leral.net | S'informer en temps réel

Modou « Kharagne» Lô, THE LEGEND : Lou bandit gueew di nirol (décryptage Leral)


Rédigé par leral.net le Lundi 29 Janvier 2018 à 23:11 | | 0 commentaire(s)|

Ababacar, Ababacar Mbaye, Mbaye Kharagne Lô… Avec 19 victoires, dont deux victoires épatantes contre Eumeu Sène et Lac de Guiers 2 et 2 défaites contre Balla Gaye 2 et Bombardier, Modou Lô est entré dimanche dans la légende de la lutte sénégalaise, en dominant techniquement et à la bagarre, le cousin de Balla Gaye 2, Lac de Guiers 2, alors que même le quotidien de lutte spécialisé "Sunu Lamb", avait donné comme favori le pensionnaire de l’écurie Walo.
 
C’est un secret de polichinelle, Modou Lô est un lutteur talentueux, doublé d’un grand puncheur qui a, de surcroît, un riche palmarès. 19 victoires s’il vous plaît. Mais, le phénomène venu des Parcelles, était juste perçu à ses débuts comme un phénomène surmédiatisé par la presse sénégalaise. Mais, ce n’était pas le cas. Modou Lô est assurément devenue une vraie légende de la lutte sénégalaise avec frappe comme Moustapha Guèye ou Mbaye Guèye, les tigres de Fass l'ont été. Bécaye Baye qui l’appelait « Kharagne » à ses débuts et Birahim Ndiaye (qui s’était déplacé jusque chez le père de Modou Lô pour lui dire qu’il serait un grand champion), avaient vu juste. Ce Modou Lô avait l’étoffe d’un champion, une légende en devenir.
 
 
 
Pourtant, à voir sa taille, son poids et son parcours, les lutteurs qu’il avaient battus, «Kharagne» Lô semble avoir « brûlé» des étapes pour entrer dans la cour des grands. Malgré tout, le constat est là, même après sa défaite contre Balla Gaye 2, Modou Lô est devenu probablement le lutteur le plus populaire de l’arène, et aussi un des plus prisés des sponsors…suite à ses victoires épiques contre Eumeu Sène et Lac de Guiers 2 et son nul-victoire contre Bombardier.

« Il ne faut confondre masse corporelle et force. Si Lac de Gueirs 2 était plus fort que moi, il allait me battre, d’autant qu’il a eu des actions franches dans notre combat », assène-t-il. Mais, pourquoi, «Kharagne» Lô fascine autant?
 
Déjà, les amateurs avaient mesuré la popularité de «Kharagne Lô» quand il avait débarqué au stade Demba Diop, quelques jours après son retour des Etats Unis. Lac de Guiers 2 était alors son adversaire du 4 avril prochain 2011. Lac 2, lutteur mal aimé, avait même été à l’occasion, «l’agneau de sacrifice» de cette notoriété ; car le public avait hué à tue-tête le pensionnaire de l’écurie Walo.
 
 Pourtant, Lac de Guiers 2 est un des lutteurs les plus costauds, les plus frappeurs et aussi les plus polis de l’arène et qui, de surcroît, n’avait alors encore connu de défaite dans sa carrière en 2011.
 
 Modou Lô, lui, avait connu une déconvenue cuisante contre Balla Gaye 2 (21 mars 2010), mais, sa cote de popularité avait encore grimpé de plus belle. Son combat contre Balla Gaye 2 a été illustratif de cette surmédiatisation, avec le matraquage médiatique qu’avait réalisé la 2stv pour promouvoir un combat… tout en sachant que Balla Gaye n’était pas de sa catégorie de poids. Ce combat a même dérapé du cadre sportif avec la maison de Baboye à Guédiawaye saccagée, parce qu’il avait juste supporté Modou Lô.
 
Ou encore des scènes de liesse populaire indescriptibles à Guédiawaye et aux Parcelles assainies montrées en boucle sur la 2stv avec des gamins exécutant des pirouettes sur leurs scooters. Le parcours de Modou Lô a été tout simplement fulgurant. Celui qui s’était révélé il y a quelques années dans le CLAF de Gaston Mbengue, est devenu une bête des médias et des sponsors en un temps record. Ses photos, les accessoires à son effigie sont aussi bien vendus. Il suffit de contempler l’intérieur des «cars rapides» et des «Ndiaga Ndiaye».
 
2011. 
 
 
Bref, beaucoup d’eau a coulé sous le pont du Parcellois qui a été charretier. La plus belle anecdote de son ascension, c’est quand Modou Lô, alors jeune espoir anonyme défiait Bathie Séras et ce dernier de lui rétorquer qu’il ne boxait pas dans la même catégorie que lui. Autres temps, autres mœurs. Aujourd’hui que Bathie Séras est dans le gouffre, «Kharagne» Lô, lui, tend plus que jamais vers la lumière du firmament.
 
 Toutefois, force est de constater que «Kharagne» Lô n’a pas battu des lutteurs «extraordinaires» dans l’arène. Mais, son mérite a été grand, quand le 27 avril 2009, il terrassait Issa Pouye, alors que tout le monde le donnait comme perdant, face aux mensurations du géant de Thiaroye. Même si Modou Lô a été en mauvaise posture lors de beaucoup de ses combats, ses adversaires n’ont jamais su en profiter.

