leral.net | S'informer en temps réel

Me Moustapha Dieng, avocat au barreau de Dakar: « Le douanier Cheikhou Sakho ne s'est pas suicidé »

Retour sur l’affaire Cheikhou Sakho, le Chef de la Brigade de la Douane à l’AIBD, retrouvé mort dans son véhicule, il y a un mois. Dans cet entretien exclusif accordé à Emedia.sn, Me Moustapha Dieng, avocat de la famille du douanier, livre les dernières informations sur ce dossier brûlant de l’actualité.


Rédigé par leral.net le Lundi 12 Novembre 2018 à 19:12 | | 0 commentaire(s)|

Vous êtes l’avocat de la famille Cheikhou Sakho, le chef de la Brigade de la Douane de l’Aibd retrouvé mort dans son véhicule. Où est-ce que vous en êtes avec cette affaire ?

Cette affaire a défrayé la chronique. Dès ses premiers balbutiements, on a pensé à la thèse du suicide. Ce qui est bizarre et grave, c’est qu’on a tenu de tels propos à l’endroit de l’opinion publique. Cette affaire est trop grave. C’est un officier de la douane qui a été tué dans des circonstances suspectes alors qu’il rentrait de son service. Il était dans un état normal. Il n’avait aucune tendance suicidaire. Des personnes tapies dans l’ombre avancent la thèse du suicide sans en rapporter la preuve. D’ailleurs, elles inventent des choses qui ne sont pas consignées dans le procès-verbal.

Pourtant, il est dit que les résultats de l’autopsie ont conclu à la thèse du suicide ?

C’est archi-faux. Il n’y a jamais eu de suicide qui a été avancé par un expert. Les conclusions n’ont même pas encore été déposées entre les mains du procureur de la République. Une plainte contre X avec constitution de partie civile a été déposée sur la table du procureur. Ce qui va encore ouvrir l’information et nous saurons en réalité où se situe la vérité.

Mais, nous écartons d’emblée toute idée de suicide. Parce que, Cheikhou était un musulman pieux, un fidèle serviteur de la nation. Nous ne voulons pas que sa mémoire soit salie. Et, nous trouverons le ou les auteurs de cette mort atroce. La justice trouvera le coupable et il sera traduit devant les cours et tribunaux afin que force reste à la loi dans notre pays.

Voulez-vous dire qu’il a été tué ?

En tout cas, il ne s’est pas suicidé. Ce sont d’autres personnes qui ont avancé la thèse du suicide.

Qui a intérêt à avancer cette thèse ?

C’est déjà une piste. Je n’accuse personne. Je demande à la justice d’apporter la lumière autour de cette affaire afin que le ou les auteurs de ce crime crapuleux soient identifiés et mis hors d’état de nuire. Cette affaire est loin de connaître son épilogue. Nous irons jusqu’au bout pour connaitre la vérité. Et tous ceux qui ont trempé dans cette fin tragique de Cheikhou Sakho seront traqués. Nous irons jusqu’au bout. Personne ne nous fera reculer.

La première épouse du défunt avait menacé de porter plainte contre sa belle-famille. Avez-vous reçu la plainte ?

Je n’ai reçu aucune plainte dirigée contre la famille de Cheikhou Sakho. C’était un effet d’annonce.







emedia.sn



Cliquez-ici pour regarder plus de videos