leral.net | S'informer en temps réel
Samedi 27 Avril 2019

Plainte contre l'Etat du Sénégal devant la Cirdi: Frank Timis y a laissé des plumes




Selon le journal Libération qui donne l'information, African Petroleum avait demandé des mesures conservatoires au Centre international pour le règlement des différends relatifs aux investissements (Cirdi), le tribunal arbitral de la Banque mondiale, dans la procédure l'opposant à l'Etat du Sénégal.

La société dirigée par Frank Timis réclamait l'annulation de l'attribution à Total des contrats de partage de production Sénégal Offshore Sud Profond (SOSP) et de Rufisque Offshore Profond (ROP), qu'elle détenait avant que le gouvernement ne résilie tout.

Mais aussi, que le Cirdi casse l'accord d'amodiation entre Total et la compagnie malaisienne Petronas afin que cette dernière acquière 30% des parts du bloc Rufisque Offshore Profond. African Petroleum demandait aussi l'annulation de l'appel d’offres lancé par Petrosen relatif aux blocs d’exploration Sénégal Offshore Sud et Sénégal Offshore « Deep».

A titre subsidiaire, Frank Timis voulait que le Cirdi ordonne au Sénégal de verser 31 millions de dollars dans un compte séquestre, ouvert dans une banque étrangère, en guise de garantie. Les juges se sont penchés sur ces demandes cette semaine et les nouvelles ne sont pas bonnes pour African petroleum.

Le Cirdi, écrit Libération, vient effectivement de rejeter toutes les mesures conservatoires demandées par African Petroleum. La procédure suit néanmoins son cours puisque les arbitres du Cirdi vont désormais se pencher sur le fond du litige.





 



Titre de votre page