leral.net | S'informer en temps réel

Polémique sur le recouvrement des biens mal acquis: « Mimi Touré cherche à exister, politiquement et médiatiquement »


Rédigé par leral.net le Samedi 30 Décembre 2017 à 13:41 | | 0 commentaire(s)|


Cliquez-ici pour regarder plus de videos

L'Envoyée spéciale du Président Macky Sall Aminata Touré occupe les débats depuis qu'elle a déclaré l’Etat a recouvré la bagatelle de 200 milliards de nos francs dans la reddition des comptes. Un chiffre qui a installé la polémique.

Avant-hier, le gouvernement est entré dans la danse pour la "désavouer", en précisant qu’un montant global de 152 984 119 934 francs CFA a été recouvré. Ce n’est pas la première fois que celle qui fut le chantre de la traque aux biens mal acquis; allume la mèche de la polémique.

D’après les analystes politiques interrogés par l’Observateur, l’ex-ministre de la Justice est en quête de légitimité au sein de son parti dans lequel elle se sent de plus en plus isolée. «Elle n’est dans le gouvernement, ni à l’Assemblée nationale et elle n’a pas un mandat électif. À part son titre d’envoyée spéciale, elle n’a pas une mission institutionnelle et comme elle a des ambitions politiques, il faut qu’elle existe. Et le seul moyen d’exister politiquement, c’est dérouler sa stratégie médiatique. C’est pourquoi, de temps en temps, elle cherche à exister, politiquement et médiatiquement », explique l’analyste politique, Yoro Dia.

Une thèse confortée par Moussa Diaw et Momar Thiam, respectivement enseignant-chercheur en Sciences Po, à l’Ugb et Docteur en communication et marketing politique. « C’est un ensemble de faits qu’elle a relatés pour pouvoir conforter sa position et revenir sur l’actualité politique, pour apparaître comme une personne qui joue un rôle important dans la gestion de la transparence au niveau des ressources publiques », indique le premier.

«C’est plutôt une marginalisation, une mise à l’écart. Et politiquement, elle n’a pas une assise, une espace politique qui lui sert de soutien. A Grand-Yoff, elle a perdu, à Kaolack, elle a des difficultés. Elle a du mal à s’affirmer », observe le second. En tous les cas, concluent ces analystes politiques, les sorties d’Aminata Touré embarrassent plus le Président Macky Sall qu’elles ne lui rendent service.