leral.net | S'informer en temps réel

Le câble sous-marin, un outil indispensable pour la révolution numérique (Par A. Thiombane)

L’histoire des câbles sous-marins est marquée depuis plus de 165 ans, par une succession d’évènements et de rebondissements. Au milieu du 19e siècle fût apparue la première liaison sous-marine internationale reliant la France à la Grande Bretagne.


Rédigé par leral.net le Lundi 16 Avril 2018 à 16:44 | | 0 commentaire(s)|

Le câble sous-marin, un outil indispensable pour la révolution numérique (Par A. Thiombane)
C’est vers  la fin du 19 e siècle, que l’expansion des câbles sous-marins a connu un essor prépondérant et a permis à relier les contrées les plus reculées de la planète via la télégraphie.

Cependant, c'est avec l’avènement de la fibre optique et son développement accru au milieu des années 1980 que l’on assiste  au règne sans partage des câbles sous-marins, sur les communications internationales. Depuis lors, les câbles sous-marins à fibres optiques ont l’avantage sur tous les autres supports de communication et constituent par excellence, les autoroutes mondiales de la connectivité.

Environ 99% des communications internationales transitent aujourd’hui via les câbles sous-marins, et selon le centre de recherche Telegeography, il y aurait dans le monde, environ 430 câbles sous-marins en service qui sont ensouillés au fond des océans dont plus d’une dizaine dans les côtes africaines. Les caractéristiques qui font naturellement le succès des câbles sous-marins sont essentiellement la capacité de transmission et la fiabilité des répéteurs.

Aujourd’hui, le marché des câbles sous-marins est principalement dominé par les opérateurs télécoms qui ont besoin de ces infrastructures pour faire face à la demande de la bande passante de plus en plus pressante des clients. Comme ces infrastructures coûtent des fortunes, ils se retrouvent souvent comme copropriétaires au sein d’un consortium, pour financer ces câbles sous-marins et partager ensuite la capacité. L’exemple des consortiums Main One, ACE, WACS… en est une parfaite illustration.

Notre pays, fort d’un maillage de plus de 10.000 Km de câbles à fibres optiques dans tout le territoire national avec les réseaux de la Sonatel, de l’ADIE, de TIGO…  se voit hissé dans le podium des pays disposant d’une infrastructure fibre optique de haute facture. Au moins 4 câbles sous-marins atterrissent sur nos côtes marines à savoir : GLO 1, ACE, SAT3, ATLANTIS 2 et bientôt il y aurait la venue de MainOne, qui ne fera que renforcer les acquis technologiques.

Disposer de ces câbles sous-marins à fibres optiques est déjà un actif éminemment stratégique et  permettra aux citoyens et opérateurs télécoms d’avoir un outil indispensable pour la bonne disposition de l’information, et permettra aussi une nette amélioration des services de télécommunications dans le pays, notamment l’internet, le transport des voix et données. Autant d’avancées majeures qui participeront au développement de plateformes innovantes telles que les télé-procédures administratives, le cloud computing, le e-commerce, le e-santé, le e-learning etc… Et tout ceci participe par ricochet à l’émergence de la société et de l’économie du pays.

Cependant, l’Etat, les opérateurs de même que les citoyens tireront beaucoup de profits avec cette technologie en améliorant la sécurité , en élargissant également la panoplie de services offerts, et surtout en louant de la capacité aux fournisseurs d’accès internet ainsi qu’à d’autres opérateurs télécoms .La possibilité de nouer des partenariats avec les pays continentaux comme le Mali, le Burkina Faso ou le Niger pourrait s’ouvrir aussi de belles opportunités, permettant à ces pays de bénéficier de la fibre optique des câbles sous-marins et à nos opérateurs copropriétaires de câbles sous-marins, de tirer un maximum de profits financiers et stratégiques. 

Ceci dit, les enjeux des câbles sous-marins sont de taille et les avantages qu’ils offrent en termes de connectivité, sont immenses. En résumé, comprendre l’innovation dans les câbles sous-marins, c’est aussi comprendre le rôle des acteurs qui agissent sur le réseau car les câbles sous-marins sont aujourd’hui les piliers des communications mondiales.





Amandaw THIOMBANE
Expert en Fibre Optique
Certifié en Fibre Optique par la FOA, Inc.California(USA)