leral.net | S'informer en temps réel

NOAH : «Triste jour pour le tennis»

De la Coupe Davis, vieille de 118 ans, ne devrait plus rester que le nom après l'approbation par les instances mondiales du tennis, du projet entérinant sa réforme.


Rédigé par leral.net le Vendredi 17 Août 2018 à 10:06 | | 0 commentaire(s)|

Et les réactions ont été nombreuses à cet abandon de la compétition historique. A commencer par le capitaine des Bleus, Yannick Noah. L'ancien champion de Roland-Garros a réagi sur Twitter : «Honte à tous ces joueurs, dirigeants et médias qui viennent de vendre l'âme de la Coupe Davis. Triste jour pour le tennis.»

«Même Cincinnati pleure cette décision ridicule», a déclaré sur les réseaux sociaux, depuis le tournoi américain, Nicolas Mahut, l'un des plus ardents défenseurs de la tradition avec Yannick Noah, capitaine de l'équipe de France de Coupe Davis. «Les 12 voix de la France ont fait très mal. Décision très difficile à assumer en tant que Français. La Coupe Davis est morte et une partie de l'histoire de notre sport envolée pour une poignée de dollars.»

De son côté, Julien Benneteau a exprimé sa tristesse au micro de beIN Sports : «Je ne suis pas dépité car j’étais fataliste sur l’issue de ce vote. Mais ce changement aussi radical m’attriste parce que ce n’est plus du tout la Coupe Davis, elle n’existe plus. C’est une autre époque. Ce qui m’attriste le plus, c’est que l’ITF n’a pas pu ou voulu proposer une alternative à cette réforme aussi radicale. (…) Ce qui fait le sel et l’essence de ces épreuves, c’est de jouer devant un public fervent ou de chercher un exploit à l’extérieur. Là, il n’y a plus ça. Si j’ai voulu jouer au tennis, c’est grâce à la Coupe Davis remportée par la France en 1991. On a effacé une compétition qui a 100 ans d’histoire. C’est comme si on avait enlevé la Ryder Cup.»

Quant à Lucas Pouille, il a semblé très remonté contre la Fédération internationale et a réagi sur Twitter : «Vous êtes une honte pour le tennis. Essayons de profiter de notre dernière année de Coupe Davis, et de conserver notre titre.»

Alizé Cornet a rejoint le groupe des tennismen français en colère : «Tellement déçue. Bravo à l’ITF et à notre belle fédé…», a ainsi ironisé la joueuse française.






Le Figaro



Cliquez-ici pour regarder plus de videos