leral.net | S'informer en temps réel

Marche pacifique à Linguère: Le Collectif «Taxawu Djolof» réclame l'audit de la gestion du directeur de l'hôpital Maguette Lô et son départ

Les populations du département de Linguère ont battu le macadam ce dimanche, pour dénoncer la gestion du directeur de l'hôpital «Maguette Lô» de Linguère et réclamer en même temps, l'audit de la gestion de l’infrastructure hospitalière, qu'elles qualifient de nébuleuse.


Rédigé par leral.net le Mercredi 14 Avril 2021 à 09:33 | | 0 commentaire(s)|

Marche pacifique à Linguère: Le Collectif «Taxawu Djolof» réclame l'audit de la gestion du directeur de l'hôpital Maguette Lô et son départ
Réunies autour du collectif "Taxawu Djolof ", les populations du département ont demandé le départ immédiat du directeur de l'Établissement Public de Santé (EPS) Maguette Lô.

Selon Oumar Thiam dit «Graphique», porte-parole du collectif, la marche s'inscrit dans un contexte de conjoncture sociale accentuée par la pandémie de la Covid-19. Ainsi, la population démunie du Djolof, impactée par cette crise sanitaire, est confrontée à d'énormes difficultés pour bénéficier des prestations de l'hôpital Maguette Lô, du fait d'une gestion indésirable.

«C'est dans le souci d'atténuer la souffrance cette population démunie et de permettre à chaque citoyen de bénéficier des soins de santé à moindre coût, que le collectif Taxawu Djolof a initié cette marche pacifique. Car, se soigner dans cet hôpital, est un véritable casse-tête pour le «goorgoorlou». L'accès à la santé dans cette structure sanitaire est à un coût très élevé», martèle le porte-parole du collectif.

A en croire les manifestants, la vente des draps de lits pour les malades, le renouvellement du Conseil d'administration de l'hôpital, le renforcement du matériel au niveau du bloc opératoire, la baisse des tarifications, la prise en charge des imputations budgétaires et du plan Sésame, entre autres, sont les priorités et non la hausse des indemnités du directeur, un véhicule de fonction à sa disposition, acheté à 40 millions de FCfa.

Ainsi, dans le mémorandum remis au préfet du département de Linguère, figure en bonne place, la demande de l'audit de la gestion du directeur et son départ. Pour sa part, le préfet a salué l’esprit de la marche pacifique qui, à l’en croire, est conforme à la Constitution. Après avoir pris acte et bonne note, il a promis de transmettre le message à qui de droit.





L‘Exclusif


Titre de votre page Titre de votre page