leral.net | S'informer en temps réel
Mercredi 6 Avril 2016

Les juteuses affaires au Panama de Seydou Kane


Les fuites révèlent que le milliardaire Seydou Kane , l'homme d'affaires puissance Mali-Gabonaise, a créé deux sociétés offshore. Il est également impliqué dans une affaire de blanchiment d'argent à Paris.



Après une trentaine d’années passées au Gabon, le puissant homme d’affaires s’est attiré de nombreuses faveurs, au Gabon et au Mali en passant par le Sénégal. Il s’est vu gratifier par chacune de ces trois nations d’un passeport diplomatique lui permettant de mener ses affaires sans embûches.

Plus d’un continue de s’interroger sur l’origine de la fortune – estimée à plusieurs dizaines de milliards de FCFA – du natif de Madina, à Nioro du Sahel au Mali. À la tête d’un véritable empire financier, le magnat nourrit chaque ramadan cinq cents personnes, nous apprennent ses proches, qui mentionnent également le financement chaque année du pèlerinage à La Mecque pour une vingtaine de fidèles musulmans.

Mais les nombreuses actions de bienfaisance du magnat pourraient être ternies par nos révélations sur ses activités financières. En effet, Seydou Kane s’est attaché les services de Mossack Fonseca au Panama, pour créer deux sociétés offshore.

Cabinet d’avocats basé au Panama et disposant de plus de 40 bureaux dans le monde, Mossack Fonseca a été fondé en 1977 par un allemand, Jurgen Mossack, et par l’écrivain panaméen Ramón Fonseca ; la firme est spécialisée en droit commercial, services de fiducie, conseils aux investisseurs et aux structures internationales. Elle a été accusée d’aider les citoyens étrangers à contourner le fisc et d’être impliquée dans le blanchiment d’argent.

Quoi qu’il en soit, les données internes de Mossack Fonseca illustrent une belle « complicité » avec Seydou Kane. L’entremise de la firme panaméenne permet ainsi au militant du parti au pouvoir gabonais de mener ses affaires à l’abri du secret. Plusieurs dizaines de mails reconstituent la nature des activités de Seydou Kane dans la gestion de ses deux sociétés.
La rédaction de leral.net



Titre de votre page Titre de votre page