Leral.net - S'informer en temps réel

Les graves révélations du caporal de l'armée sénégalaise, B. I. Thiam, arrêté avec ses complices, en possession de 8 kg de chanvre indien

Rédigé par leral.net le Samedi 17 Octobre 2020 à 19:23 | | 0 commentaire(s)|

Les graves révélations du caporal de l'armée Sénégalaise, B. I. Thiam, arrêté avec ses complices, en possession de 8 kgs de chanvre indien
Dakarposte, qui a révélé en exclusivité ce qu'il est convenu d'appeler le cas de cet sous-officier de la grande muette, mis aux arrêts par la Brigade de Recherches de la gendarmerie, vous file la der des ders. 

Des informations péniblement tirées des vers du nez de sources concordantes,  notamment au niveau du parquet de Dakar, il ressort que le gars est un caporal de l'armée. Baye I. Thiam servait  au 1er bataillon d'infanterie de Dakar. 

Il nous revient de nos informateurs, notamment ses connaissances, qu'il  a été affecté, il y'a de cela quelques temps, dans la région méridionale, précisément à Ziguinchor. "C'est donc en rentrant sur Dakar qu'il s'est ravitaillé en chanvre indien (ndlr: pas moins de huit kilogrammes). Mais, ce qui est grave, Thiam, a  eu le toupet, je veux dire l'audace de donner rendez-vous à son détaillant de venir le chercher en taxi jusqu'à la devanture du camp militaire où il sert. Il ne savait pas que des gendarmes de la Brigade de Recherches ne rataient rien de leurs moindres faits et gestes. Le caporal Baye Ibrahima Thiam et ses acolytes se sont vite fait alpaguer au niveau du quartier Ouest Foire" fait savoir une source au parfum de cet esclandre. 

Une dame, veille connaissance de l'officier, de renchérir: "J'a retrouvé Baye au niveau de la cave du tribunal quelques minutes après son déferrement. Il a fait des aveux circonstanciés. Il m'a aussi révélé qu'il a voyagé de Ziguinchor à Dakar par bateau. Il m'a dit que c'est un de ses amis Gambiens qu'il lui a fourni la drogue et que c'est ce dernier, si je ne m'abuse un nommé Fodé qui serait le propriétaire. De ses explications, j'ai appris qu'il a joint un de ses amis (Mohamed Thiam). C'était aux fins de récupérer la drogue minutieusement dissimulée dans son sac à dos etc...Il a laissé entendre que c'est son pote Mohamed qui lui a trouvé un client. Plus grave, Baye Ibrahima Thiam a demandé à Mohamed et Cie (deux autres personnes) de venir le récupérer à un jet de pierre du camp (ndlr: 1er bataillon) sis à Ouakam. Baye Ibrahima est alors parti pour livrer la drogue. Malheureusement, ils ont été mis aux arrêts par des éléments de la Brigade de Recherches de la gendarmerie. Qui ont alors conduit tout ce beau monde au "frais" . La suite est connue. Ils ont été tous déféré au niveau du parquet de Dakar."

Inutile de dire que le caporal Thiam et Cie vont durer très longtemps dans l'univers abscons de la citadelle de Rebeuss.



Source : https://www.dakarposte.com/Les-graves-revelations-...


Titre de votre page