leral.net | S'informer en temps réel

Projet de construction d’un hôpital de niveau 3 à Touba: Ellipse Projects bloque l’avancement des travaux

Dans le cadre de la mise en œuvre du Plan Sénégal émergent (Pse), le Président Macky Sall avait décidé d’inscrire la construction d’un hôpital moderne de niveau 3 à Touba comme l’une des priorités de l’Etat vu les difficultés criardes de prise en charge adéquate des problèmes de santé des populations de Touba. Le projet avait été béni par le Khalif Cheikh Sidy Makhtar Mbacké, qui s’était fait représenter par son porte-parole, Cheikh Bass Abdou Khadre à la cérémonie de pose de la première pierre par le Chef de l’Etat.


Rédigé par leral.net le Lundi 4 Juin 2018 à 22:47 | | 0 commentaire(s)|

Cependant, depuis quelques mois, le chantier de construction du nouvel hôpital de niveau 3 de Touba est à l’arrêt. A l’origine, une rupture abusive de contrat liant l’entreprise française Ellipse Projects dirigée par Olivier Picard à la Sénégalaise de Construction et de Promotion immobilière (Scpi) de Cheikh Moustapha Mbacké. Selon nos sources, c’est le Français qui avait gagné et sous-traité au natif de Touba, le marché de construction de l’hôpital de niveau 3 pour la Cité de Khadimou Rassoul.

Suite à cela, l’entreprise sous-traitante avait lancé et achevé les opérations de terrassement, de fondation et d’élévation de 4 bâtiments à la satisfaction de Olivier Picard. Ce dernier a été conforté dans son appréciation par une expertise menée par VERITAS, à la demande de Ellipse Projects et celle-ci avait déjà reçu une avance de l’Etat du Sénégal parce que le projet est inscrit par le Président Macky Sall au rang des priorités.

Cependant, le chantier est à l’arrêt depuis plusieurs mois et Cheikh Moustapha Mbacké en impute la responsabilité à son partenaire français, qui aurait tout bonnement compromis la poursuite des travaux. Pourtant, explique le patron de la Scpi, l’entreprise sénégalaise avait bien transmis à Ellipse Projects depuis décembre 2017, des cautions d’un montant global de près de deux milliards de francs Cfa. Malgré toutes les tentatives de celui-ci, le patron de l’entreprise française avait par suite, cessé de répondre aux correspondances de la Scpi. Car, Olivier Picard est rarement au Sénégal.

Et cerise sur le gâteau, M. Picard a initié une procédure en Référés pour expulser la Scpi du chantier. Ce que Cheikh Moustapha Mbacké trouve injustifié parce que n’ayant, en ce qui le concerne, un quelconque manquement à se reprocher tout comme l’adjudicataire aurait peine à redire relativement au respect par Mbacké de ses obligations contractuelles.

De sources informées, Ellipse Projects a déjà à son passif la résiliation à tort parce que « sans aucun motif valable », de deux contrats passés avec des entreprises sénégalaises, opérant respectivement dans l’Architecture et dans le Contrôle technique de Travaux.

Dans le dossier de l’hôpital de Touba, Olivier Picard a voulu donner un caractère légal à sa manœuvre dans le dossier le liant à la Scpi. Et ce n’est rien de dire qu’il s’est heurté à un mur. Car, le juge des Référés du Tribunal Hors Classe de Dakar a eu la clairvoyance de se déclarer incompétent à répondre favorablement à la requête d’Ellipse. Le Français n’a pas eu d’arguments suffisamment convaincants. Pour dire le moins concernant sa déposition.






Ndèye Aminata DIAHAM (Actusen.com)



Cliquez-ici pour regarder plus de videos