leral.net | S'informer en temps réel

Locales à Notto Diobass: La candidate de l’opposition invite le maire sortant, à cesser de privilégier la violence

« Plutôt que de chercher à éliminer un adversaire par des méthodes faites de violences et de provocations, sauvons notre éthique, protégeons nos populations et nos biens, attaquons-nous aux défis de l’éducation, de la santé, de l’eau, du vol du bétail, du chômage récurrent qui pousse à l’exode rural ou à l’immigration clandestine ». L’invite, adressée au maire sortant Alioune Sarr, est de la candidate de la coalition Yewwi Askan Wi à la mairie de Notto Diobass. "Le Témoin"


Rédigé par leral.net le Vendredi 3 Décembre 2021 à 15:44 | | 0 commentaire(s)|

Locales à Notto Diobass: La candidate de l’opposition invite le maire sortant, à cesser de privilégier la violence
Maryvonne Ndew Gning demande au ministre du Tourisme et des Transports aériens, de prendre toutes les mesures idoines pour « faire arrêter ses provocations et ses intimidations pour le bien-vivre commun » ainsi que pour « une conquête apaisée de la commune de Notto Diobass ».

« Halte à la violence et à la provocation ». L’appel est lancé au ministre Alioune Sarr, candidat à sa succession à la mairie de Notto Diobass. Pour le « respect des règles du jeu démocratique », la candidate de la coalition Yewwi Askan Wi à la mairie de Notto Diobass, Maryvonne Ndew Gning, à travers une déclaration, juge nécessaire de tirer la sonnette d’alarme, avant que « l’irréparable ne se produise ».

Quelques actes de sabotage et d’incitation à la violence

Elle accuse le maire sortant d’avoir « toujours cherché à contrecarrer mes activités politiques et sociales dans le Diobass ».

En témoignent, selon elle, quelques « actes de sabotage et d’incitation à la violence que vous avez dressés sur mon chemin. Le samedi 27 novembre 2021, à la fin de mon meeting de validation, dans le village de Pout Diack, en tant que tête de liste par la coalition Yewwi Askan Wi à la candidature pour la mairie de Notto Diobass, sur le chemin du retour, ma caravane a été attaquée par vos nervis avec des armes à feu.

Quelques années plus tôt, le 23 avril 2017, je recevais le président Malick Gakou à Notto Diobass. Après une tournée dans quelques villages du Diobass, nous avions tenu un meeting à la place publique du village de Séssène dont nous sommes tous les deux originaires. Vous aviez tenu le même jour votre meeting au village de Baback ! Personne ne vous conteste ce droit.

Par contre, vous pouviez vous épargner de venir jusqu’à notre meeting qui se tenait à Séssène, dans le but de semer le désordre face à la marée humaine qui hante votre sommeil. Vouloir mettre du feu dans notre village natal, c’est causer du tort à toute une communauté et, par ricochet, ternir votre image si vous y tenez
».

Ce n’est pas tout selon Maryvonne Ndew Gning : « lors des élections législatives de 2017, j’ai été investie 2e sur la liste départementale de la coalition Manko Taxawou Sénégal. En effectuant une tournée avec le président Idrissa Seck, qui dirigeait la liste départementale, arrivés chez nous à Séssène, nous devions quitter Séssène Maack pour nous rendre chez moi à Ndarague, vous nous avez barré la route. Pour ne pas vous suivre dans cette bassesse, nous étions obligés de faire un grand détour qui a failli nous causer beaucoup de dégâts. Le ministre Yankhoba Diattara en est témoin ».

Ce sont donc toutes ces attaques physiques dont elle estime avoir été l’objet, qui ont poussé la candidate de la coalition Yewwi Askan Wi à la mairie de Notto Diobass, à adresser une lettre ouverte au ministre du Tourisme et des Transports aériens. Pour lui demander de cesser de chercher à éliminer un adversaire politique par des méthodes faites de violences et de provocations…





Le Témoin


Titre de votre page Titre de votre page