leral.net | S'informer en temps réel

Non décaissement des fonds réservés aux travaux de l’évaluation : l’Etat plombe encore processus électoral

Alors qu’elles sont annoncées pour le dernier trimestre de cette année 2021, les élections municipales et départementales pourraient ne pas se tenir à cette date. La raison se trouve dans le retard noté dans le démarrage des travaux de l’évaluation du processus électoral qui devraient se dérouler concomitamment avec l’audit du fichier électoral, du fait du non décaissement des fonds dédiés à ce travail par le gouvernement


Rédigé par leral.net le Dimanche 21 Mars 2021 à 09:01 | | 0 commentaire(s)|

Non décaissement des fonds réservés aux travaux de l’évaluation : l’Etat plombe encore processus électoral
La question de la tenue des prochaines élections municipales et départementales est un véritable serpent de mer qui va continuer à dominer le débat public au Sénégal. Annoncées au dernier trimestre de cette année 2021, ces élections municipales et départementales pourraient connaitre un nouveau report.

En effet, interpellé sur l’état d’avancement des travaux de l’audit du fichier en cours depuis le 17 février, Déthié Faye, coordonnateur du pôle des Nonalignés s’est félicité du rythme d’avancement de ce travail d’audit qui se déroule, selon lui, suivant le planning arrêté par les acteurs politiques.

Poursuivant son propos, le président du parti Convergence pour la Démocratie et la République (Cdr/Fonk sa kaddu) a toutefois tenu à déplorer le retard noté dans le démarrage des travaux d’évaluation du processus électoral qui devaient, selon lui, « normalement se dérouler concomitamment avec l’audit du fichier du électoral».

« Il y a des inquiétudes parce que nous avons procédé au recrutement des experts indépendants chargés de faire le travail de l’audit du fichier électoral en même temps que ceux devant faire l’évaluation du processus électoral. Il était prévu de faire ces deux activités concomitamment pour aller vite dans le travail », a-t-il expliqué avant de faire remarquer que «jusque-là, le travail de l’évaluation du processus électoral n’a pas démarré et nous interpellons le gouvernement pour que des mesures soient prises de nature à permettre le démarrage de ce travail d’évaluation qui est financé par l’Etat du Sénégal, contrairement à l’audit qui est pris en charge par l’Usaid ».

Sous ce rapport, le coordonateur du pôle des Non-alignés au sein de la commission cellulaire du dialogue politique invite le régime en place à « prendre toutes les dispositions utiles pour permettre le démarrage de ce travail d’évaluation comme cela a été le cas pour l’audit ». Il faut dire que la balle est donc entre les mains du gouvernement qui a déjà acté un troisième report de ces élections.
Sud quotidien



Cliquez-ici pour regarder plus de videos