leral.net | S'informer en temps réel
7 B

Lutte contre le tabagisme : une hausse de la taxe préconisée


Rédigé par leral.net le Jeudi 11 Juillet 2019 à 14:46 | | 0 commentaire(s)|

Le Programme national de lutte contre le tabac (PNLT), en collaboration avec une mission d’évaluation de la lutte contre le tabac venue de Genève, réfléchissent depuis hier, à Dakar, sur comment taxer davantage la cigarette pour dissuader les consommateurs. A en croire Dr. Ba, les mesures prises par les autorités pour lutter contre la consommation du tabac, notamment avec la loi anti-tabac, ne semblent pas avoir porté leurs fruits.

«Aujourd’hui, c’est vrai que le Sénégal a augmenté les taxes sur le prix du tabac, avec 65%, mais ce que vous devez comprendre, c’est que la résilience du tabac fait que le prix n’est pas répercuté sur le consommateur. Il n’y a pas la taxe spécifique. Ce que nous voulons, c’est que quand on applique une taxe, que cela puisse se répercuter jusque chez le consommateur, comme quand vous achetez une baguette de pain. Ce qui n’est pas le cas ici. Quand vous augmentez la taxe, le producteur diminue sa marge bénéficiaire pour que le prix ne se répercute pas chez le consommateur», regrette le coordonnateur du PNLT, Dr. Oumar BA.

Pour Dr Bâ, la CEDEAO a mis en place une directive depuis un an, pour demander aux Etats de taxer au maximum la cigarette. Mais chaque pays est souverain pour appliquer cette taxe. Selon lui, si on applique cette taxe, cela veut dire que les produits du tabac ne pourront plus être vendus au détail. Et cela va se répercuter jusque chez le consommateur. Du coup, ceux qui continuent de fumer, vont diminuer, rapporte L’As.

Mieux, affirme-t-il, il n’y aura pas de nouveaux fumeurs, car le tabac sera hors de portée. Ce qui n’est pas le cas pour le moment, dit-il, au Sénégal.

D’ailleurs, c’est pourquoi assure-t-il, le PNLT, avec l’appui des agents de l’Organisation mondiale de la santé (Oms), est en train de travailler pour qu’on arrive à appliquer cette taxe spécifique sur les produits du tabac.



Cliquez-ici pour regarder plus de videos