leral.net | S'informer en temps réel

Michel Platini blanchi par la justice suisse : "enfin la vérité sort"

L’ancien numéro 10 des Bleus avait été banni pendant quatre ans de toute activité liée au football pour un paiement controversé de Sepp Blatter, sans contrat écrit.


Rédigé par leral.net le Samedi 26 Mai 2018 à 19:49 | | 0 commentaire(s)|

 
Michel Platini, ex-président de l’UEFA banni par la Fifa, a été blanchi par la justice civile suisse, indiquait vendredi soir Le Monde. L’ex-star de la Juventus va-t-il prendre cette balle au bond pour tenter de casser sa suspension sportive et revenir au premier plan?

Parallèlement à la suspension infligée par la Fifa, la justice suisse avait entendu le Français en tant que "personne appelée à donner des renseignements", équivalent en France du statut de témoin assisté. Cette procédure pénale ouverte en septembre 2015 visait Sepp Blatter, président déchu de la Fifa, à l’origine du paiement controversé de 1,8 millions d’euros, sans contrat écrit, à Platini.

Election à la présidence de la Fifa en juin 2019

"La décision du tribunal peut-elle conduire la Fifa à lever la suspensionde Platini, banni jusqu’en octobre 2019?", s’interroge Le Monde. La prochaine élection à la présidence de la Fifa est programmée en juin 2019 à Paris.

"J’espère que la Fifa aura le courage et la décence de lever ma suspension", réagissait samedi Michel Platini. "Sinon, mes conseils lanceront toutes les procédures nécessaires pour casser la suspension de la Fifa. Le feuilleton va continuer", a-t-il poursuivi. L’ex-président de l’UEFA reste suspendu de toute activité liée au football jusqu’en octobre 2019.

Interrogé sur sa possible participation à l’élection pour la présidence de la Fifa, en juin 2019, l’ancien milieu de terrain nancéien, est tout de même resté évasif :
"J’ai le temps de réfléchir. Pour l’instant, je profite de cette décision. Elle me permet de redresser la tête, déclare l’ancien n°10 des Bleus. Ce qui me gêne plus que tout, c’est que mes petits-enfants, en tapant mon nom dans Wikipedia, peuvent lire à la dernière ligne: 'Michel Platini, banni du football par les instances pour paiement indu’. Après tout ce que j’ai fait pour le football… Maintenant qu’il y a cette décision de justice, je ne peux plus être banni du football, c’est ce que je demande".

"La Fifa n’a communiqué que pour me massacrer"
L’ancien capitaine des Bleus avait saisi le Tribunal fédéral suisse, pour contester la sanction, qui l’éloignait de toutes activités liées au football pendant huit ans. Mais cette cour avait confirmé en juillet 2017 la suspension de Platini, réduisant malgré tout sa peine à quatre ans, soit jusqu’en octobre 2019.

"La Fifa n’a communiqué que pour me massacrer médiatiquement, déplore Michel Platini. J’en ai pris plein la gueule. Mais quand ma peine a été réduite par les instances sportives (Fifa puis Tribunal arbitral du sport), qu’aucun fait de corruption n’a été établi contre moi, les gens ont compris : tout était fait pour m’écarter de la présidence de la Fifa. Les gens ont vu la machination. Mais tous mes proches le savaient. Dans mes amis, ma famille, personne ne m’a jugé. Mais là, enfin la vérité sort".

L’ex-triple Ballon d’or n’a jamais digéré sa mise au ban. Il avait ainsi dénoncé récemment "les juges de pacotille de la Fifa et du TAS" les comparant à "des clowns qui l’empêchent de travailler", ajoutant qu’il finirait "par avoir raison". La Fifa, interrogée vendredi soir, a pris "note" de cette information, mais n’a pas souhaité "faire de commentaire".








Sud Ouest Old


 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

 
  
 
 
 
 



Cliquez-ici pour regarder plus de videos