Par exemple, contre Balla Diouf qui l’avait mis groogy d’un crochet, sans pour autant enchaîner, la glissade de Papa Sow ou encore son combat difficile contre Paul Maurice. Mais, en tombant de Charybde en Scylla, son talent et sa popularité l’ont aidé à faire de lui rapidement une exception des arènes…Au moment où ses anciens adversaires Issa Pouye, Balla Diouf, Paul Maurice (presque retraités) ou encore Papa Sow , sont toujours dans l’antichambre des grands… à attendre leur chance.
 
 Modou Lô, lui a saisi la perche à temps et depuis longtemps. «C’est la volonté de Dieu, je ne suis ni le plus grand, ni le plus fort, mais, c’est Dieu», explique-t-il avec philosophie. «Kharagne» Lô, une affaire divine ? Allez savoir. En tout cas, sa popularité reste difficilement explicable. Vu sous l’angle de son comportement, Modou Lô dégage de la politesse, la sérénité, avec un visage d’enfant, presque angélique, qui lui a attiré beaucoup de sympathie de la part de l’imaginaire populaire sénégalais qui aime ce genre de «personnage». « Soula sa supporters khalone, dinanioula bayi », lui a lancé Lac 2 il y a quelques jours.
 
 Malgré tout, l’iceberg Modou Lo cacherait des incongruités…entre insultes et provocations grossières. Illustration, lors de son combat contre Balla Gaye 2, Bécaye Mbaye a révélé avoir entendu des paroles entre les deux lutteurs qu’il ne raconterait jamais sur la place publique, tant la vulgarité était à son comble. Mais, après tout, les athlètes comme Modou Lô restent des bêtes de scène très appréciées par les sponsors et la presse ne manque pas de les médiatiser à outrance pour gonfler son audimat. Chacun y gagne. Modou Lô aussi. Même Pape Abdou Fall qui a dédié le drapeau à Macky Sall et à l’émergence.
 
 C’est ça le phénomène Modou Lô, il n’est pas grand, mais, il est vaillant et surtout très populaire, sans oublier son talent incontestable et sa force de frappe déroutante. Issa Pouye et le «vieux» Boy Kairé l’avaient appris à leurs dépens, en allant illico presto directement chez Ardo. Autre facette du lutteur, c’est son côté mystique craint avec le fameux «seeki». Cette «légende» selon laquelle, Modou Lô, malgré ses petites mensurations, devient plus grand quelques secondes avant d’affronter son adversaire dans l’arène. On n’y croit ou on n’y croit pas.
 
 
 
En définitive, sa trajectoire de carrière est aussi bien gérée. Depuis qu’il a battu Issa Pouye, Modou Lô a jeté son dévolu sur des lutteurs qui, physiquement, sont largement au-delà de sa catégorie. Il s’agit des lourds Balla Gaye 2, Baye Mandione et aujourd’hui Lac de Guiers 2 qui vient récemment de déraciner le «baobab» de Bassoul, Yékini…après une belle victoire sur Eumeu Sène et un nul victoire sur Bombardier.
 
La raison stratégique est simple. En tombant face à ses forces de la nature, la popularité de Modou Lô va rester intacte. Sinon, s’il réalise l’exploit, sa valeur va encore flamber. Et en infligeant à Lac de Guiers 2 (après le match nul du 04 avril 2011), sa deuxième défaite de l’arène le 23 janvier dernier, il obtient à coup sûr sa revanche sur le cousin socé de Lac 2, Balla Gaye 2.
 
Avec ses victoires sur Eumeu Sène et Gris Bordeaux, son nul-victoire sur Bombardier et ce succès contre Lac 2, Modou Lô s’en sort encore idolâtré comme aucun lutteur ne l’a jamais été dans les arènes sénégalaises, de Moustapha Guèye à Tyson, en passant par Balla Gaye 2 (battu par Eumeu Sène et Bombardier). D’ailleurs, quand Bécaye Mbaye et son fils Modou Mbaye lui ont proposé live in direct, dimanche,Tapha Tine, il a tout de suite changé de sujet. Modou Lô sait qu’il fonce à vive allure sur Balla Gaye 2 pour un combat revanche inédit. Impossible n’est pas «Kharagne» Lô. Lou bandit gueew di nirol ?




 
Massène DIOP Leral.net
 
Palmarès Modou Lô 
  
19 victoires 
  
Pape Sène 2 (4 février 2006), Alioune Sèye 2  (11 février 2006), Pape Bouba Diop (2 avril 2006), Serigne Diouf (14 mai 2006), Khadim Diallo (15 juillet 2006), Laye Bèye (3 décembre 2006), Double Less 2 (22 avril 2007), Cheikh Niang (12 mai 2007), Tapha Boy Bambara (6 janvier 2008), Papa Sow (25 mai 2008), Paul Maurice (6 juin 2008), Boy Kaïré (27 juillet 2008), Balla Diouf (8 février 2009), Issa Pouye (26 avril 2009), Baye Mandione (9 août 2010), Gris Bordeaux (15 juillet 2012), Eumeu Sène (31 janvier 2014), Gris Bordeaux (31 juillet 2016), Lac de Guiers 2 (23 janvier 2018). 
  
2 défaites 
  
Balla Gaye 2 (21 mars 2010), Bombardier (25 juillet 2015) 
  
1 nul 
  
Lac de Guiers 2 (4 avril 2011)




Cliquez-ici pour regarder plus de videos