leral.net | S'informer en temps réel
Lundi 13 Avril 2020

Les commercants sénégalais, « charognards économiques » ne s’illustrent pas dans l’effort de guerre, comparés aux commercants chinois de Petersen qui ont donné 246 millions FCfa


L’appât du gain facile est l’affaire des commercants sénégalais. Ces derniers font montre d’un refus « volontaire », de soutenir dans la lutte contre le Covid- 19, les efforts du gouvernement. Rare ou presque, aucun commerçant sénégalais ne s’est illustré dans ce combat. Constat, d’autres commercants tels les Chinois, venus d’ailleurs, opérant aux Allées du Centenaire, ont casqué fort pour soutenir l’effort de guerre. Au même moment, des compatriotes commercants, qualifiés de « charognards économiques », portent leurs masques et se coffrent derrière pour éviter de toucher à leurs comptes bancaires bien garnis. Honteux...



Le Sénégal est un beau pays. Certains restent et demeurent des inconscients à vie. Rien ne les ébranle. C’est le cas des commercants qui refusent de manière volontaire, à toucher à leurs poches pour contribuer à l’effort de guerre. Tant que le Covid sévit dans le pays, ils devraient être conscients que le commerce va en pâtir.

Et pourtant, dans la lutte contre le Covid-19, les commerçants chinois établis aux Allées du Centenaires se sont illustrés avec une contribution de plus de 246 millions FCfa. Ces derniers pouvaient se considérer d’étrangers et regarder la situation de crise continuer son bonhomme de chemin. Mais, ils ont la générosité de toucher à leurs comptes, pour soutenir les efforts de guerre de Force Covid-19.

Ainsi, le milliardaire mauritanien qui n’a rien de sénégalais, ayant contribué à hauteur d’un milliard de FCfa, devrait leur servir d’exemple. Ce dernier, nommé Mouhamed Ould Bouhamatou, a apporté sa contribution dans le cadre de la lutte contre la propagation du Covid-19. Son acte a été salué par les membres du mouvement, « Amitié Sénégalo-mauritanienne », dont le secrétaire général, Oumar Ndao, a ainsi invité les autres à suivre ses pas. Ledit milliardaire a posé le même acte en Mauritanie. Bravo !

Mais, relève-t-on, c’est regrettable de ne pas remarquer les commercants sénégalais, pour dire les grossistes, demi-grossistes etc, dans la lutte contre le Covid 19. Ces catégories de commercants brassent en période de stabilité, des milliards de FCfa. Ils se permettent même, de contester la présence des opérateurs et autres commercants chinois, opérant sur le territoire national. Alors qu’en ces moments où le pays a plus besoin d’aide pour sauver ses fils, ces commercants sénégalais portent doublement des masques et se terrent dans leurs petits coins.

Un comportement honteux…qui frisent le ridicule. Ce manque de conscience manifeste, dénonce-t-on, est synonyme d’un égoïsme morbide, insouciant. Et, ils auront gravement honte, le jour où le pays réussira à vaincre de manière définitive le Covid-19. Lesdits commercants, profitant des offres de stabilité du pays, qualifiés de « charognards économiques » risquent de devenir la risée populaire.


La rédaction de leral...



Titre de votre page Titre de votre page