leral.net | S'informer en temps réel

Non-application du code des collectivités : Des travailleurs de la mairie de Touba protestent

Les travailleurs de la municipalité de Touba Mosquée ont observé, hier, un mouvement d’humeur. Ils protestent contre la non-application du Code général des collectivités territoriales, le traitement discriminatoire des salariés opéré par le maire et le non-reversement des cotisations à l’Ipres


Rédigé par leral.net le Mercredi 15 Septembre 2021 à 10:49 | | 0 commentaire(s)|

Non-application du code des collectivités : Des travailleurs de la mairie de Touba protestent
L es employés de la commune de Touba ne décolèrent pas contre le maire Abdoul Ahad Ka. Hier, ils ont observé un mouvement d’humeur. Par cet acte, ils disent protester contre la non-application du Code général des collectivités territoriales, et cela depuis l’entrée en vigueur de l’Acte 3 de la décentralisation.

D’après leur porte-parole, ‘’depuis la mise en place de l’acte 3, nous courrons derrière des avancements. Le maire joue au dilatoire avec nous. Il refuse de respecter sa parole et nous renvoie toujours à des dates pour des négociations qui, au finish, ne se tiennent jamais. Là, nous avons en avons assez’’.

Autres griefs que les travailleurs portent à l’endroit de l’édile de Touba Mosquée, ‘’c’est le non-versement des cotisations à l’Ipres, alors que des prélèvements ont été opérés sur leurs salaires’’.

Très remontés contre le maire, les travailleurs, par la voix de leur porte-parole, fustigent l’inégalité dans le traitement salarial des travailleurs.

Le porte-parole confie : ‘’Ce qui est révulsant et révoltant, c’est qu’on voit des travailleurs qui ont seulement le Certificat de fin d’études élémentaires et qui perçoivent un salaire de loin supérieur à celui des employés qui ont Bac+ 6. C’est incompréhensible. Cela n’existe qu’à Touba et nulle part ailleurs au Sénégal. Il faut être un proche du maire pour bénéficier d’un très bon traitement salarial. Ce qui est injuste’’.

Très en verve, les travailleurs qui prévoient de durcir le ton, disent ne pas ‘’comprendre que depuis l’avènement de l’acte 3 et la mise en place de la Fonction publique locale, Touba soit la seule collectivité locale à n’avoir pas déposé les dossiers des travailleurs, en vue de leur recrutement dans la Fonction publique locale’’.

En ce qui concerne cette Fonction publique locale, le maire de la commune de Touba Mosquée avait exprimé, lors du comité régional de développement consacré à la Fonction publique et présidé par le ministre Oumar Guèye, le 26 janvier 2020, toute son inquiétude.

‘’On m’a dit que la commune de Touba n’a pas remis la liste. Tel n’est pas le cas. Nous avons classé les agents en deux catégories. Il y a une liste des 141 agents diplômés et cette liste a été déposée. Je pense que le travail mérite d’être refait’’.
Sur le mouvement d’humeur des travailleurs et les accusations portées contre lui, le maire de Touba Mosquée compte faire face à la presse ce mardi.
Enquete



Cliquez-ici pour regarder plus de videos
Titre de votre page Titre de votre page