leral.net | S'informer en temps réel
Mardi 8 Octobre 2019

Licenciement: Cheikh Amar met fin aux agissements de Pape Diogaye Faye ( Document )


Le patron de TSE, Cheikh Amar vient de mettre fin aux fonctions de Directeur du Journal « Direct Info », Pape Diogaye Faye. Ainsi, dans le document d’annonce, la société est mise sous la gérance de l’actionnaire unique qui en assure la continuité avec l’équipe rédactionnelle et opérationnelle de la structure. Cela, dans l’attente de la nomination d’un nouveau dirigeant dudit journal.



Pape Diogaye Faye n’est plus le Directeur du journal, « Direct Info ». La décision vient d’être prise par le promoteur du journal, Cheikh Amar. L’homme d’affaires promet même, un audit général de l’entreprise de presse, ultérieurement. Et, la présente décision prend effet à compter de sa signature et demeure sans conséquence sur la bonne marche de la structure « Direct Info ».



Mais, à travers cette décision, d’autres personnes seraient plus enthousiastes que les travailleurs, opprimés du quotidien « Direct Info ». Ces jeunes journalistes, déployant d’efforts énormes au quotidien, courent derrière 8 mois d’arriéré de salaires. Ces derniers, ont même, un dossier en instruction à l’Inspection du Travail.



Seulement, Pape Diogaye Faye est décrit comme étant un « viveur » au vrai sens du terme. Il aimait jouir de son pouvoir de Directeur de journal et parfois, même, il en « usait » et en « abusait », pour soustraire des fonds à d’honnêtes citoyens. Sachant bien détecter des conflits latents ou ouverts, il se lie des pactes pour combattre avec son outil de pression, un adversaire d’autrui.



Dans ses faits d’armes, une source de Leral, a rappelé son engagement du côté de Cheikh Kanté qui lui avait offert des contrats de publicité « gracieusement » et « généreusement » payants. Après le départ de Cheikh Kanté de ses fonctions de Directeur général du Port Autonome de Dakar, son successeur Aboubacar Sédikh Bèye a refusé de reconduire les offres de son prédécesseur. Et, il a commencé à recevoir en permanence les « missiles » du puissant Pape Diogaye Faye.



Faisant de ces jeux de soutien, son affaire personnelle, Pape Diogaye s’était distingué dans un combat de positionnement dans le département de Mbour. Il aurait soutenu le Ministre des Transports terrestres, Oumar Youm pour essayer de détruire l’actuel Ministre du pétrole, Mouhamadou Makhtar Cissé.



Et, dans ses œuvres, Pape Diogaye aurait fait de l’acharnement sur Mamour Diallo pour soutenir le Maire de Louga qui souhaite avoir à lui seul, tout le contrôle du Ndiambour. Certains, sont à même de vous dire que le journal était de tout temps, envoyé à Moustapha Diop entre 23 heures et 00 heures pour validation, avant le tirage.



Le comble pour Pape Diogaye Faye, découvre-t-on, vient de ses attaques contre Mouhamadou Moustapha Bâ dans l’optique de faire plaisir à Birima Mangara, Mimi Touré et son agent comptable. Il s’agit d’après la source, d’une répétition de l’histoire. Parce que c’est la même pratique, adoptée comme mode opératoire pour s’acharner sur l’ancien Ministre de l’Economie, des Finances et du Plan, Amadou Bâ. Ce dernier, las des écrits contradictoires à la vérité, a fini par envoyer son frère auprès de Diogaye pour fumer le calumet de la paix.



Sous ce registre, il a été cité ses agissements contre l’ex-premier Ministre, Mahammed Boun Abdallah Dionne, dont on dit qu'il cherchait à ternir son image, regrette-t-on, pour satisfaire l’égo de Mimi Touré, actuelle présidente du Conseil économique social et environnemental. Puisque, tout simplement, il lui aurait été fait une promesse de contrat de publicité.



Aujourd’hui, son pouvoir de détruire et ses capacités de nuisance font partie du passé. Les brimades et les tortures psychologiques sont finies. Le nom Diogaye, croit-on savoir à une haute signification en Sérère. Mais, ce « diogaye » est tout sauf une incarnation de la « droiture »…



Leral se réserve de revenir sur cet homme « atypique », un lourd fardeau pour Cheikh Amar qui avait signifié à des proches, que depuis la création de « Direct Info », un franc Cfa, venant des activités de ce journal, n’a jamais transité dans aucun de ses comptes. Alors que ce pseudo-patron, vivant dans les hôtels de luxe de Dakar, à charge de ses protégés, montre à suffisance la générosité de Cheikh Amar. Sinon…

Cheikh Amar a peur de son entourage qui le menace souvent de déballages, on espère qu'il ne reculera pas ...


Leral y reviendra avec de plus amples détails et d’autres révélations sur les frasques de l’ex-Directeur de « Direct Info ».



Affaire à suivre…


Mame Diarra FALL