leral.net | S'informer en temps réel

Me Moussa Sarr : « il faut casser les pouvoirs exorbitants du Procureur »

L’avocat de l’élève Saër Kébé, libéré hier, après 4 années de détention provisoire, estime que la justice a besoin de prendre deux mesures urgentes. « Il faut casser les pouvoirs exorbitants du procureur et désigner un juge des libertés et de la détention », a indiqué Moussa Sarr sur la RFM après la libération de son client. L’avocat est d’avis qu’« il faut légiférer pour limiter les détentions provisoires à un an », déplorant le maintien de son client en prison depuis 4 ans.
Saër Kébé, acquitté des faits d’apologie du terrorisme au bout de sa détention provisoire, a dit vouloir enclencher une procédure pour se faire indemniser.


Rédigé par leral.net le Jeudi 11 Avril 2019 à 18:18 | | 0 commentaire(s)|




Cliquez-ici pour regarder plus de videos