plus de videos
Titre de votre page Titre de votre page