a
leral.net | S'informer en temps réel

Mahammed Dionne attaque l’opposition au congrès de Moussa Sy: «Ils perdent leur temps à travers des promenades, alors qu’ils n’ont même pas encore réuni le nombre de parrainages exigé»

Venu présider le premier congrès de l’Appel national pour la citoyenneté (Anc) de Moussa Sy, le Premier ministre Mahammed Dionne à sévèrement critiqué l’opposition. Zappant les nombreuses propositions du maire des Parcelles Assainies, le chef du gouvernement a préféré jeter des fleurs à leur nouveau partenaire politique.


Rédigé par leral.net le Lundi 12 Novembre 2018 à 13:00 | | 0 commentaire(s)|

Mahammed Dionne attaque l’opposition au congrès de Moussa Sy: «Ils perdent leur temps à travers des promenades, alors qu’ils n’ont même pas encore réuni le nombre de parrainages exigé»
Porté, hier, à la tête du mouvement politique l’Appel national pour la citoyenneté (Anc) pour un mandat de 3 ans, Moussa Sy n’a pas perdu du temps. Devant le Premier ministre Mahammed Dionne, le ministre d’État Mbaye Ndiaye et le ministre des Finances Amadou Ba, il a profité de l’occasion pour investir le candidat Macky Sall pour la présidentielle 2019.

Après avoir chanté les louanges du Président Macky Sall, Moussa Sy, avec l’accord de l’Anc, a investi le candidat à la candidature Macky Sall.

Auparavant, le maire des Parcelles Assainies avait étalé une longue liste de propositions. Parmi celles-ci, il évoque la nécessité de renforcer la charte fondamentale, l’instauration d’un numéro d’indentification fiscale pour, dit-il, encourager les Sénégalais à payer l’impôt, la suppression du scrutin de liste et l’adoption d’un scrutin uninominal pour les élections législatives et municipales. Il a également évoqué les secteurs de la santé et de l’éducation, avant d’insister sur la délivrance des cartes d’identité.

«100% c’est trop. Prenons les 90% et laissons les 10% restants aux candidats virtuels à la candidature»

Venu présider la manifestation, le Premier ministre s’est, une nouvelle fois, attaqué aux leaders de l’opposition. «Aux Parcelles Assainies, le président de la République peut compter maintenant sur trois ténors : Amadou Ba, Moussa Sy et Mbaye Ndiaye. S’ils travaillent ensemble, le Président Macky Sall devra gagner les Parcelles avec pas moins de 90%», espère Mahammed Dionne qui, devant l’insistance de l’assistance à donner 100% au candidat Macky Sall, demande de laisser les 10% restants à l’opposition en guise d’aumône.

«100% c’est trop. Prenons les 90% et laissons les 10% restants aux candidats virtuels à la candidature. Ils perdent leur temps à travers des promenades à travers le pays ou même à l’étranger, alors qu’ils n’ont même pas encore réuni le nombre de parrainages exigé. Nous voyons des anciens candidats, qui n’ont même pas de parrains, errer à travers la ville. Mais ils ne nous font pas peur du tout. Ils ne signifient rien du tout, ils doivent savoir que zéro plus zéro égale zéro», critique le Premier ministre en langue wolof.

Le Premier ministre a rappelé la vieille légende qui veut que pour une élection, «qui gagne les Parcelles Assainies, gagne Dakar». «Tant que Moussa Sy est à ses côtés, avec le ministre d’État Mbaye Ndiaye et le ministre Amadou Ba, le Président Macky Sall peut dormir tranquillement parce qu’il va facilement gagner Dakar, de la même manière qu’il va gagner dans tout le Sénégal», a-t-il dit.







Les Echos



Cliquez-ici pour regarder plus de videos